Jetez un oeil dans notre boutique

Ma première infidélité : palpitant et excitant

7 juin 2021,

written by

Dans une vie, il y a d’innombrables premières fois. Cela s’applique également à la sexualité. Dans la série « Ma première fois », les femmes décrivent leur première fois : un baiser avec une personne du même sexe, un plan à trois, une tromperie ou des rapports sexuels sous influence. Linda (37 ans) travaille comme rédactrice indépendante pour le magazine Adam et Eve et raconte sa première infidélité.

L’infidélité, c’est quoi ?

Infidélité ou adultère. C’est lorsqu’un des partenaires embrasse ou a secrètement des rapports sexuels avec une tierce personne sans le consentement de son partenaire. Il existe aussi l’infidélité émotionnelle : lorsque l’un des partenaires partage avec une tierce personne des choses personnelles, émotionnelles, que vous devriez uniquement partager avec votre partenaire. Et qu’en est-il de l’envoi secret de dickpics à quelqu’un d’autre que votre partenaire ? D’une culture à l’autre, la définition d’infidélité diffère et même pour les couples, la définition de l’adultère peut être différente. Par exemple, une personne peut ne pas considérer un baiser en état d’ébriété comme une infidélité, tandis qu’une autre peut considérer un sexting avec une autre personne comme telle.

Combien de personnes sont infidèles ?

Les chiffres sur l’adultère sont difficiles à évaluer. Tout le monde n’ose pas admettre qu’il ou elle a été infidèle. Les raisons sont évidentes : vous ne voulez pas que votre partenaire le découvre. Vous préférez ne pas être pris en flagrant délit d’adultère et vous ne voulez pas blesser votre partenaire. Pourtant, depuis des décennies, des recherches ont été menées sur l’adultère. Une étude Ipsos, réalisée pour le site de rencontres extraconjugales « Gleeden » en 2014, démontre que les Français seraient de plus en plus infidèles. Selon les résultats de l’enquête : 55 % des hommes et 32 % des femmes avouent avoir déjà trompé leur partenaire.

Ma première infidélité

Ma première infidélité a eu lieu bien avant que je pense à me marier. Entre quinze et vingt ans, j’ai eu trois relations sérieuses qui ont duré un an. Aussi sérieux qu’on peut l’attendre d’une adolescente, pour ainsi dire. La première fois que j’ai fait l’amour, c’était avec mon premier petit ami, qui avait quelques années de plus que moi. Le premier baiser avec un autre que lui était avec son petit frère qui était si beau. Je ne pensais pas du tout à l’infidélité. Ce n’est que lors de ma deuxième relation que j’ai vraiment franchi la limite, même si je ne pense pas que mon premier petit ami aurait été d’accord.

Il est traditionnel, pas très intelligent et trop maladroit, mais il a les plus beaux yeux bleus du monde et est tellement irrésistible.

Pendant cette deuxième relation, j’ai rencontré Robin. Il est tout ce que je ne recherche pas chez un partenaire : traditionnel, pas très intelligent et trop maladroit, mais avec les plus beaux yeux bleus du monde et tellement irrésistible. Quand je l’ai rencontré dans une grande discothèque de ma ville natale, j’avais 18 ans et il était un peu plus jeune que moi. Nous nous étions déjà vus à une fête d’école, où il m’avait observée toute la nuit.

J’aimais vraiment mon petit ami, mais j’étais comme de la glace dans ses mains. Je me suis noyé dans ces yeux bleus qui faisaient battre mon coeur toujours plus vite. On se fichait du fait qu’il connaissait mon petit ami et des centaines de personnes autour de nous dans cette discothèque. On ne résistait plus à l’envie de s’embrasser et plus encore. C’est son baiser qui m’a submergé et m’a donné les mains moites, pas le faite que nous pouvions nous faire prendre.

S’envoyer en l’air derrière la discothèque

Comme s’embrasser dans la discothèque était un peu trop exposé pour moi alors nous sommes sortis. Cinq minutes après l’autre, de manière très subtile. Au coin de la rue, il m’a attrapé et m’a embrassé à nouveau. Ses mains jeunes et avides exploraient mes seins et il suçait mes tétons comme s’il ne l’avait jamais fait auparavant. Vu son âge, cela pourrait bien être le cas. Comme il y avait suffisamment d’abris à trouver, j’ai osé aller un peu plus loin. La tension et l’excitation ont été réduites à néant lorsqu’il a rapidement éjaculé. Pas de problème : nous n’avons pas beaucoup de temps de toute façon. Ma première infidélité était terriblement excitante et méritait d’être répétée.

Lire aussi : Votre coup d’un soir : désir ou amour ?

Ma première infidélité : je continuais à le voir

Cette répétition, elle est bel et bien venue. La relation avec mon petit ami s’est terminée pour une autre raison, mais j’ai continué à voir Robin même lors de ma troisième relation sérieuse. On a continué à se voir même lorsqu’il était lui aussi en couple. C’est mal ? Absolument. Bien que je ne pense pas que quelqu’un l’ait découvert. Nous ne pouvions pas – et ne pouvons toujours pas – résister l’un à l’autre.

Il est devenu une sorte d’addiction pour moi, nous avons une telle alchimie sexuelle que je suis excitée rien que d’y penser. Le genre où un baiser rapide et furtif se transforme en un baiser intense et long quand on se rencontre. Et lorsqu’un câlin fugace l’amène « soudainement » à jouer avec mes seins, la chose qu’il préfère. Nous avons découvert tellement de choses ensemble, du sexe puéril sous le toit des parents au sexe dans des lieux publics, en passant par les vibromasseurs et les sextapes.

Et pour être honnête : c’est juste agréable de savoir que l’on a une telle attirance pour quelqu’un, même après presque vingt ans. Je ne voudrais jamais entamer une relation avec lui. Il préfère me voir dans la cuisine et je le trouve trop macho, en revanche je rêve qu’il me prenne sur l’évier. Nous continuons à nous envoyer des messages de temps en temps et à nous croiser par hasard.

Pourquoi sommes-nous infidèles ?

L’infidélité peut causer beaucoup de souffrance. Pourtant, c’est quelque chose d’assez fréquent. La raison est souvent la même : vous ne trouvez pas dans votre relation la même satisfaction qu’auparavant. Pour les femmes, cela s’applique souvent à un niveau émotionnel, tandis que les hommes parlent souvent de lacunes sexuelles. Voici les raisons et les excuses les plus courantes pour tromper :

La négligence émotionnelle

Pour les femmes en particulier, la négligence émotionnelle de leur partenaire est une raison de les tromper. Votre mari ne vous a pas dit depuis des années combien vous êtes jolie. Ou alors n’a pas remarqué votre nouvelle coupe de cheveux. Mais votre collègue le voit et vous fait un compliment. Ce n’est pas une raison pour sauter dans son lit. Mais si vous obtenez de quelqu’un d’autre le compliment que vous n’obtenez pas de votre partenaire, alors cela pourrait finir par vous convaincre.

L’insatisfaction sexuelle

Pour les hommes, voici la raison la plus fréquemment citée qui les poussent à être infidèles : l’insatisfaction dans leur vie sexuelle. Vous avez peut-être une libido plus élevée que votre partenaire. Ou peut-être a-t-il moins de désir qu’avant, en raison d’une grossesse, de la fatigue due aux enfants, de la ménopause ou de problèmes d’érection. Lorsqu’une personne passionnante et sans attaches s’offre à vous, il peut être difficile d’y résister.

L’ennui

Dans une longue relation, il n’est pas rare que tout devienne un peu fade. Ensemble, vous évoluez à un rythme fixe, même au lit. Cet ennui peut vous amener à vous demander comment ce serait avec quelqu’un d’autre. Ce n’est pas sans raison que l’infidélité est plus fréquente chez les couples qui sont ensemble depuis longtemps que chez ceux qui viennent de se mettre en couple.

Une faible estime de soi

C’est agréable de voir que quelqu’un d’autre s’intéresse à vous. Une faible estime de soi rend les gens plus susceptibles de passer le pas. L’intérêt manifesté par une autre personne que votre partenaire peut renforcer votre confiance en vous et constituer ainsi une menace pour votre couple.

L’infidélité est-elle un délit ?

Bien que l’adultère soit à l’origine de nombreuses ruptures de relations, il ne constitue pas une infraction pénale dans les pays européens, en Australie et dans certaines régions des États-Unis. Dans d’autres pays, comme les Philippines, le Maroc, l’Égypte, les Émirats arabes unis et l’Iran, l’adultère est en effet punissable. Vous risquez de faire de la prison, d’être fouetté ou même être condamné à la peine de mort au Pakistan, en Arabie saoudite et au Brunéi. C’est particulièrement surprenant de constater que ce sont surtout les femmes qui sont jugées coupables. Dans certains États conservateurs des États-Unis, il existe également des lois contre l’adultère. Mais il est peu probable qu’une personne soit poursuivie pour cela.

Lire aussi : Mon premier plan à trois avec deux hommes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

44 vues

Écrit par

As-tu déjà entendu parler du massage Nuru ? Si la réponse est non, il faut absolument que tu lises cet article ! Cette technique de massage érotique très à la mode peut être appréciée non seulement dans des salons de massage spécialisés, mais aussi chez toi avec ta·ton…
44 vues
123 vues

Écrit par

Le Facesitting est une variante du sexe oral où la personne ayant une vulve s’assoit sur le visage de sa·son partenaire. Ainsi, elle peut contrôler entièrement le rythme et la pression. Le cunnilingus est une méthode courante pour les personnes avec une vulve d’atteindre l’orgasme, car la langue…
123 vues