Jetez un oeil dans notre boutique

868 views

La transformation pendant la période de transition

18 mai 2021,

written by

L’idée que vous ne voudriez plus avoir de rapports sexuels pendant ou après la ménopause, parce qu’ils ne sont tout simplement plus appropriés, est l’un des plus grands mythes qui soient. Cependant, un certain nombre de choses changent dans votre corps, votre équilibre hormonal et parfois votre bien-être mental. Pour la plupart des femmes, cela a un impact sur leur sexualité. Mais votre sexualité est un processus qui dure toute la vie, il est donc tout à fait normal de vivre ces changements pendant cette phase. Il ne s’agit pas de dire adieu à votre sexualité telle qu’elle était auparavant, mais plutôt d’être curieuse des nouvelles découvertes qui vous attendent.

Pendant la période de transition

La transition complète est une période de plusieurs années qui varie d’une personne à l’autre. Cette phase est divisée en trois périodes au cours desquelles votre corps est à la recherche d’un nouvel équilibre hormonal.

La première période de transition : la préménopause

La période qui précède la ménopause est la préménopause. Il s’agit d’une période qui peut durer des années, au cours de laquelle des changements hormonaux se produisent. Dans cette phase, vos ovaires produisent moins d’œstrogènes, de sorte que l’hormone féminine diminue. Par conséquent, vous remarquez des changements dans votre corps. Vous pouvez connaître des changements d’humeur, mais aussi vous sentir plus vulnérable ou sensible. Vos menstruations changent et vous pouvez souffrir de sueurs nocturnes ou de bouffées de chaleur.

La deuxième période de transition : la ménopause

Votre ménopause commence le dernier jour de vos toutes dernières règles. Il s’agit d’une seule journée. Il est donc important de ne pas utiliser les mots ménopause et transition de manière interchangeable : il s’agit de phénomènes véritablement très différents. La transition décrit l’ensemble du processus depuis le début des changements hormonaux jusqu’au moment où un nouvel équilibre est atteint. Alors que la ménopause est ce dernier jour.

La troisième période de transition : le post-ménopause

Un an après vos dernières règles, votre post-ménopause commence. Au cours de cette période, vous pouvez encore souffrir de changements émotionnels et physiques. Le plus délicat est que cette période peut facilement durer trois ans. Cela signifie que, pendant une longue période, vous devrez faire face à des symptômes parfois imprévisibles, difficiles à expliquer, mais que vous ne pouvez pas toujours anticiper. La difficulté que vous éprouvez à faire face à cette situation varie, mais le manque de connaissance et l’incertitude peuvent avoir un impact fort et désagréable sur votre bien-être mental.

Lorsque vous approchez de la fin de la post-ménopause, vos ovaires ne produisent plus d’ovules fertiles. La transition est alors complète et vous êtes infertile à partir de ce moment. L’idée d’être infertile peut être quelque chose que les femmes qui luttent contre le vieillissement doivent consciemment affronter.

Le changement de votre corps

Mais qu’en est-il des rapports sexuels ? Les hormones jouent un rôle important dans la sexualité, de sorte qu’un changement dans votre gestion hormonale peut également entraîner un changement dans votre sexualité. Mais c’est différent pour tout le monde, tout comme la sexualité. Mais outre les changements hormonaux, des facteurs psychosociaux entrent également en jeu : comment vivez-vous les changements dans votre corps ? Les trouvez-vous difficiles à gérer ou pouvez-vous les embrasser avec tout votre amour ? Que pensez-vous du fait que vous vieillissez ? Comment votre partenaire vit-il votre processus de vieillissement ? Est-ce que vous êtes sexuellement toujours attirés l’un par l’autre ? Vous sentez-vous toujours attirante sexuellement ?

Ce sont quelques-unes des questions qui jouent un rôle dans la manière dont vous vivez votre sexualité et dont vous êtes à l’aise dans votre propre corps. Pouvez-vous avoir des rapports sexuels avec votre partenaire ou avec vous-même sans complexes, ou êtes-vous confrontée à des pensées distrayantes et des blocages ?

Autre stimulation

Quelque chose change en ce qui concerne la quantité d’excitation et de stimulation nécessaire : en vieillissant, on a besoin d’une stimulation plus directe pour être excitée. Alors que vous avez peut-être eu assez de vos propres fantasmes auparavant, vous aurez besoin d’être touchée également. Plus il y a de stimulation, mieux c’est ! Mais c’est un conseil que les jeunes devraient davantage suivre : une stimulation optimale qui tient compte de toutes les formes d’excitation, au lieu de se contenter d’une stimulation minimale.

Il faut plus de temps pour être excitée

Cela peut également prendre plus de temps avant que vous ne ressentiez le niveau d’excitation auquel vous étiez habituée. Le risque est que vous ayez déjà abandonné parce que vous trouvez que cela prend trop de temps. Donnez-vous le temps de réfléchir à votre propre excitation et d’éprouver une stimulation suffisante pour votre plaisir. Votre sexualité va sans doute changer pendant la transition et la période qui suit. Mais, la sexualité est un processus qui dure toute la vie. Permettez-vous de tout découvrir à nouveau.

Lire aussi : Pas envie de sexe : quelles sont les causes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

43 vues

Écrit par

La masturbation à deux, communément appelée « travail de la main », consiste à stimuler le pénis de son partenaire à l’aide de la main. Cette pratique se distingue de l’auto-masturbation par le fait qu’elle est réalisée par une autre personne. Les techniques varient en fonction du nombre de doigts…
43 vues
293 vues

Écrit par

Le lavement anal, souvent entouré de tabous et de malentendus, mérite une place dans les discussions ouvertes sur la santé et le plaisir sexuel. Chez Adam et Eve, nous croyons à l’importance de s’informer correctement pour profiter pleinement de …
293 vues