Jetez un oeil dans notre boutique

Tous les types d’orgasmes féminins

6 mai 2022,

written by

Les orgasmes féminins peuvent se produire de différentes manières. Par exemple, une femme peut jouir par voie vaginale. Et si une femme est stimulée par voie anale, vous ne devez pas être surpris si elle obtient un orgasme anal. Ou bien, que pensez-vous de l’orgasme des tétons ? Cependant, l’orgasme clitoridien est le plus courant. Dans cet article, nous vous parlerons des différents types d’orgasmes féminins et, bien sûr, nous vous donnerons les techniques pour y parvenir. Nous avons également enquêté sur la fréquence à laquelle une femme peut avoir des orgasmes successifs.

Les orgasmes féminins

Comme nous l’avons dit, il existe six différentes façons pour les femmes d’atteindre l’orgasme. Nous vous les énumérerons ci-dessous.

1. Les orgasmes clitoridiens chez la femme

Les orgasmes féminins les plus connus sont les orgasmes clitoridiens. Ce qui n’est pas surprenant, car dans cette partie la plus sensible du corps féminin, il existe pas moins de 8 000 terminaisons nerveuses. L’orgasme clitoridien est atteint lorsque le clitoris est stimulé. Cela peut se faire avec les doigts, la bouche, la langue ou un jouet sexuel. Faites des mouvements circulaires, frottez, tapotez doucement contre le clitoris : il y a de nombreuses possibilités.

Si vous avez un orgasme clitoridien, votre vagin est déjà mouillé d’excitation. Votre sang commence à circuler plus rapidement et le clitoris – entre les lèvres, en partie à l’intérieur et à l’extérieur de votre corps – devient plus rigide et plus gros. Pendant l’orgasme clitoridien, vous atteignez littéralement un point culminant : le moment où vous pouvez relâcher toute tension. Votre vagin et votre utérus se contractent : vous ressentez des sensations de battements ou de pulsion de l’intérieur. Après l’orgasme, vous vous sentez détendu et votre circulation sanguine ralentit à nouveau.

L’orgasme clitoridien avec des sextoys

De nos jours, les vibromasseurs à pression d’air sont l’un des jouets les plus appréciés des femmes. Avec eux, vous pouvez stimuler le clitoris grâce à la pression de l’air. Les marques les plus connues sont Womanizer et Satisfyer. Certains vibromasseurs ordinaires se concentrent également sur le clitoris. Le célèbre vibromasseur Tarzan et les vibromasseurs Rabbit ont des oreilles ou un renflement pour stimuler le clitoris. Il existe également de nombreux sextoys qui peuvent être utilisés par les couples. Elles stimulent le clitoris et donnent à l’homme une sensation agréable. Les jouets de We-Vibe ou par exemple les anneaux péniens vibrants en sont un exemple.

2. L’orgasme vaginal

Un orgasme vaginal est en fait aussi un orgasme clitoridien. En effet, le clitoris s’étend loin dans le vagin et même autour du vagin. Cependant, vous ne le voyez pas de l’extérieur et beaucoup de gens ne savent pas que le clitoris est en réalité beaucoup plus gros que ce petit bouton entre vos jambes. Quoi que suggèrent les films pornographiques, de nombreuses femmes ne peuvent pas jouir simplement par pénétration vaginale. Si vous arrivez quand même à jouir sans stimuler votre clitoris (externe), vous aurez un orgasme vaginal. En d’autres termes : un orgasme clitoridien à l’intérieur de votre vagin.

3. L’orgasme anal

Malheureusement, nous devons vous décevoir : il n’existe pas de véritables orgasmes féminins par voie anale. Vous pouvez par exemple, obtenir un orgasme par la stimulation anale et la stimulation du clitoris ou du vagin. On appelle alors cela un orgasme anal. La chose la plus importante à retenir en ce qui concerne le sexe anal est que la relaxation totale est primordiale. Et que vous n’avez pas à aller jusqu’au bout d’un seul coup. En vous stimulant à la fois par voie anale et vaginale, vous pouvez atteindre l’orgasme. Du fait que vous vous occupez de deux ou trois zones intimes en même temps, l’orgasme anal se révèle très intense. Par conséquent, c’est sans aucun doute une raison de vous stimuler ou de stimuler votre partenaire de plusieurs façons si vous aimez le sexe anal.

L’orgasme anal avec des jouets sexuels

Comme il peut être difficile de se stimuler à la fois par voie anale et clitoridienne, il existe bien sûr toutes sortes de délicieux jouets sexuels. Par exemple, le plug anal est un sextoy que vous pouvez utiliser pour la stimulation anale. Si vous utilisez un plug anal, vous avez les mains libres pour vous concentrer sur d’autres stimulations, telles que les tétons, le clitoris ou le point G.

4. Les orgasmes féminins par la stimulation du point G

L’un des points les plus sensibles du corps féminin est le point G. Vous trouverez cet endroit au fond du vagin. La bonne nouvelle est que vous pouvez l’atteindre avec vos doigts. Si cela vous semble difficile, il existe aussi de nombreux vibromasseurs pour stimuler le point G. Le point G se trouve sur le côté de votre abdomen, à environ cinq centimètres à l’intérieur du vagin. Lorsque vous êtes excitée, le point G est plus facile à repérer. Il est spongieux, avec des rainures. En stimulant le point G, vous pouvez avoir un orgasme très intense. Certaines femmes peuvent même avoir une éjaculation. C’est ce que nous appelons le squirt. Un vibromasseur spécial point G existe pour vous aider à atteindre votre point G.

5. L’orgasme des tétons

Oui, ça existe vraiment : jouir par la seule stimulation des tétons. C’est parce que vos tétons sont une zone érogène. Peu de femmes parviennent à avoir un orgasme des tétons. Pourtant, les recherches montrent que 29 % des femmes ont atteint un orgasme des tétons. Et si cela fonctionne, alors c’est un sentiment merveilleux !

L’orgasme des tétons est bien sûr obtenu par la stimulation des tétons. Cela peut se faire avec un jouet sexuel, tel qu’une pince à tétons, un aspire tétons ou par les vibrations d’un vibromasseur. Mais elle peut aussi se faire avec la bouche ou les doigts. Votre partenaire peut les sucer, les mordiller ou les lécher. De même, une sensation intense peut se produire lorsque le téton est humidifié et que votre partenaire souffle doucement dessus. L’air froid est très stimulant. L’ocytocine est libérée lorsque vos mamelons sont stimulés pendant une longue période. Les muscles de votre vagin se contractent et vous voilà en mesure d’avoir un orgasme. Comme vous le savez déjà, l’orgasme du téton est aussi un orgasme clitoridien : la partie du clitoris située dans votre vagin vous permet d’atteindre un orgasme.

À lire aussi : Les zones érogènes de la femme

6. L’orgasme cervical ou l’orgasme du corps entier

Enfin, dans le domaine des orgasmes féminins, il y a l’orgasme cervical. Ici, tout tourne autour du col de l’utérus. Vous savez, cette partie entre votre utérus et votre vagin. Si vous le stimulez, vous pouvez profiter de cet orgasme intense. Mais ce n’est pas si simple. Le col de l’utérus est situé au fond du vagin. La meilleure position est celle de la levrette, tant avec les sextoys qu’avec son partenaire. De cette façon, vous pouvez être pénétrée très profondément.

Toutes les femmes n’aiment pas la stimulation du point C : cela peut même être douloureux de toucher le col de l’utérus. Vous pouvez en avoir fait l’expérience de temps en temps, lors d’un frottis, d’un accouchement ou parce que vous avez touché votre col de l’utérus avec votre coupe menstruelle. Mais il y a des femmes qui apprécient la stimulation du col de l’utérus et qui obtiennent un orgasme. C’est ce qu’on appelle aussi un orgasme du corps entier. C’est parce qu’il ondule sur tout le corps.

D’autres l’appellent même « l’orgasme féminin ultime ». Votre col n’a pas de terminaison nerveuse. La sensation agréable est principalement due au fait que votre vagin est bien rempli. Et pendant l’orgasme cervical – là encore – le clitoris est stimulé au plus profond du corps. Pourtant, l’orgasme cervical est très différent d’un orgasme clitoridien dans lequel la partie externe du clitoris est stimulée, explique la sexologue Kristie Overstreet, MD, à MarieClaire. Selon elle, vous savez exactement si vous avez éprouvé un orgasme cervical en raison de la sensation spéciale.

Combien de fois une femme peut-elle jouir successivement ?

Contrairement aux hommes, les orgasmes féminins peuvent se succéder plus rapidement. Les femmes n’ont pas à produire de sperme, ce qui signifie en gros qu’elles peuvent continuer à jouir. Certaines femmes peuvent jouir d’une à cinq fois au cours d’une même partie de jambes en l’air. Les orgasmes féminins viennent par vagues. Le sentiment peut s’apaiser, mais il est facile de retrouver rapidement ce sentiment d’excitation et de tension totales. Par exemple, stimulez-vous avec un vibromasseur de chez Womanizer. Accordez-vous quelques minutes pour vous remettre de votre premier orgasme, puis réessayez. Peut-être faites-vous partie du tiers des femmes qui peuvent avoir plusieurs orgasmes d’affilée. Ou peut-être pas. Dans ce cas, vous aurez quand même vécu une agréable expérience.

Et si l’orgasme ne vient pas ?

Pour qu’une femme atteigne un orgasme, un certain nombre de choses sont importantes. Par exemple, il est essentiel que vous puissiez vous détendre. Si vous souffrez de problèmes psychologiques ou physiques, tels que le stress, la frustration ou la douleur, il peut être plus difficile de vous détendre et donc d’atteindre un orgasme.

La concentration est également importante. Si vous pensez à tout ce qu’il vous reste à faire, le point culminant restera encore bien loin. Concentrez-vous sur votre corps, votre partenaire et tout ce que vous ressentez afin d’obtenir un orgasme plus facilement. De plus, si vous n’êtes pas stimulée de la bonne manière, il vous sera difficile d’atteindre l’orgasme. Votre partenaire est à quelques centimètres seulement de votre point sensible ? Guidez-le avec votre main. Pour cela, il est important de savoir ce que vous aimez. Atteindre l’orgasme va de pair avec la connaissance de soi et la découverte de son propre corps. N’hésitez donc pas à l’explorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

17 vues

Écrit par

Lorsque les personnes avec un pénis sont confrontées à des problèmes de troubles de l’érection, on parle médicalement de dysfonction érectile. Un autre terme souvent utilisé est « impuissance », qui regroupe divers dysfonctionnements du pénis, y compris l’incapacité de procréer ou l’anéjaculation (problèmes d’éjaculation)….
17 vues