Jetez un oeil dans notre boutique

2 069 views

No Bra Day : la journée sans soutien-gorge

13 octobre 2021,

written by

Le 13 octobre, nous célébrons la Journée sans soutien-gorge ! Une journée au cours de laquelle nous encourageons les femmes à laisser leur soutien-gorge à la maison pour la journée et à réfléchir aux conséquences du cancer du sein. Mais pourquoi ne le faire que pour une journée ? Nous nous sommes penchés sur les avantages et les inconvénients du port du soutien-gorge. Et ce faisant, nous pointons du doigt quelques mythes tenaces !

Sans soutien-gorge à cause du Covid

« Je me fiche que mes seins atteignent mon nombril. Je ne porterai plus de soutien-gorge ». La déclaration de l’actrice Gillian Anderson a fait grand bruit, mais en réalité, beaucoup de femmes se sont identifiées à ses griefs en matière de soutif. La pandémie du Covid-19 n’a fait que renforcer notre aversion pour les soutiens-gorge. En effet, pourquoi diable porter ce morceau de tissu avec une armature si vous êtes en télétravail ? Et à quel point c’est inconfortable de rester assise derrière un ordinateur toute la journée alors qu’une armature vous bloque la cage thoracique ?

Les seins qui balancent

Le coronavirus a incité les femmes à réexaminer leurs vieux soutiens-gorge, et devinez quoi ? Nous ne sommes pas si satisfaites avec. Une étude menée par Sainsburys a montré que près de 46 % des femmes ne portent pas de soutien-gorge au moins une fois par semaine. Et que deux femmes sur cinq se sentent mal à l’aise dans leurs sous-vêtements jusqu’à quatre heures par jour.

Le Covid est toujours d’actualité. Mais il en va de même pour le fait de pouvoir se promener chez soi avec les seins qui balancent. Lentement mais sûrement, nous reprenons le chemin du bureau. Ce qui signifie aussi que nous devons à nouveau nous occuper de nos soutiens-gorge le matin. Après tout, un soutien-gorge est indispensable si l’on veut avoir l’air décent et professionnel. N’est-ce pas ?

[blockquote style= »pinkxl »]Serait-ce une bonne idée de repenser notre relation avec nos soutiens-gorge ?[/blockquote]

Ou bien, serait-ce une bonne idée pour nous de repenser notre relation avec nos soutiens-gorge ? Quels sont les véritables avantages et inconvénients d’un soutien-gorge ? Et quels sont les arguments les plus convaincants pour laisser cette pièce de tissu contraignante à la maison ?

voordelen geen bh dragen

Trois mythes sur les soutiens-gorge

Avant de passer aux avantages et aux inconvénients des soutiens-gorge, il est essentiel d’aborder et de dissiper quelques mythes persistants. Et il en existe un bon nombre, souvent basés sur des hypothèses non fondées et d’innombrables idées fausses.

Mythe #1 : Pas de soutien-gorge ? Alors vos seins vont s’affaisser comme des pruneaux secs

Cela semble logique. Grâce à votre soutien-gorge, vos seins se tiennent fièrement au garde-à-vous. Cela doit signifier qu’il les empêche de s’affaisser. Après tout, un soutien-gorge aide à défier les lois de la gravité. Même si ce n’est que pour quelques heures par jour. Cependant, ce n’est pas si simple. Il n’y a toujours pas assez de preuves pour démontrer que vos seins finiront par s’affaisser si vous ne portez pas de soutien-gorge.

Il en va de même dans l’autre sens. Un soutien-gorge n’aide pas à garder les seins fermes et pleins. Bien que le chercheur français Jean-Denis Rouillon ait passé quinze ans à étudier la relation entre les soutiens-gorge et les seins tombants, les conclusions tirées de ces recherches sont controversées. Après avoir suivi 330 femmes âgées de 15 à 35 ans pendant toute cette période, il a conclu que les muscles pectoraux devaient travailler davantage sans soutien-gorge. Ce qui permettait aux seins de rester plus fermes. Toutefois, ses recherches ont été menées à une échelle relativement réduite. Elles n’ont jamais été publiées ni soumises à un examen par les pairs. C’est pourquoi elles ont été controversées.

Pourtant, nombreux sont ceux qui croient encore qu’il est possible de contrer les effets de la gravité en portant un soutien-gorge. Malheureusement, rien ne peut arrêter la progression naturelle de vos seins. Vos seins finiront par s’affaisser. C’est une simple loi de la nature contre laquelle on ne peut rien faire ou presque. Que cela soit dû à votre génétique, à votre poids, aux changements hormonaux pendant la grossesse ou au processus naturel du vieillissement, il faudra faire avec.

Lire aussi : Pourquoi tant de femmes sont insatisfaites de leur poitrine

Mythe #2 : Pas de soutien-gorge ? Moins de risques d’avoir un cancer du sein

Si seulement nous avions autant de chance. Ce mythe repose sur l’idée qu’un soutien-gorge affecte le drainage lymphatique, qui est la façon dont votre corps se débarrasse des déchets et des toxines. Si vous avez des problèmes de drainage lymphatique, ces substances peuvent se retrouver dans votre sang et augmenter le risque de cancer.

Cependant, selon l’American Cancer Society, il n’existe aucun lien direct et scientifique entre le port d’un soutien-gorge et le cancer du sein. Il est possible que le mythe provienne du fait que les femmes en surpoids portent plus souvent des soutiens-gorge, étant donné qu’elles ont des seins en moyenne plus gros. Elles sont également plus susceptibles d’avoir un cancer du sein, l’obésité étant un facteur de risque.

Mythe #3 : Pas de soutien-gorge ? Vous risquez d’avoir mal au dos

De nombreuses femmes qui ont une grosse poitrine sont convaincues que leurs seins sont la cause de leurs maux de dos. Cependant, selon le Women’s Health Research Institute de la Northwestern University, la taille de vos seins n’est pratiquement jamais en cause. Le mal de dos est principalement dû à un soutien-gorge mal ajusté, à l’obésité, à des muscles dorsaux fragiles, à une colonne vertébrale affaiblie, à une mauvaise posture ou encore à une grossesse.

Le fait de porter ou non un soutien-gorge n’a donc pas grand-chose à voir avec votre mal de dos. Cependant, un soutien-gorge bien ajusté peut contribuer à améliorer votre posture et, par conséquent, à prévenir le mal de dos. Diverses études montrent que les femmes à forte poitrine portent souvent des soutiens-gorge de mauvaise taille et développent des douleurs dorsales pour cette raison.

Les avantages du port du soutien-gorge

Bien que certaines femmes soient heureuses d’abandonner leur soutifs, nous pouvons imaginer que vous vous sentez plus à l’aise en public si vous en portez un. Surtout si vous avez une grande taille de bonnet. De nombreuses femmes à forte poitrine sont très conscientes du balancement de leur poitrine, ce qui est compréhensible. Pour elles, il peut être plus agréable de porter un soutien-gorge.

Plus d’un kilo et demi

Après tout, ce n’est pas un léger fardeau. Lorsque vous avez un bonnet D ou plus, un seul sein peut peser plus d’un kilo et demi. Cela exerce une forte pression sur votre corps, en particulier sur votre cou, votre dos et vos épaules. De plus, les femmes à forte poitrine ont tendance à marcher et à s’asseoir dans une posture légèrement voûtée, ce qui augmente la pression sur ces parties du corps. Si c’est le cas, il est évident que vous souhaitez offrir à vos seins un soutien supplémentaire.

Malheureusement, environ 80 % des femmes ne portent pas la bonne taille de soutien-gorge, dont 70 % portent une taille trop petite pour elles, alors qu’elles pourraient se sentir beaucoup plus légères, sûres d’elles et à l’aise dans un soutien-gorge adapté. La prochaine fois que vous vous rendez dans un magasin de lingerie, ne considérez pas comme un luxe le fait de vous faire mesurer la poitrine.

Un soutien-gorge parfaitement adapté

En effet, même si un soutien-gorge n’empêche pas vos seins de faire un aller simple vers vos chevilles, un soutien-gorge parfaitement adapté peut vous aider à vous sentir beaucoup mieux dans votre peau. Un conseil : assurez-vous que la sangle du dos soit assez large et solide. Beaucoup de femmes pensent que tout est dans les bretelles. Mais c’est le dos qui apporte le soutien supplémentaire dont elles ont besoin.

Vous en avez assez de la dentelle, des froufrous et des armatures douloureuses ? Alors, selon Cassann Blake, spécialiste des seins, vous pouvez opter pour un bon soutien-gorge de sport. N’hésitez pas non plus à demander conseil, par exemple à un ostéopathe, au sujet d’un éventuel mal de dos, de votre posture et du type de soutien-gorge qui peut le mieux vous aider à résoudre vos problèmes.

Les inconvénients du port du soutien-gorge

Comme nous l’avons déjà dit, dans la pratique, il n’y a pas d’inconvénients pour la santé spécifiquement associés au fait de porter ou de ne pas porter un soutien-gorge. Mais il y a des inconvénients à porter un soutien-gorge qui n’est pas bien adapté. À tel point qu’il pourrait y avoir un lien entre le port de soutiens-gorge de mauvaise taille et les réductions mammaires. Un soutien-gorge mal ajusté peut accroître certains problèmes de santé. C’est pourquoi de nombreuses femmes finissent par choisir de recourir à la chirurgie plastique. Tout est question de trouver la bonne taille.

Dormir avec un soutien-gorge est-il mauvais pour le sommeil ?

Certaines études affirment également que le port d’un soutien-gorge la nuit pourrait perturber votre cycle de sommeil. Elles affirment que l’ajustement serré du vêtement augmenterait votre température corporelle et diminuerait votre taux de mélatonine. Le résultat ? Une mauvaise nuit de sommeil. Toutefois, ces études ont été menées à petite échelle. Et des recherches plus poussées impliquant un plus grand nombre de participants sur une plus longue période seraient nécessaires pour étayer davantage les résultats. En même temps, j’ose dire que nous sommes toutes conscientes que dormir avec un soutif n’est pas la chose la plus confortable. Nous dirions qu’il faut les laisser se détendre la nuit !

Entrave la circulation sanguine

Les inconvénients de la coupure de la circulation sanguine devraient être évidents. Vous en avez probablement déjà ressenti les effets au moins une fois lorsque vous êtes assise derrière votre ordinateur ou sur le canapé. Après tout, un soutien-gorge n’est ni plus ni moins qu’une bande autour de votre torse destinée à maintenir l’ensemble bien serré. Un corset est peut-être pire, mais il n’en reste pas moins qu’un soutien-gorge fixé autour de votre diaphragme peut vous sembler incroyablement restrictif.

Pire encore, cette bande peut couper votre circulation sanguine. Cela ne veut pas dire que vous aurez immédiatement une crise d’évanouissement comme une porteuse de corset du XIXème siècle. Mais vos vaisseaux sanguins pourraient être sous pression. Surtout si vous portez un soutien-gorge de la mauvaise taille ou que vous dormez avec un soutien-gorge. Ce n’est pas une sensation agréable, et la pression continue n’est pas bonne pour votre cage thoracique. Un soutien-gorge mal ajusté peut également provoquer des douleurs dans les côtes et un essoufflement.
[blockquote style= »pinkxl »]Un corset est peut-être pire, mais il n’en reste pas moins qu’un soutien-gorge attaché autour du diaphragme peut être considérablement restrictif.[/blockquote]
C’est pourquoi il est conseillé d’inspecter minutieusement votre corps de temps en temps lorsque vous retirez votre soutien-gorge. Voyez-vous des taches ou des lignes rouges ? Ce sont des indicateurs que votre soutien-gorge est trop restrictif. Ce n’est peut-être pas très charmant, mais il est conseillé de secouer doucement vos seins plusieurs fois par jour pour stimuler la circulation sanguine.

Une peau irritée

Il est également bien meilleur pour votre peau de faire une pause régulière dans votre soutien-gorge. Ainsi, la sueur et les bactéries adhèrent moins à votre soutien-gorge, et une circulation sanguine plus saine fait des merveilles pour votre peau.

Par ailleurs, dans un soutien-gorge, vos seins sont constamment frottés contre la dentelle et les froufrous. Ce qui n’est pas vraiment bon pour votre peau sensible. Et n’oubliez pas les tétons. L’une des parties les plus sensibles de votre corps qui ne veut absolument pas être exposée à un soutien-gorge serré 24h/24, non merci.

Quelques conseils : enlevez votre soutien-gorge aussi souvent que possible. Ne le portez jamais plus de douze heures d’affilée (surtout pas en dormant) et trouvez la bonne taille de bonnet et la bonne coupe !

Soutien-gorge ou pas ?

Alors oui, soutien-gorge ou pas soutien-gorge, telle est la question. Heureusement, les amatrices de soutien-gorge n’ont pas à s’inquiéter des inconvénients du port du soutien-gorge pour la santé. Car il n’y en a aucun, si vous achetez un bon soutien-gorge et le mettez avec sagesse. Il en va de même dans l’autre sens : il n’y a rien de mal à ne pas porter de soutien-gorge. Et vos seins ne perdront pas quelques centimètres juste parce que vous n’en portez pas.

« Un soutien-gorge est un vêtement, pas un conseil médical », comme l’a déclaré Amanda Newman de la Jean Hailes Women’s Health Organisation, et c’est vrai. En fin de compte, le choix de porter ou non un soutien-gorge reste une décision personnelle. Vous vous sentez soutenue et plus sûre de vous grâce à un soutien-gorge ? Alors portez-en un ! Vous préférez laisser vos seins se balancer librement ? C’est bien aussi !

Un sentiment de libération

Choisissez ce qui vous convient le mieux et ne vous souciez pas de ce que les autres pensent. C’est toujours étrange qu’une poitrine sans soutien-gorge suscite autant de controverses. De nombreuses femmes ont honte de leur poitrine et sont confrontées à toutes sortes de problèmes parce qu’elles portent le mauvais soutien-gorge. C’est vraiment dommage. Faisons en sorte que ces interruptions de soutien-gorge soient plus courantes. Même si ce n’est que lorsque vous vous allongez sur le canapé pour regarder la télévision, lorsque vous lisez dans votre jardin ou lorsque vous faites une petite course au supermarché pour acheter le lait que vous avez oublié, etc.

Cette sensation de libération que vous ressentez le soir quand vous enlevez votre soutif ? C’est une raison plus que suffisante pour retirer votre soutien-gorge plus souvent !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

124 vues

Écrit par

Le lavement anal, souvent entouré de tabous et de malentendus, mérite une place dans les discussions ouvertes sur la santé et le plaisir sexuel. Chez Adam et Eve, nous croyons à l’importance de s’informer correctement pour profiter pleinement de …
124 vues

Écrit par

« Comme un pro » est sa devise. Quand je vois son camion arriver, je lève les yeux au ciel : mais qui peut bien inventer une telle chose ? Je suis dans la villa d’un client, attendant le plâtrier qui doit venir enduire le rez-de-chaussée. La porte…
218 vues