Jetez un oeil dans notre boutique

1 745 vues

Juin, le mois des Fiertés : ce qu’il faut savoir

6 juin 2021,

written by

Juin est le mois des Fiertés : les communautés LGBTQ+ du monde entier célèbrent la liberté d’être elles-mêmes. Et montrent aussi qu’elles sont fières de leur identité. Pourtant, il y a encore beaucoup de chemin à faire : dans de nombreux pays, l’homosexualité est encore un délit. Et même dans un pays libre et tolérant comme la France, la violence à l’encontre de la communauté LGBTQ+ est un phénomène fréquent. Le mois des Fiertés attire l’attention sur les droits des lesbiennes, des gays, des bisexuels, des transgenres, des queers et des personnes ayant une identité sexuelle différente, comme les pansexuels.

La création de la Gay Pride et du mois des Fiertés

Le 28 juin 1969, une descente de police a lieu dans le bar gay Stonewall Inn à New York. Les visiteurs du bar ayant été harcelés et humiliés par la police pendant des années. Ils ont décidé cette fois de se défendre. Les émeutes de Stonewall constituent un tournant majeur dans le mouvement LGBTQ+. C’était la première fois que des personnes se dressaient contre une humiliation extérieure à grande échelle.

La première Gay Pride et le premier Samedi Rose

Exactement un an plus tard, le 28 juin 1970, la Gay Pride Parade a été célébrée pour la première fois dans le même quartier de New York. De telles initiatives voient le jour également aux Pays-Bas, en Allemagne, en Belgique, en France, au Canada, en Grande-Bretagne, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Aux Pays-Bas, la Gay Pride a lieu depuis 1977. Depuis 1979, nous l’appelons le samedi rose. Nous la célébrons généralement le dernier samedi du mois de juin. Bien sûr, il y a aussi la Pride Amsterdam, avec la célèbre Canal Parade.

Conseil : La Pride Amsterdam sera célébrée cette année du 31 juillet au 8 août. Malheureusement, la parade des bateaux est reportée à 2022.

Qui peut participer au mois des Fiertés ?

Le mois des Fiertés et les Gay Prides attirent les visiteurs qui se sentent en marge de la société. Mais de nombreux hétérosexuels participent également à ces événements. De plus en plus de marques sortent des collections Pride, comme Levi’s, Puma, Converse, Versace et Happy Socks, pour soutenir la communauté LGBTQ+. Même une grande entreprise comme Google participe en colorant aux couleurs de l’arc-en-ciel les rues où se tiennent les Gay Prides. Le symbole de la communauté LGBTQ+.

Pourquoi le mois des Fiertés est-il si important ?

Il y a encore un long chemin à parcourir pour l’acceptation de la communauté LGBTQ+. Un exemple : il y a quelques jours – au début du mois des Fiertés – il a été annoncé qu’en Floride, les filles transgenres ne sont pas autorisées à faire du sport avec les autres filles à l’école. Des lois similaires ont également été adoptées dans d’autres États conservateurs. Et dans pas moins de dix-sept États américains, une loi est en cours d’élaboration qui interdirait les soins destinés aux transgenres. Tels que les traitements hormonaux et les inhibiteurs de la puberté. Selon le FBI, 20 % des crimes de haine sont dirigés contre des homosexuels.

Le mariage gay

En 2001, les Pays-Bas sont devenus le premier pays au monde où les gays et les lesbiennes ont été autorisés à se marier. En vingt ans, seuls 28 autres pays ont autorisé les mariages homosexuels. Par contre, 33 pays ont modifié leur loi pour interdir ces mariages.

Lire aussi : Les meilleures applis de rencontres LGBTQ+

L’homosexualité est punissable

Cette carte du monde montre exactement où la communauté LGBTQ+ est criminalisée. Dans la plupart des pays occidentaux, l’homosexualité est légale et la violence contre les personnes LGBTQ+ est considérée comme un crime. Mais de nombreux pays d’Afrique, du Moyen-Orient, des anciens pays communistes et de la majeure partie de l’Asie considèrent l’homosexualité comme quelque chose de mal ou de punissable.

En Iran, en Arabie saoudite, en Somalie, au Yémen et dans le nord du Nigeria, les rapports sexuels entre deux personnes du même sexe sont passibles de la peine de mort. Et c’est également le cas en Afghanistan, au Pakistan, au Qatar, aux Émirats arabes unis, au Brunéi et en Mauritanie. Les personnes transgenres sont également victimes de discriminations. Dans de nombreux pays, les lois ont été modifiées de telle sorte que ces personnes ne peuvent pas être elles-mêmes. Cela peut également être observé dans l’exemple mentionné précédemment concernant les États américains conservateurs.

Les violences envers la communauté LGBTQ

Des recherches menées par Out In The Open ont montré que, dans certains pays, 85 % des élèves LGBTQ+ ne se sentent pas en sécurité à l’école et que 45 % d’entre eux abandonnent leurs études pour cette raison. Au Brésil, un pays où les couples gays sont autorisés à se marier, pas moins de 387 personnes LGBTQ+ ont été assassinées en 2017 et 45 autres se seraient suicidées.

Que pouvez-vous faire pour soutenir la communauté LGBTQ+ ?

Soyez bienveillant envers votre prochain. On ne peut jamais être d’accord avec tout le monde. Et bien sûr, vous n’êtes pas obligé(e) de vous habiller avec les couleurs arc-en-ciel si vous n’en avez pas envie. Mais vous n’avez pas non plus à insulter les gens. S’ils embrassent leur partenaire ou si vous avez une opinion différente à ce sujet. Ou lorsqu’une personne s’identifie comme non-binaire sur les réseaux sociaux. Ou condamner les enfants ou les adultes qui luttent avec leur identité ou leur préférence sexuelle ou qui l’expriment fièrement. Ouverture et acceptation : voilà ce qu’est le mois des Fiertés.

Lire aussi : Émancipation sexuelle : 12 femmes inspirantes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

22 vues

Écrit par

Bienvenue sur les vols de luxe d’Adam et Eve ! Nous sommes enchantés de vous avoir à bord pour cette escapade vers des horizons de plaisir inexplorés. Avant le décollage, veuillez placer vos bagages dans les compartiments au-dessus de vous et… relaxez-vous. Assurez-vous également d’assister vos voisins s’ils…
22 vues
40 vues

Écrit par

Choisir un lieu pour un premier rendez-vous peut être un véritable défi. Il est crucial d’éviter les silences malaisants ou les activités trop extravagantes qui pourraient incommoder une personne que l’on découvre tout juste. Voici une sélection d’idées pour un rendez-vous initial qui promet d’être mémorable…
40 vues