Jetez un oeil dans notre boutique

Pour l’anniversaire de Beate, découvrez ces modèles féminins

25 octobre 2022,

written by

Joyeux anniversaire Beate ! Aujourd’hui, cela fait cent trois ans que la fondatrice du tout premier sex-shop au monde est née. Et nous célébrons cela en mettant en avant sept femmes entrepreneures et influenceuses. De la fondatrice d’un site audio porno à la défenseuse passionnée des droits de la femme, rien de tel que quelques modèles féminins pour nous inspirer !

L’influence de Beate Uhse est indéniable. Non seulement elle a créé une entreprise florissante en tant que femme dans les années 1960, devenant ainsi pionnière d’un empire de sex-shops, mais elle a également distribué des magazines et des livres brisant les tabous sexuels. C’est justement grâce à son travail de pionnière que nous pouvons désormais profiter librement de tout ce que les sex-shops ont à offrir. Par ailleurs, de nombreuses femmes entrepreneures se sont lancées dans l’industrie du sexe dans son sillage.

Si la sexualité est une part essentielle de notre humanité, elle est encore entourée d’un grand tabou. En tant que telle, il faut être une femme de valeur pour lancer une entreprise dans le secteur du sexe. Pourtant, c’est exactement ce qui se passe de plus en plus. Par exemple, les innovations dans le domaine des jouets sexuels, se succèdent rapidement, et les jouets les plus intéressants sont conçus par des femmes. Les recherches sur la santé sexuelle des femmes sont également de plus en plus nombreuses et les innovatrices tentent de combler le fossé entre la sexualité féminine, d’une part, et la santé et les médicaments, d’autre part. Et ce, à juste titre, car cette question a été ignorée pendant bien trop longtemps.

Sept modèles inspirants

Mais qui sont ces femmes du futur ? Ces femmes qui n’ont pas peur de faire entendre leur voix ? Qui veulent transformer l’industrie de la sex tech ? Et qui veulent aussi une part du marché du bien-être sexuel, qui représentera quelque 37 000 milliards de dollars d’ici 2023 ? Les voici !

Anna Lee, co-founder van Lioness

Le vibromasseur Lioness est un sex-toy révolutionnaire conçu par les femmes designers et ingénieurs qu’Anna Lee a recrutées pour son entreprise. Ce jouet mesure votre température et les mouvements des muscles de votre plancher pelvien pendant vos séances de masturbation, recueillant ainsi des données précieuses sur votre sexualité. Comment votre corps réagit-il à l’excitation ? Quand jouissez-vous le plus intensément ? Et qu’est-ce qui fonctionne le mieux sexuellement pour vous ? Le vibromasseur ne vous apprend pas seulement à comprendre les réactions de votre corps, il ajuste également ses motifs, sa vitesse et sa pression en fonction de vos réactions. Grâce à ces données, l’entreprise souhaite également rassembler davantage de connaissances sur la sexualité féminine et lancer le débat à ce sujet.

[blockquote style= »pinkxl »]‘J’ai grandi dans une famille d’immigrés coréens où on ne parlait jamais de sexe. J’avais tellement de questions sur le plaisir sexuel féminin qu’elles ont été négligées et rejetées. Même par les professionnels de la santé, en raison de la stigmatisation de la sexualité et du manque de recherches scientifiques à ce sujet.’[/blockquote]

Jameela Jamil, actrice, militante LBGTQ et militante des droits de la femme

Vous la connaissez peut-être grâce à la série Netflix The Good Place, Jameela Jamil est également très appréciée pour ses critiques sociales acerbes et pertinentes. Elle s’implique régulièrement dans des discussions sur le féminisme, les droits des femmes, la sexualité et les questions LBGTQ et, il y a quelques années, elle a fondé le mouvement I Weigh sur Instagram, qui lutte contre le body shaming. Presque toutes les citations qui sortent de sa bouche sont de l’or, alors écoutez-la !

[blockquote style= »pinkxl »]‘Je voudrais jeter le phénomène de l’aérographie à la poubelle. Je veux que ça disparaisse. C’est un outil dégoûtant utilisé comme une arme, surtout contre les femmes. Et elle est responsable de bien plus de problèmes que nous ne le réalisons, car nous sommes aveuglés par les médias, notre culture et la société.’[/blockquote]

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by VOGUE India (@vogueindia)

Caroline Spiegel, fondatrice du site porno audio Quinn

Incroyable, mais vrai. À 22 ans, Caroline Quinn, a fondé un site porno audio pour les femmes. Elle l’a fait parce qu’elle a perdu sa libido après avoir souffert de troubles de l’alimentation et qu’elle n’a rien trouvé dans le monde du porno classique qui puisse raviver sa libido endormie. Les récits présentés sur le site proviennent d’hommes et de femmes et ont une connotation légèrement féministe. Ils sont conçus pour tous les sexes et toutes les préférences sexuelles et visent à rendre l’excitation et le plaisir sexuel plus courants. Pour que tout le monde puisse en profiter.

[blockquote style= »pinkxl »]‘Deux trillions de femmes se masturbent. Mais presque tous les produits commercialisés pour les femmes sont basés sur l’idée de bien-être. Les femmes ont donc besoin de prendre plus « soin » d’elles, mais en réalité, les femmes aiment simplement le sexe. Les femmes aiment jouir parce que ça leur fait du bien. J’espère que nous pourrons diffuser et promouvoir davantage ce sujet.’[/blockquote]

Heather Morrison, cofondatrice et directrice générale de Handi

Environ 15 % de la population mondiale souffre d’un handicap. Mais leur sexualité est et reste un sujet tabou. Par conséquent, il n’y a pas ou peu de produits et de services sur le marché qui répondent à leurs besoins. C’est pourquoi Heather a créé le premier sex-toy qui ne nécessite pas l’utilisation de vos mains, mais du Handi Joystick. Elle a précédemment lancé le Handi Book of Love, Lust & Disability, qui vise à ouvrir de nouvelles conversations sur le sexe, les relations et le handicap.

[blockquote style= »pinkxl »]‘La communauté des personnes handicapées en a assez de se sentir isolée et embarrassée lorsqu’il s’agit de besoins et de santé sexuels. Elles recherchent une référence qui les aide à briser ces tabous, à ouvrir la conversation et à stimuler les innovations.’[/blockquote]

Juno Dawson, auteur et militante transgenre

Avant même de passer de James Dawson à Juno Dawson, Juno écrivait des livres pour enfants avec des personnages LGBTQ+ frappants. Cela n’est pas passé inaperçu, puisque plusieurs pétitions ont été lancées pour bannir l’un de ses ouvrages, This book is gay de 2014, des bibliothèques. Juno n’a pas été impressionné par ces propos et a répondu froidement que ces actions ne faisaient que souligner combien la haine devaient encore être affrontées. La même année, elle a remporté le prix Queen of Teen. En 2015, elle a entamé sa transition vers la féminité et a depuis continué à écrire des livres, est un modèle pour l’association caritative LGBT Stonewall et a été juge pour le BBC Young Writers Award en 2016. Elle continue également à défendre activement la cause des personnes transgenres dans ses livres et sur Instagram.

[blockquote style= »pinkxl »]‘Nous continuons à nous battre. En tant qu’auteurs LGBTQ+, nous savons combien il est important de nous voir reflétés dans les histoires. Parce que si nous existons dans les histoires, nous existons aussi dans le monde réel. Nous exigeons notre espace, nous exigeons de l’oxygène pour vivre. Depuis la nuit des temps, on nous dit que nous sommes inférieurs, anormaux ou simplement différents. Nous ne le sommes pas. Nous sommes magnifiquement nous-mêmes.’[/blockquote]

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A post shared by Juno Dawson (@junodawson)

Lily Sparks, fondatrice et directrice générale d’Afterglow

Avec Afterglow, Lily Sparks avait un objectif clair en tête. Créer une plateforme porno éthique qui associe le porno au bien-être sexuel. Grâce à une série de vidéos, d’exercices de bien-être, de séances de masturbation et d’autres articles érotiques, le site vise à vous aider à rendre le sexe à nouveau stimulant et intime. Pas de sexe violant, mais du porno qui est bon pour l’estime de soi et la sexualité. Et du porno qui enlève la honte d’en regarder. Selon Lily, Afterglow ne s’oppose donc pas au porno classique, mais constitue une alternative pour les personnes qui souhaitent davantage d’intimité, que ce soit avec elles-mêmes ou avec un partenaire.

[blockquote style= »pinkxl »]‘À un moment dans ma vie, je n’arrivais pas à atteindre l’orgasme, même avec mon partenaire. Je me suis sentie seule et complexée. Je ne connaissais pas de ressources qui pouvaient m’aider. Le porno que je connaissais ne tournait pas autour du sexe que je voulais avoir. C’est une expérience reconnaissable pour de nombreuses femmes : ne pas se sentir sexy ou excitée. Poursuivre son propre plaisir est difficile quand on a l’habitude de toujours faire passer les autres en premier.’[/blockquote]

Lora Haddock DiCarlo, fondatrice et directrice générale de Lora diCarlo

Pour Lora DiCarlo, cela a commencé par un orgasme. Et pas seulement un seul, mais ça a commencé par un « orgasme mixte ». Une expérience totale euphorique, que son partenaire n’a pas réussi à lui offrir après cela. Lora s’est donc mise à la recherche de moyens pour obtenir elle-même cet orgasme intense et a fondé une entreprise pour le jouet sexuel ultime. En collaboration avec l’université de l’Oregon, elle a mis au point un jouet permettant d’obtenir des orgasmes mixtes et elle a, non sans surprise, immédiatement reçu le prix de la robotique au Consumer Electronics Show. Malheureusement, les organisateurs ont fait marche arrière peu de temps après et Lora a dû rendre le prix. Pourquoi ? Parce que le jouet était prétendument immoral et obscène. Ce qu’ils n’ont pas mentionné, c’est que Lora a été la première femme à remporter le prix. L’incident a fait grand bruit et Lora elle-même a décidé de lancer une campagne de sensibilisation aux préjugés sexistes dans le monde de la technologie.

[blockquote style= »pinkxl »]‘Bien sûr, nous nous sommes défendus. Nous avons confrontés leur longue histoire sexiste. En mai 2019, ils ont réalisé qu’ils s’étaient trompés ont repris contact. Cette fois, le CES a admis avoir fait une erreur et nous ont renvoyé notre prix. Ils ont également modifié leur politique et élargi leur catégorie Santé et Bien-être pour y inclure la sex tech.’[/blockquote]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

16 vues

Écrit par

Savez-vous quel sextoy est caché sur cette photo? Voici la réponse!Horoscope amoureux des Béliers : comment les étoiles influencent-elles le Bélier passionné en matière d’amour, de relations, de rencontres et de sexe ? Découvrez comment ce signe zodiacal se comporte en tant que partenaire et au lit, ce…
16 vues
75 vues

Écrit par

Choisir un lieu pour un premier rendez-vous peut être un véritable défi. Il est crucial d’éviter les silences malaisants ou les activités trop extravagantes qui pourraient incommoder une personne que l’on découvre tout juste. Voici une sélection d’idées pour un rendez-vous initial qui promet d’être mémorable…
75 vues