Jetez un oeil dans notre boutique

1 054 vues

Les styles d’attachement, c’est quoi ?

27 décembre 2021,

written by

Êtes-vous très sensible aux humeurs de votre partenaire ? Vous préférez éviter une discussion et vous excuser même si ce n’est pas de votre faute ? Ou bien passez-vous à l’offensive, car les conflits vous soulagent ? On appelle la façon dont vous vous attachez aux autres le style d’attachement. Quelque chose qui a été largement façonné par votre enfance. Mais quels sont exactement les styles d’attachement ? Lisez la suite !

Qu’est-ce qu’un style d’attachement ?

Un style d’attachement est la façon dont vous vous attachez aux autres. Il existe différents types de styles d’attachement, que nous allons détailler ci-dessous. La « théorie de l’attachement » a été inventée dans les années 1940 et 1950 par le psychiatre et psychanalyste britannique John Bowlby. Il a étudié les effets de la séparation des parents et des enfants et est arrivé à la conclusion que l’éducation d’une personne détermine en grande partie la façon dont elle s’attache aux autres plus tard dans la vie. Les enfants qui sont souvent cajolés s’attachent différemment aux gens que les enfants qui grandissent dans l’insécurité, par exemple. Cela a une influence directe sur le comportement de l’enfant plus tard dans la vie. Les recherches de Bowlby jouent encore aujourd’hui un rôle important en psychiatrie.

Quels sont les styles d’attachement existants ?

Bowlby a distingué trois styles d’attachement différents. Un quatrième a été ajouté par la suite.

Le style d’attachement sécurisant

La grande majorité des enfants (et plus tard des adultes) ont ce style d’attachement. Et c’est une bonne chose, car ce sont des enfants qui ont appris et qui ont confiance dans le fait que leur parent ou la personne qui s’occupe d’eux reviendra après un certain temps d’absence. Les enfants qui ont un style d’attachement sécurisant aiment être avec la personne qui s’occupe d’eux, mais n’ont pas peur d’explorer le monde une fois que cette personne est de retour. Les parents sont accessibles et sensibles aux besoins de leur enfant. Tout adulte ayant un style d’attachement sécurisant est le plus résilient.

Le style d’attachement anxieux

Si une personne a subi beaucoup de stress pendant son enfance, peut-être en raison du comportement incohérent et imprévisible de ses parents ou de la personne qui s’occupe d’elle, il est logique de comprendre que ces enfants (et plus tard les adultes) auront un style d’attachement anxieux. Ces enfants ont un besoin beaucoup plus grand d’être avec la personne qui s’occupe d’eux et ne font pas grand-chose sans elle. Mais si la personne qui s’occupe de l’enfant part puis revient, l’enfant peut essayer de punir cette personne en l’ignorant ou en se comportant mal. Les parents de l’enfant n’ont souvent pas été là pour l’enfant dans les moments les plus importants.

Le style d’attachement évitant

Il existe également un groupe de personnes qui n’ont jamais ressenti de stress dans leur enfance lorsqu’une personne s’occupant d’eux est partie. La raison sous-jacente est un peu triste : ces enfants ont grandi avec un parent ou une personne qui s’occupe d’eux qui leur offrait peu d’affection et était distant. Ils deviennent indépendants assez rapidement, car leurs parents sont souvent dédaigneux. Ces personnes développent souvent un style d’attachement évitant. La difficulté à exprimer ses émotions en est une conséquence largement observée.

Comme mentionné précédemment, un quatrième style d’attachement a été ajouté par la psychologue américaine Mary Ainsworth, en s’appuyant sur les travaux de Bowlby.

Le style d’attachement désorganisé

Le style d’attachement désorganisé est typique des enfants qui grandissent avec des parents ou des personnes qui s’occupent d’eux qui sont incohérents. L’enfant essaie de se rapprocher, même si cela provoque du stress et de l’anxiété. Par ailleurs, il y a souvent des événements radicaux. Le contact avec le parent ou la personne qui s’occupe de l’enfant est souvent imprévisible, voire dangereux. Les enfants apprennent que la vie n’est pas organisée et qu’elle n’est pas sûre, et ils ne peuvent pas supporter d’être (temporairement) séparés de la personne qui s’occupe d’eux.

Comment les styles d’attachement influencent votre/vos relation(s)

Si vous avez grandi dans un environnement peu sûr, il y a de fortes chances que vous vous attachiez différemment à un partenaire qu’une personne qui s’est toujours sentie aimée. Il est bon de savoir que même si vous avez grandi dans un environnement dangereux, vous pouvez toujours construire une relation stable avec un partenaire ou avec vos propres enfants. Savoir quel style d’attachement vous avez peut vous aider à mieux comprendre vos propres réactions face à certaines situations.

Les relations avec un style d’attachement sécurisant

Les adultes ayant un style d’attachement sécurisant ont souvent des relations satisfaisantes. Ils se sentent en sécurité et liés à leur partenaire et ne ressentent pas le besoin d’être ensemble en permanence. Les valeurs fondamentales de la relation sont l’honnêteté, le soutien, le lien émotionnel et l’indépendance.

Les relations avec un style d’attachement anxieux

Si l’un de vous a un style d’attachement anxieux, cela peut se manifester de deux façons : être très attaché·e à son/sa partenaire ou le/la repousser par un comportement étrange et perturbateur. Une personne ayant un style d’attachement anxieux a souvent un besoin presque désespéré d’attention et d’amour. Et pense qu’un·e partenaire doit la compléter ou la « guérir ». Cela peut se manifester par de la jalousie, de l’attachement, des exigences et des contrariétés pour de petites choses.

Les relations avec un style d’attachement évitant

L’un de vous deux a-t-il un style d’attachement évitant ? Si c’est le cas, cette personne garde probablement plus de distance que l’autre. Les personnes qui ont ce style d’attachement préfèrent être seules et indépendantes plutôt que de montrer leur vrai visage. Elles peuvent également penser qu’elles n’ont pas besoin de contacts avec d’autres personnes pour se sentir bien dans leur peau. Si un scénario dans lequel elles risquent d’être blessées se présente, elles peuvent se fermer complètement sur le plan émotionnel.

Les relations avec un style d’attachement désorganisé

Si vous avez un style d’attachement désorganisé, vous pouvez avoir du mal à laisser libre cours à vos émotions. Tout comme les personnes ayant un style évitant. Dans ce cas, cela est principalement dû à l’insécurité : vos émotions peuvent rapidement vous submerger. Il est possible que les adultes ayant ce style d’attachement réagissent de manière imprévisible ou souffrent de sautes d’humeur, ainsi que d’une peur d’être blessé par leur partenaire. Avec ce style d’attachement, il peut être difficile de construire une relation saine.

Comment pouvez-vous travailler sur vous-même ou sur vos styles d’attachement ?

Il est important de comprendre que ces styles d’attachement ne sont pas des descriptions de caractères personnels. Ils décrivent un aspect de votre personnalité et peuvent vous aider à comprendre pourquoi les gens réagissent d’une certaine manière. Ainsi, vous pouvez déterminer comment mieux vous exprimer ou discuter des problèmes avec votre partenaire.

Par exemple, les personnes ayant un style d’attachement anxieux peuvent avoir une peur irréaliste que leur partenaire rompe avec elles après une dispute. Et une personne ayant un style d’attachement évitant peut éviter les conflits à tel point qu’un problème dans le couple n’est jamais exprimé. Vous pouvez travailler vous-même sur ce type de problèmes, mais il n’y a aucun mal à demander l’aide d’un professionnel. Un·e thérapeute en relation peut vous proposer des outils utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

14 vues

Écrit par

14 vues