Les rapports sexuels pendant la grossesse

seks tijdens de zwangerschap

Peut-on avoir des rapports sexuels pendant la grossesse ? Est-ce nocif pour le bébé ? Et vous, que pensez-vous de tout cela ? Nous vous expliquons ce qui est possible et ce qui ne l’est pas, ce à quoi vous devez faire attention et pourquoi il est parfois même recommandé d’avoir des rapports sexuels pendant la grossesse !

Rapports sexuels et grossesse

Que les rapports sexuels et la grossesse soient étroitement liés semble être une évidence, mais qu’en est-il réellement ? Il n’est plus nécessaire d’avoir des rapports sexuels pour chaque grossesse, mais souvent une période de rapports sexuels précède la grossesse. Même si vous découvrez par la suite que tomber enceinte est loin d’être évident, vous avez probablement déjà eu des rapports sexuels réguliers programmés pendant une période plus longue pour tenter de tomber enceinte. Et peu importe tout ce qu’il y a à dire sur les rapports sexuels et la grossesse avant, pendant et après, nous nous concentrerons davantage sur la période de la grossesse en elle-même.

Car que pouvez-vous attendre de vos propres besoins sexuels : à quoi ressemble un rapport sexuel ordinaire pendant la grossesse ?

Comme pour toutes les formes de sexualité, celle-ci est différente pour chaque personne et il est particulièrement important de découvrir par vous-même ce qui vous convient le mieux, à vous et votre partenaire.

Les rapports sexuels et la grossesse : le premier trimestre

Pendant les trois premiers mois de la grossesse, votre corps doit s’habituer à toutes sortes d’hormones de grossesse. Cela signifie que votre corps agit sans que vous puissiez avoir une influence directe sur les choses. Pendant cette période, les rapports sexuels ne sont souvent pas la priorité des femmes, contrairement à leur partenaire. Ce n’est pas facile ! Souvent, il y a un changement après le premier trimestre. Il se peut même que vous ayez plus envie de faire l’amour qu’avant votre grossesse.

Toutes les femmes réagissent différemment aux hormones. Certaines en pâtissent, tandis que d’autres profitent de leur poitrine plus volumineuse et de l’excitation qu’elle procure ! Alors que pour certaines femmes, le désir sexuel disparaît spontanément, tandis que pour d’autres, il augmente de manière exponentielle. Puisque vos tétons, vos lèvres et votre clitoris sont mieux irrigués, vous pouvez être plus rapidement excitée sexuellement. Les rêves et les fantasmes sexuels sont également des phénomènes connus qui se produisent fréquemment.

Rapports sexuels pendant la grossesse : le ventre et le bébé

Au fur et à mesure que votre ventre grandit, il devient plus difficile de faire l’amour “simplement” : vous devez faire preuve de plus de créativité et déterminer ce que votre corps peut supporter. Cela signifie souvent qu’il faut ralentir le rythme. Ils se peut aussi que vous et votre partenaire ayez peur de blesser le bébé. Mais ne vous inquiétez pas ! Le bébé est bien protégé, tant que vous continuez à écouter ce que dit votre corps.

Si vous ne vous sentez pas bien physiquement, vous pouvez toujours vous détendre, changer de position ou vous arrêter. Vous ne vous sentez plus bien dans votre peau à cause de l’évolution de votre corps ? Pour vous, ce changement est souvent plus radical que pour votre partenaire. Exprimez vos incertitudes et écoutez votre partenaire lorsqu’il vous rassure. Néanmoins, il peut arriver que votre partenaire vous trouve physiquement moins attirante sexuellement, ou qu’il associe votre ventre ou vos seins plus gros avec le bébé : ce n’est pas forcément très excitant. Ne le ressentez pas comme un rejet personnel. Après tout, les choses changent, ce qui peut rendre les rapports sexuels moins prioritaires.

Perte de sang à cause des rapports sexuels

Vous souffrez d’une légère perte de sang ? Cela peut s’expliquer par le fait que les vaisseaux sanguins situés près du col de l’utérus sont plus exposés. Cela peut les faire éclater pendant les rapports sexuels. Pas de quoi s’inquiéter ! Vous continuez avec ces petites pertes, ou est-ce trop éprouvant pour vous ? Discutez-en avec votre sage-femme. Votre partenaire a-t-il une IST ? Alors faites attention, ou évitez plutôt les rapports sexuels ! Comme votre système sanguin est connecté au bébé, une IST peut également être dangereuse pour lui. Vous êtes en fin de grossesse et vous risquez une naissance prématurée, vous avez dépassé votre date d’accouchement ou vos contractions ont déjà commencé ? Un rapport sexuel vigoureux peut alors accélérer l’accouchement.

Autres besoins sexuels pendant la grossesse

La majorité des femmes semblent vivre la sexualité de manière très différente pendant la grossesse. Le sentiment général de satisfaction diminue, mais la fréquence aussi. Vos besoins et ceux de votre partenaire sont très différents ? Observez les autres possibilités qui s’offrent à vous : en particulier, le sexe en solo peut amortir la différence de besoins pendant cette période, ou les actes sexuels dans lesquels on donne plus qu’on ne reçoit. Vous ne ressentez peut-être pas le besoin qu’on fasse du “zèle” sur votre corps, mais cela ne vous dérange probablement pas d’aider votre partenaire à se masturber par exemple.

Les hormones ainsi que les changements physiques et mentaux ont un impact considérable sur vous et donc sur votre vie sexuelle. Discutez-en et demandez-vous quels sont vos besoins mutuels. Quoi qu’il en soit, n’évitez pas ce sujet durant neuf mois, ou alors n’épuisez pas votre partenaire contre son plein gré (prenons l’exemple d’une femme enceinte qui veut faire l’amour plusieurs fois par jour. L’homme répond à ses besoins autant qu’il le peut, mais il est ensuite déçu qu’après l’accouchement, il faille des mois avant que sa femme ne manifeste à nouveau du désir sexuel pour lui).

Histoires pertinentes

Répondre ou poser une question

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas dans votre commentaire.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tags

Suivez-nous!