Jetez un oeil dans notre boutique

890 vues

Les dickpicks et le sexisme en ligne

15 avril 2021,

written by

Les femmes, le sexe et les réseaux sociaux. Cela ne semble pas être une très bonne combinaison, même au 21ème siècle. Je pense (et heureusement, beaucoup de gens sont d’accord avec moi) que les femmes ont tout autant le droit de poster une photo sexy sans que cela n’attire une multitude d’hommes en rut dans votre DM. Vous pouvez trouver des hommes (et des femmes aussi !) en chaleur partout sur internet. En tant qu’un des visages d’EasyToys, je suis très habituée avec ces types excités. Mais comment faire face à cette situation et jusqu’où peut-on aller ?

Le tabou du plaisir sexuel

Quand il s’agit de poster certains contenus, je suis laxiste. Je crois fermement que le tabou autour du plaisir sexuel est la plus grosse bêtise qui soit. Quoi qu’il en soit, je suis d’accord pour dire que le sexe est une chose privée. Ce que vous et votre partenaire faites dans la chambre, je ne dois pas nécessairement le savoir. Mais je vais ensuite sur le site avec le logo orange et noir. Je pense qu’en parler est très normal et aussi sain et éducatif !

C’est pourquoi j’aime partager le contenu que je crée pour le compte TikTok d’EasyToys sur les stories Instagram. En plus des vidéos éducatives et inspirantes, il existe également de nombreuses vidéos divertissantes. Je partage ces vidéos parce que j’aime ce que je fais et que je veux le partager, mais aussi parce que j’espère être une source d’inspiration pour les femmes en leur montrant que l’on peut aussi publier des contenus à caractère sexuel en tant que femme. Je n’hésite pas non plus à publier une photo montrant de la peau. J’ai parcouru un long chemin pour embrasser mes courbes et je peux enfin dire que je vois ma beauté féminine. Pourquoi ne voudrais-je pas partager ça ? Je suis fière de qui je suis et je veux que le monde le sache.

Les messages désagréables

Vous ne serez pas surprise d’apprendre que cela peut donner lieu à des messages plutôt désagréables. Les messages à caractère sexuel tels que les « dickpicks », des personnes qui veulent donner de l’argent en échange de relations sexuelles, ou la célèbre phrase de drague de TikTok « Tu as une photo debout ? » me sont tous familiers. Mais des questions comme « Combien de jouets as-tu déjà testé ? » n’ont pour moi aucune utilité. Lorsque vous travaillez chez Leroy Merlin, on ne vous demande pas combien de tournevis vous avez déjà testé, n’est-ce pas ?

Je ne dirai pas que toutes les messages sont ennuyeux. Je les qualifierai de typiques. Parce que lorsque vous, en tant que femme, voulez vous présenter de manière sexy et confiante sur des applications comme Snapchat, TikTok ou Instagram, je suis prête à parier que vous recevrez au moins un message à caractère sexuel. C’est une sorte de réaction normalisée, mais en fait c’est stupide que certaines réactions soient considérées comme normales. Je pourrais continuer pendant des heures à expliquer pourquoi cela ne devrait pas être normal, mais gardons cela pour un autre article.

Faire face au harcèlement sexuel en ligne

Ce dont j’aime parler, c’est de la façon de gérer les commentaires ou les messages désagréables et inappropriés des gens. Peu importe que vous soyez bien dans vos baskets et que vous défendiez votre contenu affiché, le harcèlement sexuel en ligne n’est jamais acceptable et on ne s’y habitue jamais !

Il est amusant de constater que les gens pensent que je suis très douée pour gérer ce type de messages. Je suis une femme sûre d’elle, je défends le message que je veux diffuser et mon pourcentage de yolos est encore plus élevé que le mont Everest. Mais il m’arrive aussi de me sentir mal à l’aise à cause de certains messages et je n’aime pas les recevoir. Parfois, les gens disent : « Ne fais pas la difficile, c’est un compliment que mon sexe soit aussi dur à cause de toi » ou « Haha, pour le monde extérieur tu es ouverte, mais dans le chat tu es soudainement super pudique ?! »

Eh bien, idiot. Ce n’est pas parce que je ne réponds pas à tes questions sur ce que je te ferais si tu étais avec moi, que je suis prude ou fausse. Si tu veux vraiment une réponse, je pense que c’est triste de voir que tu sors ton sexe de ton pantalon et que tu te sentes obligé de me le montrer. D’ailleurs, je n’aime pas du tout ça, donc pour répondre à ta deuxième question, oui, je m’enfuis en courant.

Même si j’aimerais parfois répondre comme ça, c’est mieux de ne pas le faire. En fin de compte, l’expéditeur cherche surtout à attirer votre attention. Négatif ou positif, l’attention est l’attention. Lorsque vous recevez des messages désagréables sur une plateforme comme TikTok, il est préférable de ne pas les lire. Mais lorsque vous ouvrez un message, effacez-le. N’oubliez pas que vous avez affaire à quelqu’un qui ne peut pas supporter une femme de pouvoir sexy comme vous et que vous êtes au-dessus de ça.

Lire aussi : Sexisme sur les réseaux sociaux : comment y faire face ?

Qu’est-ce que cela me fait ?

Ignorer n’est malheureusement pas toujours suffisant. J’ai aussi versé des larmes à cause d’un message et j’ai perdu confiance en moi. J’ai même dit à mon responsable que je démissionnerais si cela continuait. Je peux maintenant passer au-dessus, mais cela me fait encore mal parfois et nuit également à ma confiance en moi. Chaque jour, je fais de mon mieux pour faire passer mon message d’une bonne manière. Le message selon lequel le sexe est parfaitement normal et pour tout le monde. Je tiens compte de mon choix de vêtements et de mots et j’essaie de faire passer les choses de la manière la plus professionnelle possible (avec bien sûr une bonne dose de divertissement). Mon intelligence, ma créativité et mon ouverture d’esprit font de mes vidéos un réel succès. Pourtant, certaines personnes ne voient en moi que la blonde qui aime le sexe. Ça fait mal.

Parlez-en

Êtes-vous victime de harcèlement sexuel en ligne ? Si c’est le cas, confiez-vous à quelqu’un et dites-lui ce que cela vous fait. Beaucoup d’entre nous ont tendance à en rire, sans se rendre compte de ce que cela nous fait vraiment. Tout le monde a ses propres limites, y compris vous. Je reçois maintenant des conseils hebdomadaires et je parle régulièrement avec une femme qui est dans le métier depuis un certain temps et qui doit faire face à cette forme de comportement indésirable. En discutant de la situation au moins une fois par semaine, je suis maintenant mieux à même d’y faire face.

Prenez soin de vous. Vous avez de la valeur. Rappelez-vous cela.

Bisous,

Suzanne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

14 vues

Écrit par

14 vues