Jetez un oeil dans notre boutique

Le sexe chez les seniors : gênant ou normal ?

19 mai 2021,

written by

Le sexe chez les seniors : gênant ou parfaitement normal ? Les seniors ne font pas l’amour ? C’est faux. Malheureusement, nous avons tendance à associer le sexe à la virilité de la jeunesse. Pas avec un couple plus âgé qui aime encore s’amuser. Ainsi, le « sexe chez les seniors » fait souvent rire, si le sujet n’est pas déjà tabou. Alors que les rapports sexuels des personnes âgées sont parfaitement normaux. Ou du moins, ils devraient l’être.

Le sexe chez les seniors ?

Lorsque nous pensons au sexe, nous ne pensons généralement pas à nos parents ou à nos grands-parents. Nous préférons ne pas avoir cette image. Mais encore, c’est impensable de visualiser une séance d’amour entre deux corps ridés.

Ce n’est pas si étrange. Après tout, nous associons encore le sexe à la beauté et à l’attirance. Des phénomènes que nous n’associons pas à l’âge. Lorsque les publicitaires utilisent le sexe pour vendre des produits, ils ne le font pas avec des hommes et des femmes âgés. Sauf si vous vous appelez George Clooney. Ils le font généralement avec des corps jeunes et des regards sensuels entre des personnes ayant la trentaine tout au plus. L’idée que des personnes à l’automne de leur vie aient encore besoin de sexe nous met secrètement mal à l’aise.

Alors que les seniors d’aujourd’hui sont les hippies sauvages d’hier. Ce sont les personnes qui ont librement sauté dans le lit des uns des autres pendant la révolution sexuelle. Qui ont parfois même encouragé et façonné la révolution sexuelle. Et qui avaient peut-être même des positions sexuelles plus excitantes dans leur répertoire que vous ne l’avez maintenant. Ces personnes auraient-elles vraiment perdu tout intérêt pour l’intimité et le sexe au fil des années ? A leur âge, avant leur séjour en maison de retraite ?

Les personnes âgées trouvent leur vie sexuelle davantage meilleure

Vous pouvez penser à un jeune âge que les seniors n’ont plus envie de faire l’amour. En effet, même si la fréquence des rapports sexuels diminue souvent avec l’âge, cela ne signifie pas que vous n’aurez plus de rapports sexuels plus tard dans votre vie. Dans une étude suédoise de 2008, par exemple, les personnes âgées ont déclaré que leur vie sexuelle n’avait fait que s’améliorer au fil des ans ! Elles avaient plus d’expérience, il y avait plus d’intimité et elles étaient plus positifs quant au sexe que dans leurs jeunes années. Elles étaient également plus conscientes que le sexe pouvait être une source de plaisir et de détente.

Une enquête américaine de 2018 a relevé les mêmes points positifs. Dans cette étude, 84 % des hommes et 69 % des femmes ont déclaré que le sexe était un élément important de leur relation, même à un âge avancé. Quelque 50 % des hommes et 30 % des femmes étaient donc encore sexuellement actifs ou se masturbaient. Selon les scientifiques, la différence significative entre les hommes et les femmes pourrait s’expliquer par le fait que les femmes ont généralement un partenaire plus âgé qui meurt ou tombe malade plus tôt.

Ainsi, bien que pour de nombreuses personnes âgées, le sexe soit une condition essentielle à une bonne relation, plusieurs problèmes se posent lorsque l’on vieillit. De la dysfonction érectile à la sécheresse vaginale en passant par l’incontinence et le prolapsus, avoir des rapports sexuels en vieillissant n’est pas forcément plus facile. De nombreux seniors ont honte de ces désagréments physiques et évitent le sujet. Une meilleure connaissance et une plus grande ouverture d’esprit concernant le « sexe chez les seniors » peuvent lever ces obstacles. Afin que les gens puissent profiter de cette partie de leur vie à un âge plus avancé. Parce que le besoin d’intimité et de contact physique demeure, quel que soit l’âge.

Le sexe en maison de retraite

Alors pourquoi sommes-nous si choqués par le sexe entre nos grands-parents ? Selon le biologiste Thomas Walz, c’est principalement dû à notre perception de la vieillesse. Nous associons principalement l’avancée en âge à la déchéance, tant psychologique que physique. La jeunesse, en revanche, nous l’associons à la beauté et à l’attraction. Cette beauté serait la base de notre désir sexuel. Et aussi ridicule que cela puisse paraître, nous trouvons apparemment les personnes âgées moins belles.

Donc la jeunesse est sexy, la vieillesse est asexuée. Nous avons du mal à faire le lien entre les corps ridés ou affaissés et le désir. De par notre arrogance juvénile, nous trouvons même cela déplaisant et inapproprié. Pour dire les choses crûment : il est tout simplement difficile d’imaginer deux personnes âgées faire l’amour. De plus, nous trouvons inconsciemment que les relations sexuelles entre personnes âgées ne sont pas nécessaires. Produire des enfants n’est plus nécessaire et pourquoi faire l’amour avec un vagin sec et un pénis qui vacille ?

Les travailleurs du sexe pour seniors

Nous préférons donc ne pas discuter de la question de savoir si les relations sexuelles entre personnes âgées sont normales ou même saines. Ce silence permet aux idées fausses de continuer à se développer. Comme l’idée que les personnes âgées perdent tout intérêt pour le sexe et veulent passer leurs dernières années sans sexe. Cette idée ne devient vraiment problématique que lorsqu’elle n’est pas démentie dans des endroits comme les maisons de retraite. En tant que société, nous devrions être conscients qu’un besoin sexuel ne disparaît pas comme neige au soleil au moment où une personne âgée fait ses valises pour emménager dans une maison de retraite.

Malheureusement, ce n’est pas encore le cas. Une enquête menée par le magazine néerlandais V&VN sur le tabou du sexe dans les soins aux personnes âgées montre qu’environ trois quarts des prestataires de soins doivent faire face aux besoins sexuels des personnes âgées. Pourtant, la discussion à ce sujet est encore trop peu fréquente en maisons de retraite et avec les personnes âgées elles-mêmes. En 2015, ce fut une raison pour la fondation néerlandaise Rutgers de plaider dans un manifeste pour inclure le fait de parler de sexe dans les programmes de formation en gériatrie. Pour que les soignants osent entamer la conversation sur l’intimité. Et que l’on accorde plus d’attention à la nécessité de disposer d’un travailleur du sexe spécialement formé pour les personnes âgées, par exemple.

Le sexe est sain, même pour les personnes âgées

Ce qui est génial, c’est que le sexe à un âge avancé est tout simplement hyper sain. Le sexe présente de nombreux avantages, quel que soit votre âge. Il réduit le stress, améliore votre équilibre émotionnel et vous donne une dose d’endorphine. Sur le plan physique, c’est un antidouleurs naturel. Il peut réduire votre taux de cholestérol et peut même prolonger votre vie. C’est bon à savoir quand on a atteint l’âge béni de 80 ans.

Le sexe contribue à une meilleure qualité de vie et, en ce sens, on ne peut lui imposer une limite d’âge maximale. L’expert en gériatrie Walter M. Borz, chercheur à la Stanford Medical School, affirme même que le sexe est une question de survie. Les personnes mariées vivent plus longtemps. Faire l’amour augmente notre espérance de vie. Nous avons besoin des uns des autres et plus ce lien est intime, mieux c’est. Autant d’aspects qui contribuent à l’idée que le sexe n’est pas seulement un atout pour votre qualité de vie. Mais aussi pour le temps qu’il vous est permis de passer sur cette planète.

Ignorer les tabous

Ce statut de tabou ? Les personnes âgées devraient simplement l’ignorer. Dans les années à venir, de plus en plus de baby-boomers arriveront dans la dernière phase de leur vie. Le fait que ces personnes âgées puissent encore avoir des relations sexuelles devrait être rassurant pour elles et pour les générations suivantes. Exactement, ces générations qui s’imaginent encore immortelles entre les draps et pensent que tout se dégrade à partir de soixante ans. Il est bon de savoir que même avec un corps ridé, une libido plus calme et des organes génitaux moins performants, on peut toujours profiter du corps de l’autre.

La chose la plus importante ? Que les personnes âgées acceptent d’entrer dans une nouvelle phase de leur vie. Il n’est pas nécessaire de pleurer la perte des jeunes corps et de la passion juvénile, tant de belles choses prennent leur place. Après tout, le sexe ne se résume pas à des orgasmes violents et à des positions compliquées, il s’agit aussi d’émotion et d’intimité. Et nous le savons tous : plus vous êtes âgé, plus votre capacité à une forme naturelle d’intimité est généralement développée. De nombreuses personnes âgées ont l’avantage d’être plus conscientes d’elles-mêmes et de savoir exactement ce que leur corps veut et peut faire. De quoi se réjouir pour les années à venir !

Lire aussi : La diversité de l’intimité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

12 vues

Écrit par

As-tu un·e partenaire qui n’a jamais utilisé de jouets érotiques, mais tu aimerais que cela devienne un aspect plus central de votre intimité ? Ou souhaite-tu simplement surprendre ton partenaire avec quelque chose de nouveau ? Voici quelques astuces pour susciter cet intérêt et augmenter le plaisir…
12 vues