Jetez un oeil dans notre boutique

Identité de genre : non binaire ou genderqueer

25 septembre 2020,

written by

En plus du sexe masculin et féminin, vous pouvez également vous identifier comme non-binaire. D’où vient ce terme et que signifie-t-il exactement ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

Non-binaire, c’est quoi ?

L’identité de genre non binaire est en fait un terme générique : c’est ainsi que l’on appelle les gens lorsqu’ils ne se sentent pas comme un homme ou une femme. C’est plus courant que vous ne le pensez : environ 3 % des 80 000 jeunes américains interrogés ne se sentent pas complètement à l’aise dans le genre masculin ou féminin. Au sein du groupe non binaire, un très grand nombre de personnes se rassemblent : ces personnes se sentent humaines. Cela est indépendant de votre orientation sexuelle, comme la pansexualité, et ne fait que révéler votre identité.

Différentes identités non binaires

Il est bon de savoir que les personnes non binaires n’apprécient pas d’être cataloguées. Vous n’avez donc pas nécessairement besoin de vous appeler « genderfluid » ou « polygender » pour appartenir au groupe non binaire. Bien qu’il n’y ait pas de limites claires, cela diffère d’une personne à l’autre. Ces termes sont plus courants lorsqu’il s’agit d’identités de genre non binaires.

Deux ou plusieurs genres

Si vous avez deux ou plusieurs genres, vous pouvez vous identifier comme bigenre, trigenre, polygenre ou pangenre.

Pas de genre

Le fait de ne pas avoir de genre est également connu comme étant plus proche de celui d’un non-genre, agenre ou neutrois.

Passer d’un genre à l’autre

Le passage d’un genre à l’autre est également appelé « gender fluid ». Les gens ne se sentent ni masculins, ni féminins, ni très masculins à un moment donné et féminins à un autre. L’actrice Ruby Rose est une personne très connue pour sa fluidité de genre.

Un troisième genre

Les personnes du troisième genre (ni masculin ni féminin) sont également incluses dans l’identité non binaire. Les transsexuels font par exemple partis de cette catégorie.

Un peu d’histoire sur l’identité de genre

Le terme « genderqueer » est en réalité caractéristique du XXIe siècle et est principalement utilisé par les jeunes. Le terme a d’ailleurs été utilisé pour la première fois en 1995 par Riki Anne Wilchins dans un essai sur les personnes qui n’entrent pas dans la catégorie des hommes ou des femmes. Avant cette époque – dans les années 80 et 90 – les gens utilisaient principalement le terme de transsexuel ou de transgenre. Cela signifie des personnes dont les caractéristiques masculines et féminines sont à peu près les mêmes.

Comment désigner une personne non-binaire ?

Certaines personnes se laissent interpeller par elles ou par eux, d’autres continuent de se faire appeler lui ou elle. Vous pouvez décider vous-même de ce qui vous fait du bien et demander aux gens de vous interpeller par le pronom que vous souhaitez. En 2016, iel et iels ont été choisis comme la meilleur pronom de la troisième personne du singulier permettant de désigner les personnes, sans distinction de genre. Les termes anglais pour désigner les genderqueers sont they, them et their au singulier. En Suède, en plus de hon (femmes) et de han (hommes), le neutre hen existe depuis plusieurs années.

Un « X » dans le passeport

Depuis 2011, il est possible au Népal d’être enregistré en tant que non binaire (à côté des hommes et des femmes) lors du recensement. En 2018, Limbourg a décidé que « le temps est venu de reconnaître un troisième sexe ». Mais ce n’est pas encore facile : seules quelques personnes aux Pays-Bas possèdent un passeport X, où le X signifie « gender-neutral » (sans distinction de sexe). Et ce sont principalement des personnes intersexuées : des personnes nées avec des caractéristiques physiques masculines et féminines. En France, la Cour de cassation s’y est opposée en 2017. Mais d’après le quotidien français Libération, un requérant veut solliciter à ce sujet la Cour européenne des droits de l’homme.

La carte d’identité allemande ne mentionne pas de sexe, et les Pays-Bas prévoient d’adopter la même règle « à partir de 2024/2025 ». L’organisation néerlandaise pour la diversité des genres, le NNID, estime qu’il y a environ 157 000 personnes intersexuées aux Pays-Bas et 103 000 en Belgique. Si vous voulez faire changer votre identité en tant que personne non binaire, vous devez vous présenter au tribunal avec une déclaration d’expert. Pour les personnes transgenres, il existe une autre disposition : elles peuvent faire ajuster leur sexe plus facilement d’homme à femme ou vice versa.

Les personnalités non binaires célèbres

Nous avons déjà mentionné Ruby Rose. Cet acteur australien est l’une des personnes non binaires les plus célèbres. Miley Cyrus s’est également identifié comme non-binaire. Le chanteur Sam Smith a annoncé en 2019 être genderqueer et aimerait qu’on l’appelle they ou them. Cela s’applique également à l’auteur-compositeur-interprète australien Tash Sultana.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

7 vues

Écrit par

Immergez-vous dans les profondeurs émotionnelles et romantiques des Poissons, un signe zodiacal connu pour son mystère et sa sensibilité. Explorez les traits distinctifs des Poissons, leur comportement en amour et en intimité, révélés par un horoscope amoureux et sexuel complet. Les étoiles dévoilent comment ces natifs naviguent dans…
7 vues
37 vues

Écrit par

L’entraînement ciblé des muscles du plancher pelvien, notamment à travers l’utilisation de loveballs ou boules de Geisha, améliore les sensations sexuelles et aide à contrôler l’orgasme et l’éjaculation. Ces exercices sont particulièrement utiles après un accouchement et pour prévenir l’incontinence chez les personnes âgées. En intégrant des routines…
37 vues
40 vues

Écrit par

Les Taureaux sont ouverts à l’expérimentation pour exprimer leur sensualité tout en restant pragmatiques au quotidien. Ils préfèrent les positions sexuelles éprouvées et intimes, évitant les configurations trop complexes ou inhabituelles. L’utilisation de sextoys qui stimulent les deux partenaires équitablement peut enrichir l’expérience, renforçant ainsi la connexion émotionnelle…
40 vues