Jetez un oeil dans notre boutique

6 019 vues

Histoire érotique : sexting avec un potentiel amant

3 février 2022,

written by

Je travaille à la maison lorsque soudain mon téléphone bipe. Je regarde et vois le message :

un nouveau message
« tu as du temps ? » 

réponse
« Oui un peu, pourquoi ? »

« Je suis excité, qu’est-ce que tu portes ? »

Tout doux, pensais-je et c’est aussi ce que je lui ai envoyé. Le destinataire ? Un potentiel amant.

« envoie-moi une photo alors »

« C’est pas mon genre, tu n’es pas encore au courant ? »

« alors je t’en envoie une »

Je me mords la lèvre. Les photos dickpics, ce n’est pas mon truc (et franchement, je pense qu’aucune femme n’est excitée par ces photos), mais son corps m’excite. Et je savoure son attention.

« allo ??? »

Agacée, je lui réponds : « Je me rendais dans la chambre, ne sois pas si impatient. » Je me demande pourquoi je continue à lui répondre. Puis mon téléphone bipe à nouveau :

« c’est bien, montre-moi tes seins »

« Toi d’abord. »

J’ai une image de lui : je vois son sexe raide à travers son jean, son bouton supérieur ouvert. Sa chemise est également ouverte et je peux voir son corps sauvagement attirant. Il est musclé, mais pas trop, et a de nombreux tatouages. Son cou et sa bouche sont juste visibles sur la photo. Il a de la barbe. Grise, parce que l’homme en question a quelques années de plus que moi.

« Maintenant une avec ton visage, une photo normale » lui dis-je.

« tu la supprimeras après ? »

« Bien sûr, mais tu peux le faire toi-même hein ? Papi 😉 »

« j’ai changé d’avis… papi »

Cela me fait rire. Il n’aime pas notre différence d’âge. Ou plutôt, pas que je le taquine à ce sujet. Le fait que j’aie quinze ans de moins que lui est, bien sûr, extrêmement intéressant pour lui. Tout comme je le trouve très attirant – un bel homme argenté. C’est mon George Clooney.

On s’est rencontré dans son restaurant. Un ami m’y a emmenée une fois et, hormis la nourriture délicieuse et l’agréable atmosphère, mon regard était toujours attiré par l’homme séduisant derrière le bar. Clairement une sorte de manager, ou peut-être le propriétaire ? Après quelques visites, je lui ai dit que je le trouvais très beau et je lui ai demandé s’il avait Insta. Le lendemain matin, j’ai reçu une invitation du nouveau compte de son restaurant. À partir de là, tout s’est accéléré : les sextos inappropriés allaient et venaient. Sympa, si ce n’est que nous sommes tous les deux mariés.

Et puis merde, me dis-je. Je retire ma chemise et laisse glisser une bretelle de soutien-gorge sur mon épaule. Je prends quelques photos et j’envoie les meilleures.

« hum… j’en veux encore ! »

Je n’ai pas besoin d’autres encouragements. Je suis déjà d’humeur et – malgré les dangers du sexting – j’en profite. D’une main, je tiens mon sein nu de manière à ce que mon téton déjà dur passe entre mes doigts. On ne voit rien de plus. J’envoie la photo sans texte. Immédiatement après, je prends une autre photo : cette fois sans soutien-gorge, mais avec mon bras sous mes seins de façon à ce qu’ils soient pressés vers le haut.

« j’aimerais pouvoir sucer ces tétons durs »

Je mouille. C’est pour ça qu’on fait ça encore et encore : ça m’excite secrètement. « À toi maintenant », lui rebondis-je. Je reçois une photo de lui en caleçon. Sa queue apparaît sous son meilleur jour. Elle ressort presque par le haut.

« J’ai hâte que tu me fasses jouir avec ta belle queue », envoie-je.

« alors je te plaquerai contre le bar et te prendrai par derrière »

« Fort ? »

« aussi fort que tu voudras. Je te tirerai par les cheveux et te donnerai une claque sur ton joli petit cul »

« Continue… »

« puis je te retournerai, te mettrai sur le bar et te lécherai jusqu’à ce que tu jouisses en criant »

« Et puis je me mettrai à genoux et je te laisserai baiser ma bouche »

« tu me rends fou, envoie une photo »

J’enlève mon pantalon et avec mon pouce je tire légèrement sur le bord de ma culotte. Juste assez pour apercevoir les poils pubiens que j’ai laissés spécialement pour lui. Je clique sur envoyer et je reçois une vidéo en réponse. Il se branle dans les toilettes.

« Tu es seul ? »

« oui, seul à la maison »

« Active ton son, je t’appelle »

Son beau visage apparaît sur mon téléphone. Il a l’air excité et je lui montre mon vibromasseur. Puis je m’allonge et je le mets sur mon clito. Il faut un certain temps pour que la caméra et le vibromasseur soient pointés au bon endroit. Entre-temps, son image est également dirigée vers le bas. Je ne peux plus le voir très bien, mais pour être honnête : ça ne me dérange pas tant que ça.

« Putain, tu es tellement excitée », dit-il et je gémis bruyamment en réponse. Je me comporte comme une actrice porno accomplie et je l’encourage. « Comme ta bite est belle et dure, chéri, je veux la sentir en moi. » En regardant mon téléphone, je le vois se masturber de plus en plus fort. Pendant ce temps, je ressens des picotements dans mes orteils et je remarque que mon orgasme arrive. Je gémis bruyamment et monte la vitesse du vibromasseur d’un cran. Je gémis, je râle et finalement je crie en jouissant. Aussitôt après, je raccroche tout en laissant mon We-Vibe continuer à sucer doucement. Je suis encore en train de m’amuser quand mon téléphone bipe.

« putain c’était bon »

« On le refait bientôt. Tu effaces tout ? X »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

15 vues

Écrit par

As-tu un·e partenaire qui n’a jamais utilisé de jouets érotiques, mais tu aimerais que cela devienne un aspect plus central de votre intimité ? Ou souhaite-tu simplement surprendre ton partenaire avec quelque chose de nouveau ? Voici quelques astuces pour susciter cet intérêt et augmenter le plaisir…
15 vues