Jetez un oeil dans notre boutique

5 603 vues

Histoire érotique : avec le petit frère de mon petit ami 3

23 juillet 2022,

written by

Je décide d’envoyer un message à Aaron lorsque Kevin s’endort. « Tu dors ? » lui envoie-je. Après notre petite aventure dans les toilettes du bateau, j’en redemande. Il me renvoie une photo de lui avec une simple serviette sur lui, comme s’il venait de sortir de la douche. Je prends ça pour une invitation et je me faufile hors du lit. Doucement, je referme la porte de notre chambre et ouvre celle d’Aaron sur le palier. Je ne porte que ma lingerie et je ne peux m’empêcher de regretter de ne pas avoir mis de chemise de nuit. Aaron se tient devant le miroir, en train de sécher ses cheveux blonds avec une serviette. Ses cheveux partent dans tous les sens et il a l’air à la fois innocent et sauvagement attirant. La serviette qui était encore autour de ses hanches sur la photo est maintenant dans ses mains. Il se tient devant moi tout nu, avec son pénis à moitié levé. Je referme rapidement la porte derrière moi et me dirige vers lui. Il me regarde avec un grand sourire. Je porte la bralette qu’il a tant convoitée plus tôt dans la soirée, et il voit désormais la culotte assortie. Pas pour longtemps : en un temps record, il se tient debout à côté de moi et ses mains sont sur mes fesses. Une seconde plus tard, ma culotte atterrit sur le sol.

« J’ai une surprise pour toi »

Il me dirige doucement en arrière vers son lit. Je m’assois, puis m’allonge sur le dos alors qu’il se glisse sur moi. Sa joue se frotte contre la mienne et j’apprécie son corps puissant sur le mien. Quand il m’embrasse, je lui rends son baiser avec empressement. Son pénis est maintenant en pleine érection. « Je ne peux pas rester trop longtemps », dis-je en haletant. « C’est dommage, parce que j’ai une surprise pour toi », dit-il. Je lève un sourcil et j’attends qu’il continue. Sa main se déplace sous l’oreiller à côté de moi et il en retire deux pinces à tétons. Je le regarde à bout de souffle, je n’ai jamais essayé ce genre de chose auparavant. « Je les ai achetés spécialement pour toi », murmure-t-il, en ouvrant et fermant une des pinces. « Je sais que tu aimes quand je joue avec tes seins. » Même si nous n’avons fait l’amour que quelques fois, il m’a très bien cernée.

Il me regarde d’un air provocateur

Je n’ai rien à dire à ce sujet. Alors qu’il remonte mon haut, je me demande si ça va faire mal. Mais avant que je puisse le découvrir, Aaron embrasse mon téton. Je gémis. « J’aimerais sucer ça pendant des heures », dit-il en me regardant. « Tu devrais peut-être venir chez moi quand je suis seule », réponds-je. Il me mordille et je sursaute en mettant ma main sur ma bouche. Kevin et moi ne vivons pas ensemble, mais ce n’est évidemment pas une bonne idée de faire venir son petit frère. « Peut-être un jour », dit-il en riant, en retirant ma main de ma bouche et en traçant mes lèvres avec son doigt. « Tu es prête ? » demande-t-il en attrapant une pince à tétons. J’acquiesce. « Tu feras attention ? » « Bien sûr. » Il ouvre la pince et la pose sur un téton, puis la relâche. C’est une drôle de sensation, mais ce n’est pas douloureux.

« C’est vraiment la meilleure vue qui soit »

Pendant qu’il me regarde d’un air admiratif, je lui demande : « De quoi j’ai l’air ? » « Est-ce que tu aimes ? ». Il fait un signe de tête approbateur et frotte son pénis contre moi. Je me redresse et le pousse sur le côté. « Allonge-toi sur le dos », ordonnais-je. Je ne sais pas où je trouve le courage, parce que je me sens hyper vulnérable avec ces drôles de pinces. Mais Aaron est très heureux, et moi aussi. Notre petite aventure sur le bateau n’était que des préliminaires. Je m’assois sur son gland, je ne le laisse pas encore me pénétrer. Avec le bas de mon corps, je fais des mouvements circulaires, mon clitoris est également stimulé. Les mains croisées sous la tête, il me regarde. « C’est vraiment la meilleure vue qui soit », me dit-il doucement. Je souris et me penche pour l’embrasser. Son pénis se dresse contre moi. Tout en appréciant, il ferme les yeux un instant.

Il tire doucement sur une des pinces

D’un mouvement souple, il se glisse en moi. Comme la dernière fois, on n’utilise pas de préservatif. C’est un peu stupide, mais je prends la pilule et je n’ai pas envie de compliquer les choses. Je gémis de plaisir quand je le sens me pénétrer profondément et faire des va-et-vient. Les pinces à tétons bougent joyeusement au rythme des à-coups et je vois Aaron les regarder. « Alors, tu les aimes ? » demandais-je. Cela me fait sentir très peu sûre de moi, même si la sensation est très agréable. « C’est hyper excitant », chuchote-t-il à mon oreille. Il tend une main et tire doucement sur une des pinces. La pince saute de mon téton et tombe sur sa poitrine. On se met tous les deux à rire tout en essayant de rester discrets, je sens peu à peu mon incertitude disparaître. Aaron pince mon téton puis remet la pince. « Est-ce que je peux le serrer un peu plus ? » demande-t-il. Je hoche la tête en guise de oui. Il commence à doucement serrer la pince sur mon téton. C’est une sensation intense et plus savoureuse que je ne l’avais jamais imaginé.

Il tira rapidement la couverture sur nous

« Tu es merveilleuse », me dit Aaron après m’avoir allongée sur le dos. « Comment puis-je te convaincre de quitter Kevin ? » Il me pénètre tout en me disant ça. Je l’accompagné dans ses mouvements, voulant le sentir plus profondément en moi. « Aaron, non. Ne dis pas des choses pareilles. Ne gâche pas tout maintenant. » Je vois son beau visage se fermer, mais il tient bon. « Je ne peux pas m’empêcher de penser à toi », dit-il en m’embrassant dans le cou. « Chut » chuchotais-je. On entendit une chasse d’eau et il tira rapidement la couverture sur nous. Doucement, il s’enfonce de nouveau en moi et tout à coup, tout semble très intime, nous sommes si proches l’un de l’autre sous la couverture. C’est très différent du rapport sexuel tellement excitant que nous avons eu la première fois. Ça me fait un peu peur. Tout en passant mes mains dans ses cheveux, je l’encourage avec des mots coquins à me prendre plus fort. Il ne se fit pas prier.

Il gémit d’approbation

Ses coups de hanche sont intenses, tout en tirant sur les pinces à tétons. Lorsque je commence à me doigter, il gémit de façon approbatrice alors qu’il me pénètre de plus en plus fort. Je suis trempée et les pinces sont un régal. Avec une main sur sa fesse et l’autre entre nous, je me doigte jusqu’à l’orgasme. J’essaie de me retenir, mais je laisse échapper un fort gémissement. Peu de temps après, il jouit lui aussi. Pendant qu’il halète dans mon cou, je lui caresse le cou et l’embrasse sur la joue. Avec précaution, il enlève les pinces à tétons et embrasse mes seins. « Je les garderai pour la prochaine fois », dit-il en souriant. Je l’embrasse et remets rapidement mes sous-vêtements. En m’allongeant dans le lit, je pense à sa bouche sur la mienne. J’essaie d’ignorer les remous dans mon estomac.

*À suivre*

Lire la partie 1 et la partie 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

24 vues

Écrit par

Horoscope amoureux du Lion : comment les étoiles s’alignent-elles pour les Lions optimistes en matière d’amour, de relations, de rencontres et de sexe ? Le grand horoscope amoureux et sexuel du Lion révèle comment ce signe astrologique fonctionne en tant que partenaire et au lit, ce que les…
24 vues
65 vues

Écrit par

Choisir un lieu pour un premier rendez-vous peut être un véritable défi. Il est crucial d’éviter les silences malaisants ou les activités trop extravagantes qui pourraient incommoder une personne que l’on découvre tout juste. Voici une sélection d’idées pour un rendez-vous initial qui promet d’être mémorable…
65 vues