Jetez un oeil dans notre boutique

7 428 vues

Histoire érotique : 2 + 2 font quatre

17 mars 2022,

written by

Je te trouve très attirante », dit-il. Sans sourciller. « Et comme tu le sais, Ellen et moi sommes dans une relation libre. » Je regarde par-dessus mon épaule et je vois mon partenaire John discuter avec Ellen. Je rougis et lui répond : « Que veux-tu dire par là ? 

L’apéro du vendredi soir

Comme chaque vendredi soir, John et moi prenons un verre avec nos amis Charlie et Ellen. Charlie est un vieil ami de l’université de John. Ils avaient l’habitude de sortir en ville ensemble. Mais c’était il y a presque quinze ans. John et moi sommes mariés depuis douze ans et menons une vie très agréable. Nous avons tous les deux un travail qui nous prend beaucoup de temps ainsi que deux enfants. Des enfants adorables, qui logent chez mes parents tous les vendredis soirs.

Cela nous permet d’avoir notre soirée rien qu’à nous. On en profite pour aller au restaurant, au cinéma, danser ou, comme ce soir, prendre l’apéro avec des amis. Charlie, John et moi avons une trentaine d’années. Vous pouvez imaginer que j’étais un peu sceptique au début lorsque Charlie nous a présenté sa nouvelle partenaire il y a de ça cinq ans. Mais il faut avouer que j’étais aussi un peu jalouse, je venais d’accoucher de notre deuxième enfant et Charlie débarquait avec une jeune femme de dix-huit ans. J’étais aussi inquiète de ce que John pourrait penser d’elle. Mais bon, c’est du passé et elle semblait bien s’intégrer à notre petit groupe d’amis.

Il danse dans le salon, ses mouvements sont fluides et souples

« Je veux dire par là que j’aimerais vraiment… danser avec toi ? » me dit-il d’un ton interrogatif. Nous avons déjà bu quelques verres de vin et je me sens joyeuse et détendue. Je mets une playlist R&B des années 90 sur les enceintes du salon, je me lève et je saisis la main de Charlie. Alors que Blackstreet et Aaliyah explosent dans les haut-parleurs, Charlie et moi dansons ensemble dans le salon. John et Ellen prennent un autre verre et pendant un moment, je ressens une pointe de jalousie quand j’aperçois John regarder son décolleté qui arrive quasi jusqu’à son nombril.

Je me tourne à nouveau vers Charlie. Il est vraiment bel homme. Bronzé, musclé et juste un peu plus grand que moi. Ses bras forts sont visibles à travers sa chemise blanche qu’il porte près du corps. Il sait aussi très bien bouger, ses mouvements sont fluides et souples. Lorsque la voix sulfureuse d’Usher retentit dans les haut-parleurs, il murmure à mon oreille quelques paroles de la chanson « You make me wanna… ». Je sens son pénis raidir à travers son pantalon. Je me tourne pour voir si John nous regardait, mais il est toujours en train de discuter avec Ellen. Ils sont assis très proches l’un de l’autre et Ellen saisit son bras à chaque fois qu’elle rit.

Ses tétons se dressent à travers le léger tissu de sa chemise

Charlie m’intimide et je m’écarte un peu. « Tu viens danser ? » dis-je par-dessus la musique. Je baisse légèrement la lumière et apprécie de pouvoir enfin danser à nouveau avec nos amis. J’ai déjà pas mal bu, mais je me dis que demain, nous pouvons faire la grasse matinée, alors je me sers un autre verre. Ellen et moi dansons ensemble, encouragées par nos hommes. Je me sens un peu mal à l’aise à côté de son corps si svelte, mais je passe rapidement à autre chose.

A en juger par les regards excités de Charlie et John, je trouve qu’on s’en sort pas mal. Je vois qu’elle ne porte pas de soutien-gorge sous son léger haut et je me demande pourquoi je m’en aperçois que maintenant. Voilà pourquoi John avait l’air si intrigué. Ses tétons se dressent à travers le léger tissu de sa chemise et je ressens le besoin de les toucher. Puis comme par hasard, Pony de Ginuwine retentit dans les haut-parleurs. Ellen s’approche de moi et nous bougeons nos corps l’un contre l’autre de manière sensuelle pour offrir un spectacle excitant aux hommes et en même temps se faire plaisir. Je commence à mouiller.

Je laisse mes mains glisser sur ses fesses, puis ses seins

Alors que je fais glisser mes mains sur son dos vers ses fesses, Ellen approche sa bouche. Elle me sourit avec un air si sexy, se lèche les lèvres et m’embrasse. Sa bouche est plus chaude et plus douce que celle de n’importe quel homme que j’ai jamais embrassé. J’ouvre légèrement ma bouche, sa langue se glisse à l’intérieur et joue avec la mienne. Les hommes nous observent, nous encouragent et sont très excités. Je ne peux pas m’arrêter de danser.

Je laisse mes mains glisser sur ses fesses, puis ses seins. Ses tétons semblent encore plus durs qu’avant et je fais glisser son haut sur le côté. Elle gémit lorsque je prends son téton entre mon pouce et mon index et que je le pince légèrement. J’approche ma bouche de son autre téton et le suce vigoureusement. Son corps est magnifique, ses seins sont parfaits. Ils sont fermes et avec de petits tétons bruns. Lorsque j’ouvre mes yeux, je cherche John du regard. Il me sourit d’un air béat et interrogateur, la main sur son pénis raide et clairement visible à travers son jean.

Ses mains vont de plus en plus bas

Charlie n’est pas non plus insensible à ce spectacle. Il s’approche de plus en plus, jusqu’à ce qu’il soit très proche de moi. Il embrasse Ellen, alors que je me tiens entre eux. Puis je sens ses mains sur mes hanches et glisser vers l’avant de mon jean. Il me tire contre lui et ses mains vont de plus en plus bas. Quand ses mains sont entre mes jambes, je jette un coup d’œil à John. Qu’est-ce qu’il en pense ? Et dois-je arrêter ? Mais il me fait un clin d’œil et se dirige vers Ellen. Je déglutis, ressentant ce pincement si familier de la jalousie quand j’observe son corps si parfait.

Elle est clairement excitée elle aussi, elle bouge de manière sensuelle contre le pénis de mon mari. Il ne me prête pas attention et prend ses seins, que j’ai dénudés, dans ses mains. Gémissant, il se met contre elle, tandis que Touch It de Monifah retentit dans les haut-parleurs. Il l’embrasse dans le cou, tandis que Charlie fait de même avec moi. Je sens son pénis raide contre mes fesses et ses doigts se frayent un chemin jusqu’à ma zone intime. « Tu mouilles », chuchote-t-il à mon oreille, en faisant des rotations sur mon clitoris avec ses doigts. J’approche ma tête de lui et l’invite à m’embrasser fougueusement. C’est mon deuxième baiser de la soirée avec quelqu’un d’autre que mon mari…

Pendant qu’il retire mon haut, je regarde mon mari déshabiller Ellen

Ellen et John ne perde pas de temps : il est assis sur le canapé et elle est sur lui, seins nus. Elle se penche en arrière en s’appuyant sur ses genoux et il profite de ses seins parfaits et immaculés de 23 ans. « Ses seins ne sont pas abîmés par l’allaitement », pense-je ironiquement, jusqu’à ce que je me rappelle à l’ordre. Il n’y a pas dix minutes, je profitais moi-même de ses seins, mais d’où vient cette jalousie ? Entre-temps, Charlie a baissé mon pantalon. Je me retrouve en culotte et en chemise.

Heureusement, j’ai pris le temps de m’épiler cet après-midi et je porte ma plus belle lingerie. Il se met à embrasser mon intimité par-dessus ma culotte. Puis il se lève et me dirige vers le canapé. Pendant qu’il retire son haut et le mien, je regarde mon mari déshabiller Ellen. Bien sûr, elle porte un minuscule string, qui laisse peu de place à l’imagination. On dirait qu’elle est intégralement épilée. John regarde ce corps parfait, enlève son pantalon et son boxer et l’invite à revenir sur ses genoux. Je n’en crois pas mes yeux.

Sa bouche me gâte comme un pro

Charlie me surprend avec sa langue qui explore mon vagin. Ses mains sous mes fesses, je profite de sa bouche qui me gâte comme un pro. Il lèche, suce et me pénètre avec d’abord deux, puis trois doigts. Avec un doigt humide, il exerce ensuite une pression sur mon anus, tout en suçant de plus en plus fort mon clitoris. Je n’arrive pas à croire ce qui m’arrive, mais après environ cinq minutes, j’ai un orgasme intense. Avec un sourire langoureux, Charlie s’essuie le visage et m’embrasse fougueusement. Je libère son pénis épais de son pantalon et le masturbe.

Les gémissements que j’entends sur le canapé à côté de moi deviennent de plus intenses et je vois Ellen qui chevauche le pénis de John. Complètement nue, avec seulement ses chaussures aux pieds. John sourit comme un gamin au réveillon de Noël, alors qu’il fait bouger ses hanches d’avant en arrière. Puis il la soulève d’un bras et l’allonge sur le dos. Je peux voir sa façon de la taquiner en la pénétrant avec son pénis juste un peu à chaque fois.

Il se glisse lentement en moi

Charlie n’est pas laissé pour compte. Il adopte une position parfaite pour que je le suce. Mais je veux le sentir profondément en moi, alors je me mets rapidement à genoux sur le canapé. Tentée, je regarde par-dessus mon épaule et l’invite à me prendre par derrière. Il jette un coup d’œil à John et Ellen, qui ont franchement l’air d’être tout droit sortis d’un film porno. Charlie pose son gland contre mon vagin humide et glisse lentement en moi. Je l’invite à me prendre plus fort, mais il me pénètre lentement, sensuellement. Comme s’il voulait prolonger ce moment.

John s’apprête à changer de position et je saisis ma chance, en l’écartant et en allant vers Ellen. Elle est toujours allongée sur le dos sur le canapé, une position parfaite pour que je puisse la lécher. Je vois qu’elle est en effet intégralement épilée, j’embrasse doucement son clitoris. Avec le bout de ma langue, je fais le tour de sa zone la plus sensible. John saisit cette occasion et se tient debout avec son pénis au niveau de son visage.

Nous changeons de position : c’est à mon tour de m’allonger

Pendant que Charlie me prend par derrière, je lèche Ellen jusqu’à l’orgasme, qui à son tour gâte mon mari avec sa bouche. C’est une scène surréaliste, et incroyablement excitante en plus. J’apprécie le gros pénis de Charlie et l’excitation provoquée par John et Ellen. Avec ses doigts, Charlie essaie de me faire jouir. De plus en plus vite, il fait des cercles avec ses doigts, tandis qu’il me prend de plus en plus fort. Avec un fort gémissement, il jouit, mais je n’en suis pas encore là. Nous changeons de position : c’est à mon tour de m’allonger, tandis qu’elle me gâte avec sa bouche.

Elle se met sur le canapé avec ses séduisantes fesses vers le haut

John profite du fait qu’elle soit sur le canapé avec ses séduisantes fesses vers le haut. « Est-ce que je peux ? » lui demande-t-il, en touchant son anus avec son doigt. Elle acquiesce et John ne se fait pas prier. Il a toujours voulu essayer le sexe anal, mais ce n’est pas vraiment mon truc. « Et ça ? » demande-t-il et je vois qu’il introduit maintenant deux doigts à l’intérieur. « Tu peux aussi utiliser autre chose » répondit Ellen en regardant John d’un air coquin. Elle me fait un clin d’œil et replonge sa bouche entre mes cuisses. Je regarde John mouiller son pénis avec son humidité et la pénétrer doucement. Un, deux, trois coups et il atteint lui aussi son orgasme.

Ça m’excite tellement que je me tortille sur le canapé. Avec le bas de mon corps, je presse encore plus fort contre le visage d’Ellen et je ressens une explosion intense au fond de moi. Ellen le ressent, elle bouge ses doigts contre mon point G tout en me léchant plus vite et plus fort. Après un deuxième orgasme, je m’enfonce avec bonheur dans le canapé. Plus tard dans la soirée, lorsque John et moi sommes au lit, nous faisons l’amour à nouveau. En repensant à la bouche d’Ellen sur mon point sensible, je jouis pour la troisième fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

22 vues

Écrit par

Bienvenue sur les vols de luxe d’Adam et Eve ! Nous sommes enchantés de vous avoir à bord pour cette escapade vers des horizons de plaisir inexplorés. Avant le décollage, veuillez placer vos bagages dans les compartiments au-dessus de vous et… relaxez-vous. Assurez-vous également d’assister vos voisins s’ils…
22 vues
40 vues

Écrit par

Choisir un lieu pour un premier rendez-vous peut être un véritable défi. Il est crucial d’éviter les silences malaisants ou les activités trop extravagantes qui pourraient incommoder une personne que l’on découvre tout juste. Voici une sélection d’idées pour un rendez-vous initial qui promet d’être mémorable…
40 vues