Jetez un oeil dans notre boutique

2 861 vues

FALLing #3

10 novembre 2020,

written by

Pendant que je suis assise sur le canapé, dans mon pantalon de jogging, en regardant devant moi. Je pense à il y a trois jours. Le jour où je suis allée me promener avec Steven, j’ai passé 24 heures de passion et de caresses. Après ces 24 heures, je me suis sentie en pleine forme, presque euphorique ; j’ai effectué mon travail à un rythme effréné, le frigo est plein et ma maison n’a jamais été aussi parfumée. Même maintenant, je peux encore vaguement sentir le parfum des lys. Aujourd’hui, tout est différent, je me sens sans énergie et je sais exactement pourquoi. À part un message avec un « merci pour ce moment merveilleux »  je n’ai pas eu de nouvelles de Steven… C’est tout ?

Je me donne une heure pour me morfondre et ensuite je me dis que c’est assez. Il est temps de prendre soin de moi et si je veux vraiment quelque chose de Steven, je peux le contacter moi-même. Je vais faire une course pour me changer les idées. L’air frais, l’oxygène dans mon sang, le vent dans mes cheveux et une forte dose de musique dans mes oreilles me font tout oublier pendant un moment. Après une douche revigorante, je décide de lui poser directement la question et je demande à Steven s’il veut donner suite à notre précédente rencontre. Il ne faut pas longtemps avant que je reçoive un message crypté. « C’est délicat, mais je voudrais te l’expliquer en personne. Est-ce que tu es disponible ce soir ? » Un mauvais pressentiment s’empare de moi et j’hésite un instant, mais je veux en avoir le coeur net.

Quand je remonte l’allée de Steven, la nervosité commence à se faire sentir. Mes mains deviennent moites et j’ai froid. Je suis excitée de le revoir, mais aussi nerveuse à l’idée du rejet que je vais probablement subir. Dans ma tête, j’ai déjà pensé à vingt scénarios différents de « c’est délicat » et les issues ne sentent pas du tout bon. Je descends désespérément de la voiture, ne sachant pas quoi faire. Je préfère faire demi-tour, mais c’est impossible. Steven est déjà à la porte, avec le même doute sur son visage. Dès que je me tiens devant lui, il veut me serrer contre lui, mais il change d’avis. Je reçois un baiser rapide sur le visage et il me laisse entrer.

Qu’est-ce que cela signifie ? Je sens le courage me quitter.

Je suis Steven dans le salon sans hésitation, mais confuse. Alors, avant même de me retrouver coincé dans toute cette tension et cette nervosité, je lance un « Alors ? Explique-moi ». Steven me regarde avec une légère frayeur et je vois qu’il est tout aussi tendu. La tension autour de sa bouche est clairement visible et ses mains sont fermées. Il ne sait pas par où commencer et il bégaie quelque chose comme « c’est mon travail »… Je relâche un peu la tension qui pèse sur mes épaules, mais j’attends qu’il me raconte la suite. En fin de compte, Steven ne veut rien d’autre que me voir, mais il ne veut pas se mettre en travers de mon chemin, car il doit partir travailler pendant un mois.

Soulagée, une grossièreté sort ma bouche. Steven me regarde avec stupéfaction et je ne peux pas faire autrement que de rire nerveusement. Au bout d’une minute, je reprends mes esprits et j’essaie d’expliquer à Steven que je m’attendais à tout, mais pas à cela. Je lui dis en rougissant que j’avais toutes sortes de scénarios apocalyptiques en tête et que je veux vraiment le revoir. Que cela ne me dérange pas qu’il doive s’absenter un certain temps, tant qu’il reste honnête avec moi. Avant que je ne m’en rende compte, Steven se jette sur moi et me couvre le visage de baisers. Le bonheur me submerge et je deviens ridicule. Sur un coup de tête, je décide de le chatouiller. En quelques secondes, nous nous retrouvons sur le sol.

Toute l’excitation a disparu et nos rires retentissent dans le salon. Lorsque nous sommes allongés l’un à côté de l’autre, la passion s’enflamme. Nos bras, nos jambes et nos bouches s’entremêlent. Comme si nous ne nous étions pas vus depuis des semaines et que l’envie de l’un et l’autre ne pouvait plus être dissimulée. À peine remise de ce moment de chatouilles, je suis en un rien de temps en lingerie sous Steven. Je sens son excitation se presser contre mon bas-ventre et sans hésitation je baisse mon string et son boxer. En un rien de temps, il s’allonge nu entre mes jambes.

Je ne peux pas attendre plus longtemps et je lève les hanches pour que Steven me pénètre. Je bouge lentement mes hanches, mais ce n’est clairement pas un rythme que l’on peut suivre pendant longtemps. Steven m’attrape les cheveux et prend le contrôle. Nos rapports sexuels sont purement fondés sur le désir. Ils sont passionnés et féroces. Tandis que Steven accélère le rythme, mes ongles s’enfoncent dans son dos. Je suis hors de contrôle. Nos ébats sexuels sont sans retenue et vifs, mais c’est un quickie comme aucun autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

16 vues

Écrit par

Savez-vous quel sextoy est caché sur cette photo? Voici la réponse!Horoscope amoureux des Béliers : comment les étoiles influencent-elles le Bélier passionné en matière d’amour, de relations, de rencontres et de sexe ? Découvrez comment ce signe zodiacal se comporte en tant que partenaire et au lit, ce…
16 vues
75 vues

Écrit par

Choisir un lieu pour un premier rendez-vous peut être un véritable défi. Il est crucial d’éviter les silences malaisants ou les activités trop extravagantes qui pourraient incommoder une personne que l’on découvre tout juste. Voici une sélection d’idées pour un rendez-vous initial qui promet d’être mémorable…
75 vues