FALLing #2

seks douche

Dès que le réveil sonne, la tension traverse mon corps ; mon cœur bat la chamade et mes mains sont moites. Aujourd’hui est le jour J. Je vais revoir Steven. Je descends en tremblant légèrement. Une tasse de thé combinée à la mélodie de Ludovici Einaudi me calme. La nervosité cède la place à l’enthousiasme et lorsque je termine ma tasse de thé, je prends d’abord une longue douche chaude. Dix minutes trop tôt, j’entre dans le parking près de la forêt. Assez de temps pour me regarder dans le reflet de la voiture. J’ai fait de mon mieux pour ma tenue, mais je me sens toujours incertaine. Une promenade dans les bois en automne se fait sans talons et une robe sexy. Je ne sais pas comment adopter une bonne posture et me sentir à l’aise, alors je retourne dans la voiture. Au moins, Steven n’aura pas l’impression que je l’attends ici depuis un moment. Pendant que Steven entre dans le parking, je sors et je marche jusqu’à sa voiture. Il me salue avec un baiser sur la joue. Immédiatement, des papillons envahissent dans mon ventre et je commence à rougir. Je reconnais à peine ce sentiment intense, je ne suis pas du tout comme ça. Steven voit mes joues rouges, sourit et me saisit la main. « Au moins, comme ça, on ne se perdra pas. » Le blush sur mes joues devient encore plus visible. En regardant le sol, je bégaie en disant qu’il faut suivre les panneaux bleus.

L’effet que Steven me fait est incompréhensible. La tension sexuelle est évidente, mais ce n’est pas tout. Son beau caractère me pousse à m’ouvrir sans retenue.

Après quelques kilomètres, le temps change : le vent se lève et il se met à pleuvoir. Mais notre amour pour la forêt, les belles couleurs d’automne et le fait d’être dehors l’emporte facilement sur ces quelques gouttes. Peu de temps après, le ciel se couvre et la pluie tombe à verse. Steven me tire rapidement sous un grand arbre et avant que je ne m’en rende compte, je suis dans ses bras, appuyé contre sa poitrine. Quand je le lève mes yeux vers lui, son regard change. Je n’ai pas le temps de réfléchir. Mon corps prend le dessus et je pose mes lèvres sur les siennes. Nous nous embrassons avec passion alors que la pluie tombe autour de nous. Je ne remarque pas grand-chose avant qu’il pose sa main sur ma nuque. Un peu moins romantique quand on est trempé… Steven me demande de me réchauffer chez lui. Je ne le laisse pas me poser deux fois la question et j’acquiesce. J’aurai peut-être une autre chance de m’appuyer contre lui. Sous l’arbre, je sentais déjà la force de son corps. Malgré la pluie, j’avais chaud. Alors que je suis Steven en voiture jusqu’à chez lui, je me demande ce qu’il attend de moi, mais je me demande aussi ce que moi je veux. Il me fait ressentir tant de choses : de l’agitation, de la passion, de l’enthousiasme, de la spontanéité, de l’insécurité, du déséquilibre ; tout cela passe. Je les laisse filer et je décide de commencer à profiter.

La nervosité reprend le dessus quand j’approche de sa maison. J’ai tellement envie de lui, mais est-ce que j’oserai faire le premier pas ?

Pendant que Steven retire mon manteau mouillé, je sens la tension sexuelle monter en flèche. Je laisse mes doigts glisser sur son visage et je l’embrasse doucement jusqu’à ce qu’il approfondisse notre baiser. Mon corps se retourne automatiquement vers le sien. Je sens mon corps vibrer. Steven pense que c’est à cause de la pluie et me demande si je veux prendre une douche. Sans réfléchir, je lui demande de m’accompagner. Il me répond par un sourcil levé et me dit « en haut des escaliers, première porte à gauche ». Suis-je allé trop loin ? Quand je monte les escaliers, je regarde en arrière. Ce que je vois alors met le feu à mon corps. Steven se tient à moitié nu dans le couloir et me regarde avec des yeux noirs. Inconsciemment, je laisse ma langue passer sur mes lèvres. Steven s’avance vers moi avec une démarche imposante. Sans dire un mot, il me soulève et me porte dans les escaliers. Je ne sais pas ce qui m’arrive, j’ai l’impression d’être dans un film romantique. Il me met dans la douche tout habillé. Avant que je ne m’en rende compte, je sens l’eau chaude me toucher le dos. Mon soutien-gorge et mes tétons deviennent visibles à travers ma chemise mouillée. Je ne peux plus dissimuler mon excitation. Alors que les mains de Steven disparaissent sous ma chemise, il me regarde d’un air interrogateur. Je hoche la tête et en quelques secondes, ma chemise et mon soutien-gorge sont sur le sol de la salle de bains. Avec ses mains et sa bouche, il découvre mon corps jusqu’à ce qu’il atteigne le bord de mon pantalon. Je perds le contrôle de mon corps et inconsciemment, je pousse mes hanches vers l’avant. Quand il défait mon jean et que ses doigts touchent le bord de mon string, une chaleur brûlante me traverse. J’aspire à son contact et je ne veux rien d’autre que de sentir cet homme en moi. Contre moi n’est pas encore assez proche. Je veux tout, je le veux jusqu’au bout. Steven n’est pas encore prêt. Chaque centimètre de mon corps qu’il passe, mes cuisses, mon bas-ventre… Une fois qu’il arrive à mes seins, il me mordille doucement le téton. De petites douleurs me traversent et ne font que m’exciter davantage.

Je ne veux rien d’autre que de faire qu’un avec Steven.

Je dois me contrôler pour rester calme. Je préfère arracher son boxer et faire l’amour sans retenue. D’autre part, je veux en profiter le plus longtemps possible, je veux me souvenir de chaque centimètre de son corps. Je trouve un juste milieu et je me mets à genoux. Avec un regard malicieux, je regarde Steven. Avec mes mains, je tire son boxer jusqu’à ses chevilles et ma bouche se colle à son pénis. Lentement, je le découvre. Je lui caresse d’abord les cuisses, puis je me sers de ma langue. Je lèche Steven et quand il réagit à cela, je le prends complètement dans ma bouche. Le fait que je le rende si excité me fait me sentir sexy et puissante. Cela ne fait qu’accroître ma propre excitation. Peu de temps après, Steven me tire vers le haut et il se met lui-même à genoux. Avec son pouce, il touche mon clitoris tout en glissant deux doigts en moi. Il sait exactement où se trouve mon point G. Ma tête penche en arrière et je profite du moment. Tout en moi est à vif et c’est une sensation fantastique. Comme si il tirait mon corps de l’hibernation et allumait le feu en moi. Il ne faut pas longtemps avant que j’atteigne l’orgasme. Je lui enfonce mes ongles dans son dos et je me laisse complètement aller. Quand je suis sur le point de jouir encore une fois, il me soulève de manière à ce que je puisse mettre mes jambes autour de sa taille. Steven me plaque contre le mur et me pénètre. Faire l’amour sous la douche n’a jamais été aussi bon. En un rien de temps, la chaleur se répand dans mon corps et je sens une deuxième vague de plaisir arriver. Steven voit le désir dans mes yeux et accélère le rythme. Il me prend tout entière pendant qu’un deuxième orgasme survient. Steven se laisse aussi aller et avec quelques derniers coups de hanche, on jouit en même temps. Il m’embrasse sur le nez et me dépose délicatement. Je perds l’équilibre et je cherche à m’appuyer sur lui. Steven rit et me serre contre lui. Je ferme les yeux et je me vois sur un nuage. Je n’ai pas ressenti cela depuis longtemps.

Histoires pertinentes

Répondre ou poser une question

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas dans votre commentaire.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tags

Suivez-nous!