Jetez un oeil dans notre boutique

2 185 vues

Faites ces exercices pour prévenir l’éjaculation précoce

28 février 2020,

written by

Rien n’est plus ennuyeux qu’une belle partie de jambe en l’air interrompue par une éjaculation précoce. Vous éjaculez plus vite que vous ne le souhaiteriez et vous voulez savoir quoi faire ? Vous serez alors heureux d’apprendre que vous pouvez apprendre à retarder votre orgasme grâce à quelques exercices. Nous discuterons de la méthode « stop/start », des exercices de Kegel et de la méthode du « squeeze » pour prévenir l’éjaculation précoce.

Prévention de l’éjaculation précoce grâce à la méthode « stop/start »

La méthode « stop/start » a été développée par l’urologue Dr James Semans. Avec ses exercices, vous apprendrez à limiter votre excitation sexuelle au moment où elle est la plus intense. Les recherches montrent que la plupart des hommes ont beaucoup plus de contrôle au bout de deux à dix semaines sur le moment de l’éjaculation. Faites les exercices ci-dessous trois fois de suite, avant de passer à l’étape suivante. Il est important que vous appreniez à vous masturber au moins quinze minutes avant d’éjaculer.

Étape 1 : exercice d’introduction pour prévenir l’éjaculation précoce

Caressez-vous sans lubrifiant. Ne vous concentrez pas sur les fantasmes sexuels, mais sur les sensations agréables que vous éprouvez dans votre pénis. Vous arrivez à l’orgasme ? Dans ce cas, arrêtez-vous et détendez-vous. Votre excitation diminue ? Alors recommencez. Vous avez probablement besoin de faire plusieurs pauses au début. Ce n’est pas un problème. Vous remarquerez qu’avec le temps, vous aurez besoin de moins de pauses pour réduire l’excitation.

Étape 2 : exercice d’initiation, avec lubrifiant

Faites l’exercice d’introduction de l’étape 1, mais utilisez maintenant du lubrifiant. La sensation de caresse sera alors plus intense et vous devrez probablement faire des pauses plus fréquentes. Vous remarquerez également qu’après quelques exercices, vous pourrez plus facilement retarder l’orgasme et aurez moins souvent besoin de faire une pause.

Étape 3 : ne plus s’arrêter

Vous avez désormais beaucoup plus de contrôle sur votre éjaculation. Dans l’étape 3, ne vous arrêtez pas de vous masturber dès que l’éjaculation se présente. Cependant, vous devriez pouvoir vous masturber pendant au moins quinze minutes sans éjaculation. L’excitation devient trop forte ? Alors réduisez la pression et caressez-vous plus lentement, mais ne vous arrêtez pas. Vous pouvez tenir trois fois quinze minutes ? Dans ce cas, vous pouvez passer à l’étape 4.

Étape 4 : exercice avec votre partenaire

L’étape 4 est la même que l’étape 1, mais avec l’aide de votre partenaire. Expliquez-lui les exercices que vous avez déjà faits vous-même. Demandez-lui de vous masturber pendant que vous vous concentrez sur les sensations dans votre pénis. Fantasmer n’est toujours pas une bonne idée, car l’excitation peut rapidement devenir trop forte pour vous. Vous sentez une éjaculation venir ? Alors demandez à votre partenaire de s’arrêter et de continuer une fois que l’excitation s’est calmée.

Étape 5 : exercice avec votre partenaire et du lubrifiant

Demandez à votre partenaire de faire la même chose qu’à l’étape 4, mais avec du lubrifiant. Votre partenaire peut s’arrêter temporairement si l’excitation devient trop forte et peut continuer une fois qu’elle s’est calmée.

Étape 6 : rapports sexuels

Vous êtes prêt à passer aux choses sérieuses : le rapport sexuel. Vous avez acquis un meilleur contrôle qui vous permet d’essayer la méthode stop/start pendant la pénétration. Il est préférable d’avoir une partenaire féminine qui s’assoit sur vous. Laissez-la bouger doucement de haut en bas et demandez-lui d’arrêter si vous sentez venir une éjaculation précoce. Une fois que l’excitation s’est calmée, elle peut passer à autre chose. Essayez de vous concentrer sur les sensations que vous ressentez dans votre pénis pendant quinze minutes avant d’éjaculer. Vous pouvez bouger de manière plus active la prochaine fois, mais n’oubliez pas de faire une pause si une éjaculation arrive au bout de moins de quinze minutes.

Étape 7 : autres positions

Au moment où vous arriverez à l’étape 7, vous serez prêt à essayer d’autres positions. Chaque fois que vous sentez venir une éjaculation précoce, arrêtez-vous jusqu’à ce que l’excitation intense soit passée.

Prévention de l’éjaculation précoce par la méthode du « squeeze »

La méthode du « squeeze » est un autre exercice bien connu pour éviter d’éjaculer trop vite. En pressant le pouce juste sous le gland, le sang est évacué du pénis. De cette façon, vous pouvez retarder votre orgasme. Veillez à ne pas trop serrer : vous ne devez pas vous blesser. Votre partenaire vous aide à faire les exercices ? Dites-lui si elle doit presser plus fort ou plus doucement. Là encore, il est important de se concentrer sur les sensations ressenties dans votre pénis et de ne pas céder aux fantasmes sexuels.

Étape 1 : exercice sans lubrifiant

Comme pour la méthode stop/start, il est conseillé d’essayer d’abord la méthode du « squeeze » en se masturbant avec votre main sèche. Caressez-vous et pressez votre pouce juste sous votre gland quand vous sentez que vous êtes sur le point d’éjaculer. Lorsque l’excitation est retombée, continuez à nouveau. Essayez de vous masturber pendant au moins 15 minutes sans éjaculer. Vous avez réussi à le faire trois fois ? Alors passez à l’étape 2.

Étape 2 : exercice avec du lubrifiant

Effectuez l’étape 1, mais utilisez un peu de lubrifiant.

Étape 3 : exercice avec votre partenaire

Vous parvenez à contrôler votre éjaculation avec la méthode du « squeeze » ? Alors c’est au tour de votre partenaire de le faire. La méthode du « squeeze » peut être un excellent moyen de rendre le sexe plus agréable, car vous avez moins de chances d’éjaculer trop vite. En plus, votre partenaire peut vous aider. L’étape 3 est la même que l’étape 1, sauf que c’est votre partenaire qui vous caresse. C’est aussi lui/elle qui presse le pénis pour arrêter l’excitation.

Étape 4 : exercice avec votre partenaire et du lubrifiant

Demandez à votre partenaire d’utiliser du lubrifiant pendant les caresses. L’expérience sera ainsi plus intense.

Étape 5 : rapports sexuels

Il est temps d’essayer de s’exercer pendant des relations sexuelles. Assurez-vous d’avoir suffisamment de temps pour retirer rapidement votre pénis du vagin, afin de pouvoir placer votre pouce sous le gland. C’est probablement plus facile lorsque vous êtes en position du missionnaire ou de la levrette.

Exercice de Kegel

L’exercice de Kegel est un peu plus difficile que les exercices ci-dessus. Vous ne touchez pas votre pénis, mais vous vous concentrez sur les muscles de votre périnée. Lors de l’éjaculation, ces muscles se contractent. En contractant et en relâchant les muscles du périnée, vous pouvez mieux contrôler vos orgasmes. Il ne s’agit pas de renforcer les muscles, mais d’apprendre à les détendre de manière consciente.

Où se trouve le muscle du périnée chez les hommes ?

Vous pouvez sentir les muscles de votre plancher pelvien très simplement : faites comme si vous vouliez arrêter d’uriner. Les muscles que vous sentez tendus sont les muscles du plancher pelvien.

Exercices de Kegel pour les hommes

Entraînez les muscles de votre plancher pelvien en les resserrant pendant cinq secondes, puis en les relâchant pendant cinq autres secondes. Répétez ceci dix fois. Vous pouvez le faire une fois par jour. Vous le faites facilement ? Au bout d’une semaine, vous pouvez contracter et relâcher vos muscles plus longtemps, pendant dix secondes par exemple. Évitez de faire ces exercices trop souvent. Vous pouvez contracter vos muscles pendant une minute ? Faites les exercices au maximum trois fois par semaine et prenez un jour de repos à chaque fois. Vous arrivez presque à l’orgasme en faisant l’amour ou en vous masturbant ? Concentrez-vous à ce moment sur la décontraction des muscles de votre périnée, afin de retarder l’éjaculation.

Les méthodes « stop/start » et « squeeze » sont toutes deux des méthodes bien connues qui fonctionnent pour prévenir l’éjaculation précoce. Avec les exercices de Kegel, vous entraînez les muscles de votre périnée, pour pouvoir les décontracter lorsque surviendra le point culminant, alors que vous n’en avez pas encore envie. Essayez de déterminer quel exercice vous convient le mieux.

Conseil : Saviez-vous que les femmes peuvent également entraîner les muscles de leur plancher pelvien ? Lisez notre article sur les boules vaginales que vous pouvez utiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

6 vues

Écrit par

Bienvenue sur les vols de luxe d’Adam et Eve ! Nous sommes enchantés de vous avoir à bord pour cette escapade vers des horizons de plaisir inexplorés. Avant le décollage, veuillez placer vos bagages dans les compartiments au-dessus de vous et… relaxez-vous. Assurez-vous également d’assister vos voisins s’ils…
6 vues
34 vues

Écrit par

Choisir un lieu pour un premier rendez-vous peut être un véritable défi. Il est crucial d’éviter les silences malaisants ou les activités trop extravagantes qui pourraient incommoder une personne que l’on découvre tout juste. Voici une sélection d’idées pour un rendez-vous initial qui promet d’être mémorable…
34 vues