Jetez un oeil dans notre boutique

Edging : c’est quoi et quel est son intérêt ?

28 juillet 2022,

written by

L’orgasme est la libération ultime. Mais si vous pouviez rendre votre orgasme encore meilleur, plus chaud et plus intense ? Vous le feriez tout de suite, n’est-ce pas ? Dans cet article, nous vous expliquons tout sur le edging, une manière intense et hyper satisfaisante de jouir. Alors bouclez votre ceinture !

Une explosion de systèmes solaires, des chutes d’eau tourbillonnantes et des chambres sans toit. C’est ce qui vous attend si vous vous abandonnez à la technique sexuelle du edging.

Le principe est assez simple. Vous devez consciemment retarder votre orgasme aussi longtemps que possible. Vous avez l’impression que vous êtes sur le point d’exploser ? D’être en équilibre sur le bord de votre orgasme et sur le point de toucher le summum ? Dans ce cas, arrêtez-vous immédiatement, attendez quelques instants que l’excitation la plus intense retombe, puis continuez à vous masturber ou à vous laisser stimuler.

À fond la caisse ? Pas question !

C’est ainsi que vous apprenez à contrôler votre orgasme. Alors que votre corps se dit « à fond la caisse », votre cerveau, plein de bonne volonté, réplique « pas question ». En reculant au moment crucial, vous découvrez comment contrôler et prolonger votre orgasme.

Le edging n’est pas destiné aux plus impatients d’entre nous, que ce soit clair. Mais c’est une pratique sexuelle merveilleuse pour quiconque a le talent d’attendre sagement le point culminant des plus intenses. Y a-t-il des règles à suivre ? Non. Vous pouvez choisir à quelle fréquence vous retardez votre orgasme et combien de temps vous attendez avant de recommencer à vous stimuler.

Les trois avantages du edging

Bien sûr, le edging n’est pas seulement un divertissement. Pour provoquer votre partenaire ou juste parce que vous êtes légèrement sadique et prenez plaisir à faire supplier quelqu’un au moment suprême. Le edging présente de nombreux avantages.

Un orgasme intense

Tout d’abord, le edging rend votre orgasme beaucoup plus intense. En repoussant plusieurs fois votre orgasme, vous augmentez l’énergie sexuelle qui progresse dans votre corps. Cette excitation ne cesse de croître jusqu’à ce que vous ne puissiez plus la retenir. Chaque nerf est préparé à une explosion de plaisir et plus vous serez amené à vous dépasser, plus vous aspirerez à cette libération.

Lorsque cette libération arrive enfin, elle peut être très intense. Se tortiller entre les draps dans un climax explosif ? Oui, ça marche. Psychologiquement parlant, c’est une astuce très intelligente et logique. Après tout, nous savons tous que nous désirons toujours ce que nous ne pouvons pas avoir. Et comme c’est bon lorsqu’on finit par obtenir ce que nous voulons.

Comprendre son corps

Par ailleurs, le edging vous permet de mieux connaître votre corps. Que vous appreniez à ressentir vos réactions physiques et sexuelles afin de mieux les rationaliser et les contrôler. Vous pouvez y prendre beaucoup de plaisir, car vous ne pouvez vraiment jouer avec votre corps que si vous le connaissez un peu. Et il en va de même pour votre partenaire, bien évidemment.

Vous êtes du genre à jouir très vite ? Ou bien votre partenaire éjacule à la vitesse de l’éclair ? Le edging sont est alors un remède hyper pratique pour régler cela une fois pour toutes. Le gros plus, c’est que l’orgasme final sera beaucoup plus intense et savoureux grâce à vos efforts de patience.

Découvrir les zones érogènes

De plus, c’est très libérateur lorsqu’un rapport sexuel n’est plus uniquement lié à l’orgasme. Le but de l’excitation est de retarder l’orgasme, pas de l’atteindre le plus rapidement possible. Et comme vous n’êtes plus occupée par cette course effrénée vers l’apogée, vous avez tout l’espace nécessaire pour découvrir d’autres zones érogènes. Des endroits qui ne mènent peut-être pas directement à l’orgasme, mais qui sont incroyablement agréables et sensibles.

edging

Cinq conseils pour une séance de edging fructueuse !

#1. Essayez d’abord seule

Nous vous conseillons de commencer par pratiquer cette nouvelle technique sexuelle seule. C’est la meilleure façon de faire l’expérience de son propre corps et de ses sentiments. Alors allongez-vous dans votre lit et mettez vos doigts, ou ce jouet, au travail. Pour commencer, il est préférable d’utiliser d’abord vos doigts, afin d’une meilleure conscience de ce que vous faites et d’avoir un meilleur contrôle sur vos caresses.

Vous sentez l’orgasme venir ? Alors stoppez les caresses. Retirez vos doigts et inspirez et expirez. Votre excitation est redescendue ? Et vous avez le sentiment d’avoir repris le contrôle et de ne pas jouir immédiatement au premier contact ? Dans ce cas, touchez-vous à nouveau et laissez la tension sexuelle s’accumuler à nouveau dans votre corps. Répétez ce schéma aussi longtemps que vous le souhaitez. Et lâchez prise dès que vous sentez que vous voulez vraiment atteindre l’orgasme.

#2. Analysez votre orgasme

Vous n’en pouviez plus de vous contenir et vous vous êtes laissé aller dans une explosion de plaisir ? Bravo ! C’est alors que vient le moment d’analyser votre séance de plaisir solitaire. Cela peut paraître rébarbatif, mais c’est une excellente chose si vous voulez vraiment comprendre votre corps. Avez-vous ressenti une différence avec vos précédents orgasmes ? Était-il plus intense que d’habitude ou a-t-il duré plus longtemps ?

Essayez d’avoir une pleine conscience de vos sentiments et de vous souvenir des sensations dans votre corps. Ne soyez pas déçue si votre première fois n’a pas été aussi intense que vous ne l’auriez imaginé. Si vous ne connaissez pas encore très bien votre corps, il peut arriver que l’orgasme vous échappe soudainement, alors que vous aviez l’impression d’être sur le point de jouir. Ne vous en faites pas, plus vous vous entraînerez, mieux ce sera. Et puis cette apothéose époustouflante arrivera un jour. Le jeu en vaut la chandelle !

#3. Identifiez le point de non-retour

Vous connaissez ce fameux point de non-retour ? Ce moment où, avec la meilleure volonté du monde, vous ne pouvez plus vous retenir et vous devez jouir ? Pour les hommes, c’est un phénomène bien connu, mais les femmes ont aussi une phase d’excitation où elles ne peuvent plus revenir en arrière.

C’est important que vous appreniez à reconnaître ce moment. Si vous vous arrêtez juste avant ce stade, vous pourrez laisser votre excitation sexuelle retomber, mais vous avez déjà accumulé beaucoup d’excitation dans votre corps pour que la libération ultérieure soit encore plus intense. Pratiquez donc cela pendant la masturbation et réduisez la pression lorsque vous sentez votre orgasme approcher et être quasi inarrêtable. En attendant, continuez à vous stimuler doucement, sans toutefois toucher vos zones les plus sensibles. Découvrez cette limite, mais assurez-vous de vous arrêter avant de la dépasser.

#4. Discutez-en ensemble

Il n’y a pas de bonne sexualité sans bonne communication, et cela inclut le monde merveilleux du edging. Discutez-en donc avec votre partenaire, afin qu’il sache à quoi s’attendre. Vous êtes sur le point de jouir pendant un rapport sexuel ? Faites-le lui savoir de manière verbale ou non verbale. De cette façon, votre partenaire saura quand s’arrêter.

Conseil : déterminez un mot d’arrêt pour le moment où vous êtes sur le point de jouir. Puis déterminez un autre mot ou signal pour indiquer que vous êtes prête à reprendre vos ébats.

Certaines personnes considèrent le edging comme un jeu de pouvoir, parce que vous exercez un contrôle sur l’orgasme de l’autre personne. Et oui, il appartient d’une certaine manière au monde des jeux pervers. C’est donc idéal pour tous ceux qui aiment s’adonner aux rapports de force sous les draps, mais qui n’ont pas envie de se lancer dans le BDSM pur et dur. Avez-vous secrètement envie de soumission ou de domination ? Dans ce cas, suggérez la pratique du edging et découvrez ensemble si cela convient à votre vie sexuelle.

#5. Le squeeze

Il existe quelques méthodes et techniques pour expérimenter le edging. Comme la technique du « squeeze » pour les hommes. Cette méthode consiste à serrer avec les doigts la zone sous le gland pendant au moins 30 secondes juste avant d’éjaculer. Au début, cela peut paraître laborieux et ne soyez pas surpris si du sperme coule entre vos doigts. Mais avec un peu de pratique, votre partenaire apprendra à retenir son orgasme et, après trente secondes, vous pourrez poursuivre vos ébats sexuels vers un orgasme explosif.

Pour les femmes, le fait d’éteindre leurs sex toys à la vitesse de l’éclair, à l’approche du point de non-retour, peut fonctionner. Ou encore de déplacer abruptement les doigts et la langue vers d’autres parties du corps et d’ignorer délibérément le clitoris. Les exercices de Kegel peuvent également aider à retarder un orgasme. Vous sentez que vous êtes sur le point de jouir ? Interrompez la masturbation, mais commencez à vous concentrer sur vos muscles intérieurs et laissez la tension sexuelle s’évacuer.

Jusqu’au moment où vous ravivez cette excitation, bien évidemment. En route vers un orgasme vertigineux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

19 vues

Écrit par

« Alors, t’as quelqu’un » ? – cette question, tous les célibataires ne la connaissent que trop bien. Et au bout du troisième repas de famille, on a envie de répondre au tonton trop curieux : « Une seule personne ? Si tu savais… ! »…
19 vues