Jetez un oeil dans notre boutique

1 114 vues

Chronique : l’écart des orgasmes

27 février 2021,

written by

Avez-vous déjà entendu parler de l’écart d’orgasme ? On y décrit la différence entre les hommes et les femmes concernant les orgasmes qu’ils obtiennent lors des rapports sexuels. Dans les relations hétérosexuelles, le pourcentage d’hommes qui atteignent l’orgasme est beaucoup plus élevé que celui des femmes. Dans les relations sexuelles lesbiennes, les deux femmes sont beaucoup plus susceptibles d’avoir des orgasmes. Il y a donc ici quelque chose qui ne va pas.

On pourrait dire que dans les contacts hétérosexuels, le sexe est plus axé sur les hommes que sur les femmes. Que les hommes s’affirment davantage en indiquant ce qu’ils aiment et ce dont ils ont besoin pour avoir un orgasme. On pourrait dire que le sexe hétérosexuel est encore trop souvent centré sur la pénétration. Ce qui fait que les hommes jouissent quasiment à tous les coups, mais la majorité des femmes n’ont pas d’orgasme. On pourrait dire que les femmes doivent défendre ce dont elles ont besoin, qu’elles doivent mieux connaître leur propre corps, savoir ce qu’elles aiment et ce à quoi leur corps répond. On pourrait dire que les femmes, les hommes et les personnes en général méritent une attention égale dans les rapports sexuels et que chacun a droit à l’excitation.

On pourrait dire tout cela – et rien de tout cela ne serait probablement irréalisable ou irréaliste – mais ce qui est important, c’est que le sexe n’est pas une question d’orgasmes ou de qui prend son pied plus souvent que l’autre. Le sexe est une question d’égalité, de plaisir, de connaissance de son propre corps et de découverte du corps de l’autre. Le sexe, c’est avoir le droit d’être curieux, c’est l’intimité et l’amour.

Le point délicat de toute la discussion sur l’écart d’orgasme, ou la vague féministe qui le combat, est qu’il est si important de décider sur quoi vous mettez l’accent : pensez-vous que les hommes et les femmes devraient avoir le même nombre d’orgasmes ? Que les femmes ont droit à leur orgasme ? Pensez-vous que les femmes devraient s’affirmer davantage ? Que les femmes devraient mieux connaître leur corps ? Pensez-vous que les partenaires sont responsables des orgasmes de la femme ? Et que le sexe est incomplet s’il n’y a pas d’orgasme ?

Ou souhaitez-vous que la sexualité soit tout autant un plaisir pour les femmes ? Que l’on accorde plus d’attention aux manières de répondre aux besoins des femmes ? Que la norme n’est plus le sexe avec pénétration (ce qui n’est déjà plus le cas pour beaucoup), mais que le sexe oral et la masturbation sont également vécus comme des rapports sexuels complets ?

Si vous mettez l’accent sur le premier point, les femmes qui ont déjà du mal à atteindre l’orgasme risquent d’avoir encore plus de mal. Tout simplement parce que la pression est encore plus forte : apparemment, les rapports sexuels ne sont pas satisfaisants s’il n’y a pas d’orgasme. Apparemment, elles ne s’affirment pas assez et elles ne connaissent pas assez bien leur corps. Apparemment, leur partenaire n’est pas assez concentré sur elles et ne les connaît pas assez bien. Et donc, apparemment, elles ont échoué, ou échoueront, si elles n’ont pas d’orgasme. Pas de pression, s’il vous plaît !

1 réponse

  1. Bel article avec une multitude de questions importantes à soulever. Pour ma part, en tant qu’homme, bizarrement ce n’est pas mon orgasme que je cherche à atteindre, mais celui de ma femme. Il m’arrive régulièrement d’installer ma femme confortablement sur le canapé et de m’occuper d’elle à force de caresses et tendres baisers jusqu’à ce qu’elle atteigne l’orgasme une ou plusieurs fois… Sans rien demander en retour. Pour moi il n’y a rien de plus beau qu’une femme qui lâche totalement le contrôle. Rien n’est plus merveilleux que ce plaisir d’offrir quelques secondes de perdition totale. Je ne vais pas mentir j’aime également quand j’atteins l’orgasme lors de nos rapports mais pour moi l’apothéose est quand nous l’atteignons ensemble, ou même seulement de son côté. Je me sens satisfait du « devoir accompli ». Le corps d’une femme est magnifique et complexe à la fois, je pense que trop d’hommes pensent qu’il s’agit de pénétrer profondément pour donner du plaisir. Les pauvres… Ils ont tant à apprendre sur le vrai plaisir Bonne journée à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

19 vues

Écrit par

Lorsque les personnes avec un pénis sont confrontées à des problèmes de troubles de l’érection, on parle médicalement de dysfonction érectile. Un autre terme souvent utilisé est « impuissance », qui regroupe divers dysfonctionnements du pénis, y compris l’incapacité de procréer ou l’anéjaculation (problèmes d’éjaculation)….
19 vues