Jetez un oeil dans notre boutique

1 028 views

Chronique : blesser quelqu’un sans le vouloir

5 juin 2021,

written by

Mandy savait depuis un certain temps qu’elle n’était plus à sa place dans cette relation. Elle a remarqué qu’elle ne trouvait plus Tom attirant et que ses blagues la faisaient de moins en moins rire. Mais Tom avait été si bienveillant avec elle, si aimant, qu’elle ne voulait pas le blesser. Et donc elle ne voulait pas mettre fin à la relation. Elle reste avec lui, mais entre-temps, elle ressent de la distance. L’intimité et la sexualité s’amenuisent de plus en plus. Tout comme l’attention qu’elle lui porte.

Tom ne sait pas vraiment ce qui se passe avec Mandy. Il a l’impression qu’elle prépare quelque chose, mais chaque fois qu’il lui demande, elle nie tout en bloc. Il sent qu’il y a une distance, mais il n’arrive pas à l’atteindre et cela le rend peu sûr de lui. Ces derniers temps, il s’est demandé s’il pouvait lui donner ce dont elle a besoin. Il ose de moins en moins la toucher et remarque que ses besoins sexuels diminuent lorsqu’elle ne répond pas à son initiative. Bien qu’elle dise que tout va bien.

Et alors que Mandy fait de son mieux pour ne pas blesser Tom, c’est totalement l’inverse. Il sent bien que quelque chose ne va pas, il se sent impuissant. Tom se sent rejeté dans les contacts intimes et sexuels. Le comportement que Mandy adopte dans l’espoir de ne pas le blesser, le blesse tout de même. Il se sent perdu et rejeté, malgré toutes ses bonnes intentions.

Ce qui se passe entre Mandy et Tom arrive bien trop souvent : on veut protéger l’autre de la peine, du rejet, mais on se contorsionne dans des prétextes si complexes qu’on finit par blesser quand même.

Parfois, le moins que l’on puisse faire est d’être sincère. En avouant que vous avez des doutes sur votre couple, ou sur vos sentiments. L’autre personne sait alors ce qui se passe et pourquoi vous vous comportez différemment. À court terme, cela peut être angoissant, mais à long terme, c’est tellement plus agréable et surtout plus bienveillant. Si vous ne voulez pas blesser l’autre, par amour pour lui, assurez-vous que l’autre soit au courant de ce qui se passe et où il en est. C’est une démonstration d’amour. Aussi triste que cela puisse être.

Lire aussi : La non-monogamie consensuelle, ça peut marcher ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

43 vues

Écrit par

La masturbation à deux, communément appelée « travail de la main », consiste à stimuler le pénis de son partenaire à l’aide de la main. Cette pratique se distingue de l’auto-masturbation par le fait qu’elle est réalisée par une autre personne. Les techniques varient en fonction du nombre de doigts…
43 vues
293 vues

Écrit par

Le lavement anal, souvent entouré de tabous et de malentendus, mérite une place dans les discussions ouvertes sur la santé et le plaisir sexuel. Chez Adam et Eve, nous croyons à l’importance de s’informer correctement pour profiter pleinement de …
293 vues