Jetez un oeil dans notre boutique

C’est la Journée internationale du Fétichisme !

15 janvier 2021,

written by

Aujourd’hui est la Journée internationale du fétichisme : le jour où le fétichisme sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions est sous le feu des projecteurs. Le fétichisme est un aspect important dans le monde des préférences sexuelles, bien que tout le monde ne soit pas fétichiste. Vous pensez être fétichiste ou vous voulez simplement en savoir plus ? Nous nous sommes penchés sur la question rien que pour vous. 

Le fétichisme, c’est quoi ?

Dans le domaine de la sexualité, un fétichisme se produit lorsqu’une personne est particulièrement excitée par un objet spécifique inanimé, un matériau, un vêtement ou une partie du corps autre que les organes génitaux..

Le fétichisme est le nom collectif de tous ces différents fétiches. Le fétichisme est une forme de paraphilie, un terme emprunté à la psychiatrie qui décrit une série de préférences sexuelles qui n’entrent pas dans le « spectre habituel ». Une telle paraphilie, qui inclut le fétichisme, implique une forme d’excitation sexuelle qui est moins facile à atteindre lorsque la préférence en question n’est pas pratiquée ou présente.

La différence entre les préférences sexuelles et le fétichisme

S’exciter sur les parties génitales, les seins ou les fesses n’est pas considéré comme du fétichisme ; la majorité des gens trouveront une ou plusieurs de ces parties du corps excitantes. Cependant, lorsqu’il s’agit d’une partie spécifique du corps comme les pieds par exemple – un fétiche commun – on peut parler de fétichisme. Il s’agit de l’excitation que l’on peut ressentir en voyant son fétiche – que ce soit en pensée – par le biais de divers canaux médiatiques ou en le regardant dans la vie réelle. 

« S’exciter sur les parties génitales, les seins ou les fesses n’est pas considéré comme du fétichisme. »

Dans cette liste, il en va de même, par exemple, pour les comportements ou les préférences ; par exemple, quelqu’un peut trouver l’idée d’une partie à trois très excitante. Encore une fois, ce fantasme stimule de nombreuses personnes sur le plan sexuel. Pourtant, ce n’est pas considéré comme du fétichisme. Mais s’il s’agit d’une préférence telle que « vouloir être vu pendant un rapport sexuel » (exhibitionnisme) ou d’actes dans lesquels une personne est humiliée ou attachée (BDSM, Bondage Discipline Sadism Masochism), on parle là encore de fétichisme. 

Quels sont les fétiches qui existent (ou pas) ?

Il existe des milliers de fétiches. La règle veut que lorsque l’objet ou le vêtement existe, alors il y a toujours une personne fétichiste pour cet objet en question. Les fétiches les plus connus sont le fétichisme des pieds ou le fétichisme du cuir et du latex. Il y a beaucoup de gens qui sont excités par le fait de porter certains matériaux. Les fétichistes du latex décrivent souvent le matériau lisse comme une sorte de seconde peau qu’ils portent. La tension qu’ils ressentent se révèle être très forte. Par exemple, certaines personnes portent du latex sous leurs vêtements au travail. Ils portent alors ce secret bien caché et excitant sur eux, sans que personne ne s’en rende compte. 

« Les fétiches les plus connus sont le fétichisme des pieds ou le fétichisme du cuir et du latex. »

En ce qui concerne le fétichisme le moins connu, prenez par exemple le fétichisme de la laine. Il existe une communauté de fétichistes de la laine dans le spectre du fétichisme, qui ne jurent que par le toucher de la laine douce. Certains fétichistes de la laine, par exemple, se couvrent complètement d’une combinaison en laine. De nombreux fétiches sont liés aux vêtements. Par exemple, au plaisir de porter des collants (pour hommes et femmes) ou des talons hauts. 

Je suis fétichiste. Est-ce bizarre ? 

Il n’y a rien d’étrange à être fétichiste. Chacun a généralement certaines préférences sexuelles et nous sommes tous des êtres humains avec notre propre sexualité. Ce n’est pas parce qu’un fétiche est moins courant qu’il est étrange de l’avoir. Selon la neuroscientifique Debra W. Soh, 1 personne sur 6 a un fétiche, il n’y a donc pas de quoi avoir honte. Le fétichisme est quelque chose que vous avez et souvent vous ne pouvez rien y faire. Certaines personnes ont honte d’avoir un fétiche, en partie parce que le fétichisme est encore un sujet tabou en raison de son caractère inhabituel. Cependant, il n’y a aucune raison d’en avoir honte.

« Selon la neuroscientifique Debra W. Soh, 1 personne sur 6 a un fétiche. »

Si vous avez encore honte de votre fétiche, il vaut mieux voir les choses autrement : vous avez quelque chose qui peut vous rendre exceptionnellement excité(e). Qu’il s’agisse d’un fétiche plus ou moins connu, il vous procure une excitation totale et tout le monde ne peut pas en dire autant sur ses préférences sexuelles pour la maison et le jardin. Cependant, il est important de tenir compte du fait que votre fétiche ne peut pas nuire aux autres ou à vous-même. Lorsque c’est le cas, il est préférable de contacter un sexologue ou un psychologue. Même lorsque votre fétichisme devient problématique pour vous. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à embrasser et à apprécier votre préférence sexuelle particulière. 

Comment développe-t-on un fétichisme ?  

La science n’a pas encore déterminé comment les fétichismes se produisent. La plupart des experts estiment qu’il s’agit de l’un des aspects suivants :

  • Enfance ; fascination et association avec un objet particulier
  • Adolescence ; formation de préférences particulières lors de la masturbation à la puberté
  • Traumatisme dans l’enfance ; comportement sexuel inapproprié dans le passé
  • Moins sociable ; manque de contacts sexuels habituels, donc recherche d’une autre possibilité
  • Troubles de l’anxiété ; peur du rejet et de l’humiliation
  • Aléatoire ; se produit de manière aléatoire au cours de la vie d’une personne

Il est difficile de déterminer exactement où et comment le fétichisme apparaît. Si vous avez un fétiche, il est important de ne pas porter de jugement trop rapide. Passez en revue les points ci-dessus et analysez celui qui pourrait s’appliquer à vous. Pour plus de questions sur les fétiches, il est conseillé de consulter un sexologue ou un psychologue.

La différence entre le BDSM et le fétichisme

En entendant le mot « fétichisme », beaucoup de gens pensent immédiatement au BDSM ou au SM. En effet, les fétiches les plus connus ont une origine BDSM. Cependant, ce n’est ni plus ni moins que cela. Au sein d’autres groupes de préférences sexuelles, divers fétiches – plus inconnus – existent tout aussi bien. En bref : le fétichisme n’est pas directement lié au BDSM, mais au sein du BDSM, la plupart des fétiches connus existent. C’est pourquoi ils sont souvent liés entre eux..

Lire aussi : BDSM pour débutants : les règles du jeu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

24 vues

Écrit par

Horoscope amoureux du Lion : comment les étoiles s’alignent-elles pour les Lions optimistes en matière d’amour, de relations, de rencontres et de sexe ? Le grand horoscope amoureux et sexuel du Lion révèle comment ce signe astrologique fonctionne en tant que partenaire et au lit, ce que les…
24 vues
65 vues

Écrit par

Choisir un lieu pour un premier rendez-vous peut être un véritable défi. Il est crucial d’éviter les silences malaisants ou les activités trop extravagantes qui pourraient incommoder une personne que l’on découvre tout juste. Voici une sélection d’idées pour un rendez-vous initial qui promet d’être mémorable…
65 vues