Cercles de la sexualité, une nouvelle éducation

lesbisch koppel zoenen

La sexualité ne se limite pas aux sentiments sexuels ou aux rapports sexuels proprement dits. La sexualité est une partie importante de la façon dont une personne est et se développe. C’est pourquoi le modèle des cercles de la sexualité a été développé. Il s’agit d’une nouvelle forme d’éducation sexuelle pour les jeunes.

Les cercles de la sexualité, c’est quoi ?

Avez-vous déjà reçu une éducation sexuelle dans le passé ? Peut-être par vos parents, ou à l’école ? Était-ce une explication claire ? Les créateurs des cercles de la sexualité pensent qu’il est possible de faire mieux. Ils ont développé un modèle qui raconte une histoire différente de celle des fleurs et des abeilles. Les cinq cercles de la sexualité résument l’ensemble des sentiments, des pensées et des comportements sexuels. L’objectif est d’apprendre aux jeunes qu’il y a plus que le sexe et la reproduction. Le sexe peut avoir des conséquences positives mais aussi négatives et de les informer de manière adulte.

Quels sont les cercles de la sexualité ?

Dans ce modèle, il existe 5 cercles différents qui se superposent. Les cinq cercles de la sexualité sont : la sensualité, l’intimité, l’identité sexuelle, la santé sexuelle et la reproduction et la sexualité. Dans ces cercles, il y a l’amour, l’identité de genre, mais aussi l’anatomie, la contraception et la sexualité, comme l’inceste. Avec les cercles de la sexualité, il est possible de montrer aux enfants et aux jeunes qu’il y a plus dans la vie que le sexe pour procréer. Elle montre que le sexe peut être beau et bon, mais qu’il peut aussi être destructeur.

Cercle 1 : La sensualité

Dans le cercle 1, la sensualité est abordée. Cela inclut « la prise de conscience, l’acceptation et le sentiment d’être à l’aise dans son corps : éprouver un plaisir physiologique et psychologique avec son propre corps et celui des autres ».

Les valeurs fondamentales de la sensualité sont : l’image du corps, le cycle de réponse sexuelle de l’homme, la faim de peau et le fantasme.

Que puis-je apprendre de la sensualité ?

Le cercle 1 est consacré à la sensualité. La conscience de votre propre corps, mais aussi de celle des autres et surtout celle de votre partenaire. Grâce à la sensualité, nous pouvons profiter de notre propre corps et de celui d’un autre. Si une jeune personne, mais aussi un adulte, se sent bien dans son corps, cela peut avoir une influence positive. La sensualité nous permet d’éprouver du plaisir et de donner du plaisir aux autres en touchant certaines parties du corps.

Le besoin de toucher les autres – la faim de peau – est souvent apaisé par une autre personne. En effet, les adolescents sont généralement moins touchés que les enfants plus jeunes. Parfois, la faim de peau pousse souvent les adolescents à faire l’amour, alors qu’ils ont en fait plus besoin d’un câlin que de sexe.

Le cerveau nous permet de fantasmer sur le comportement et les expériences sexuelles. Il est important de faire la distinction entre le fantasme et le fait de céder au fantasme.

Cercle 2 : L’intimité

Le cercle 2 concerne l’intimité. Elle est décrite comme suit : « L’intimité est la mesure dans laquelle nous exprimons notre besoin de proximité avec une autre personne ».

Les valeurs fondamentales de l’intimité sont les suivantes : l’attention, le partage, apprécier ou aimer quelqu’un, la confiance, la vulnérabilité et prendre des risques émotionnels.

Pourquoi l’intimité est-elle importante ?

L’intimité n’est pas seulement une question d’actes sexuels. Il s’agit également de partager des sentiments et des informations personnelles. Cela vous rend vulnérable et cela peut être assez effrayant. Il est difficile d’être vraiment intime avec quelqu’un si vous n’êtes pas ouvert(e) et honnête. Dans de nombreuses relations, l’intimité et la sexualité créent un lien fort. Cependant, vous pouvez aussi être intime sans avoir de relations sexuelles.

Cercle 3 : L’identité sexuelle

Par identité sexuelle, on entend : « comment nous nous percevons en tant qu’êtres sexuels ».

Les valeurs fondamentales de l’identité sexuelle sont : le sexe biologique, l’identité de genre, le rôle de genre et l’orientation sexuelle.

Qu’en est-il de mon identité sexuelle ?

De plus en plus de personnes parlent de l’identité sexuelle, des rôles de genre et des orientations sexuelles dans les médias. C’est une bonne chose, car trop souvent la « norme » joue encore un rôle important. Traditionnellement, il existe de nombreuses idées sur ce qu’est la norme (par exemple, qu’il n’y a que des hommes et des femmes) et sur les rôles des sexes (par exemple : l’homme travaille, la femme s’occupe du foyer). Ces identités et ces rôles traditionnels ont depuis longtemps cessé de s’appliquer dans certains pays, mais sont encore très présents dans d’autres.

D’une part, il y a certaines choses qu’une femme peut faire et qu’un homme ne peut pas faire : cela est physiquement déterminé. Pensez par exemple aux menstruations. D’autre part, il existe de nombreuses « règles » sur ce que les femmes et les hommes doivent ou ne doivent pas faire. Et qui n’ont rien à voir avec leur corps. Cela est déterminé par la culture. Dans certaines cultures, les hommes portent des jupes, alors qu’en France, ils seront pris pour des fous. Ou bien on apprend aux enfants qu’ils ne sont pas capables de faire certaines choses, dans le domaine du travail par exemple. Il est important que les jeunes garçons et filles comprennent que tout le monde est égal et qu’ils sont encouragés en termes de relations, d’activités, d’éducation et de carrière.

L’orientation sexuelle

Enfin, l’orientation sexuelle joue un rôle dans ce cercle 3, qui commence généralement à se développer vers l’adolescence. Les jeunes découvrent leur orientation sexuelle et commencent à expérimenter. De nombreux jeunes homosexuels, lesbiennes et bisexuels ont une expérience sexuelle avec une personne pour la première fois lorsqu’ils atteignent la puberté. Les créateurs des cercles de la sexualité conseillent aux adultes de soutenir les jeunes lorsqu’ils veulent parler de leur orientation sexuelle. Car les adultes peuvent aider à accepter et à découvrir des sentiments.

Cercle 4 : La santé sexuelle et la reproduction

Le cercle 4 concerne « l’attitude et le comportement à l’égard de notre propre santé et les conséquences de l’activité sexuelle ».

Les valeurs fondamentales sont : le comportement sexuel, l’anatomie et la physiologie, le système sexuel et reproductif, la contraception et l’avortement et les maladies sexuellement transmissibles.

À quoi ressemble mon corps ?

Le cercle 4 enseigne aux jeunes comment le corps est constitué et comment les relations sexuelles peuvent être maintenues en bonne santé. Tant sur le plan physique que mental. Par exemple, des informations factuelles sur la reproduction sont indispensables. Sans elles, les garçons et les filles ne savent pas comment le corps fonctionne et comment une fille peut tomber enceinte. Les adolescents n’ont généralement pas assez d’informations sur le fonctionnement de leur propre corps et de celui de leur partenaire. Parler des IST, de l’utilisation de la contraception et de la possibilité d’avorter permet aux adolescents de prendre des décisions en toute confiance concernant leur santé sexuelle.

Les rapports sexuels sont un comportement humain très normal. Ils procurent un plaisir sexuel, mais peuvent aussi engendrer une grossesse. L’éducation sexuelle ne concerne souvent que les rapports sexuels entre hommes et femmes ou entre garçons et filles. Les jeunes bénéficieraient davantage d’une éducation sur les trois modes de relations sexuelles les plus courants : oral, anal et vaginal.

Les informations sur les moyens de contraception sont importantes : comment fonctionnent-ils, où peut-on les acheter ? Il est important d’expliquer l’utilisation des préservatifs (pour les hommes et les femmes). Car c’est le seul moyen de contraception qui peut protéger contre la grossesse et les maladies sexuellement transmissibles. Selon les créateurs des cercles de la sexualité, le plus important dans le cercle 4 est que les jeunes doivent savoir comment prévenir les maladies et les grossesses non désirées.

Cercle 5 : La sexualité

Le cercle 5 est consacré à la sexualité. Comment utilisons-nous notre sexualité et l’utilisons-nous pour manipuler ou contrôler les autres ?

Les valeurs fondamentales du cercle 5 : flirt, images et messages sur les réseaux sociaux, séduction, abstinence sexuelle, harcèlement sexuel, inceste et viol.

Le risque de sexualisation

C’est le côté sombre de notre sexualité : la sexualisation. Il s’agit de l’utilisation du sexe ou de la sexualité pour influencer, manipuler ou contrôler d’autres personnes.

Nous parlons d’une sexualisation assez inoffensive de la part des médias et des entreprises pour violer grossièrement les droits de l’homme. De l’utilisation de mannequins sexy pour promouvoir des jeans à l’abus sexuel. Comme vous pouvez le constater, la sexualisation est très vaste. Cela va du flirt innocent à la punition de votre partenaire en l’empêchant d’avoir des relations sexuelles. L’inceste et le viol sont le point le plus bas du cercle 5.

Les jeunes doivent savoir qu’ils n’ont jamais à faire quoi que ce soit contre leur gré sur le plan sexuel. Quoi que dise l’autre personne. À cet égard, il est de la plus haute importance d’avoir suffisamment confiance en soi pour dire non. De plus, ils doivent savoir qu’ils peuvent toujours se confier à quelqu’un lorsqu’une personne leur fait des choses qu’ils ne veulent pas faire.

Histoires pertinentes

Répondre ou poser une question

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas dans votre commentaire.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tags

Suivez-nous!