Jetez un oeil dans notre boutique

3 466 views

Blind date #4

11 décembre 2020,

written by

La semaine dernière, je me suis réveillée dans son lit rouge de honte. Après des semaines de sommeil agité, mon corps a décidé que c’était suffisant. J’étais complètement dans un état comateux. Le pire ? C’est que je l’ai fait tomber du lit dans mon sommeil. Tellement pas habituée à dormir à côté d’un homme, je me suis de plus en plus rapprochée de lui, et j’ai fini par me retrouver complètement étendue de l’autre côté du lit. Le pauvre chéri s’est alors endormi un étage plus bas. Quelques heures plus tard, je me suis réveillé avec une tasse de thé. Bien sûr, je me suis ensuite remise soigneusement sur ma propre moitié de lit. Après avoir présenté une dizaine d’excuses et constaté que tout était ok, nous nous sommes blottis l’un contre l’autre et bien sûr, cela ne s’est pas arrêté là. Alors que je ne suis normalement pas une grande fan du sexe le matin, c’était agréable de retrouver ce lien avant que la vie normale ne reprenne.

Toutes les promenades et les jeux que nous avons faits ensemble, nous nous sommes vus 6 fois jusqu’à présent. Je ne sais toujours pas comment nous avons pu arriver à ce que notre deuxième soirée pyjama, soit le Ultimate Desire au lieu de Ticket to Ride. Cela ne veut pas dire que je ne suis pas impatiente. Avec un peu de cran et les bons vêtements, la nuit sera très sexy, n’est-ce pas ? Heureusement, j’ai encore un peu de temps pour me préparer. Pendant que je suis au travail, je réfléchis à la lingerie appropriée. Un bel ensemble, un body ou dois-je mettre ces collants à l’entrejambe ouvert ?

Pendant mes réflexions, je reçois un message de lui. Avant de l’ouvrir, je peux déjà deviner ce qu’il dit : les premières missions du jeu. Je préfère que cela reste une surprise, mais il ne peut pas se retenir. L’accord est que lorsqu’il regarde, il partage cela avec moi. Je suppose que la curiosité l’a emporté.
J’ai bien deviné, la première photo qui arrive est un défi pour moi et contient le texte : « Faites en sorte que votre partenaire soit le plus vite possible excité sans le toucher ». Après cela, voilà le sien : « Massez la région pubienne de votre partenaire, mais ne touchez pas son clitoris (vous pouvez toujours toucher son clitoris par accident) ». Je comprends maintenant que mon choix de vêtements doit être non seulement séduisant, mais aussi stratégique…

Après ma journée de travail, il est temps de prendre une longue douche chaude. Un rituel que je fais non seulement pour lui, mais aussi pour moi. En plus d’un corps lisse, je fais un traitement complet de mes boucles et une bonne séance de gommage. De cette façon, je laisse la semaine de travail s’échapper de mon corps et j’aborde mon week-end avec du bon pied.

Plus d’une heure plus tard, j’entre dans ma chambre avec ma serviette. Je doute un moment de mon choix de lingerie, mais quand je prends mes vêtements, je finis par savoir assez rapidement. Je choisis mon body string noir et violet. Sexy, mais aussi très pratique. Il est juste assez transparent aux bons endroits. Un avantage supplémentaire est que chaque partie de mon corps est accessible sans avoir à me déshabiller. Un body décolleté par-dessus, avec un pantalon noir et des talons hauts, et le tour est joué. Pour ce soir, je mets aussi du rouge à lèvres et de l’eye-liner. Même si ce n’est qu’un jeu, la séduction est certainement aussi importante et je suis prête pour ça.

Comme pour les autres fois, il m’accueille chaleureusement avec un baiser. Dès que j’entre dans la lumière, il comprend aussitôt que le « jeu » commence. Le jeu est déjà prêt, nous pouvons donc commencer. Après avoir passé en revue les règles et mélangé toutes les cartes, nous pouvons commencer. Comme vous pouvez aussi perdre vos vêtements dans le jeu, je décide de mettre des chaussettes, parce que le nombre de vêtement pouvant être retiré est exactement ce que je porte : trois.

Nous commençons enfin. Je suis le premier à poser une question. En plus des défis, le jeu comporte également des questions permettant de mieux se connaître. Vous posez ensuite à votre partenaire une question sur vous-même. La première question que je lui pose porte directement sur ce sujet. Ce n’est pas une question sur le sexe, mais sur les sentiments : « Quand suis-je tombée amoureuse de toi ? » Il peut choisir parmi quatre options, de « au premier regard » à « il a fallu du temps » et je dois lui indiquer laquelle est la bonne. Le seul problème est que nous ne sommes pas encore allés aussi loin !

On y va doucement, ce qui me plaît. Quand je commence une nouvelle relation, je veux sentir que c’est une bonne chose ; savoir où nous en sommes et où nous allons, construire quelque chose de concret. Quelqu’un qui est bien dans sa peau et avec qui on peut être soi-même. Pour avoir une vie ensemble, mais aussi pour garder la sienne. Que des avantages, et non des inconvénients. Dans ma tête, cela prend du temps et c’est quelque chose que l’on crée ensemble quand on remarque qu’il y a une certaine connexion. Des sentiments profonds s’ensuivent plus tard et peuvent se développer avec une base solide. Il n’est pas nécessaire d’avoir une relation amoureuse intense après deux rendez-vous. Cela m’est déjà arrivé, et ça ne m’a pas rendu heureuse.

En ce qui concerne notre connexion, c’est vraiment bien. Il y a beaucoup de choses à dire, l’attirance sexuelle est plus que suffisante et il y a toujours de quoi rire. C’est pourquoi j’ai décidé de m’ouvrir à lui, afin que nous ayons une chance équitable et que nous puissions vraiment voir où cela mène. Alors oui, après un mois, un léger frisson me traverse quand son nom s’affiche sur mon téléphone. Aussi, je pense à lui plus d’une fois pendant mon rituel matinal et j’attends avec impatience les moments où je le retrouve. Mais je commence tout juste à ressentir cela et j’espère pouvoir prendre mon temps pour le moment. L’amour doit avant tout grandir.

Pendant que ces pensées me traversent l’esprit, je le regarde. J’espère juste qu’il choisira une réponse qui prendra au moins du temps. Le connaissant, il le fera, car il n’est pas encore très loin et je ne pense pas que cela ira vite pour lui non plus. Tomber amoureux au premier regard n’est pas important pour lui non plus, d’ailleurs je pense qu’il y a aussi une forme d’autoprotection. Sa dernière longue relation ne s’est pas bien terminée, c’est le moins qu’on puisse dire.

Heureusement, il choisit la réponse D, celle qui lui laisse le plus de temps. J’indique que je l’aurais effectivement choisi et nous commençons alors à parler du comment et du quoi de la question et de la façon dont nous l’envisageons nous-mêmes. Je ne pense pas que ce soit tout à fait l’intention du jeu, mais c’est souvent ainsi que cela se passe. Nous aimons discuter et nous ne nous taisons pas quand nous pouvons dire quelque chose. Au bout d’un moment, on se tait, alors on se concentre à nouveau sur le jeu.

Il est le premier à recevoir une mission. C’est aussi un excellent début : « Caressez l’oreille de votre partenaire avec votre bouche/la langue pendant 30 secondes et assurez-vous qu’elle aime ça ». Quel défi ! Je n’aime pas du tout avoir une langue dans l’oreille. Les chances qu’il réussisse sont donc très faibles. Je suis honnête et le prévient de ma réticence en lui souhaitant bonne chance.

Dès que le sablier se retourne et qu’il repousse mes boucles, un frisson me traverse le corps. Je me penche automatiquement vers lui. Même si je n’ai pas hâte, je suis curieuse et j’aime quand il me touche. Avant que je ne m’en rende compte, les trente secondes sont écoulées et je le regarde avec grande stupéfaction. Mission réussie avec brio ! C’était loin d’être désagréable, c’était même très plaisant. Tellement agréable, que je veux attendre un peu avant de jouer et me penche d’abord pour l’embrasser.

Puis je tire une carte de mission enflammée. Une image accompagne le texte et laisse peu de place à l’imagination. C’est une position sexuelle compliquée. Même si j’ai hâte d’essayer avec lui, je décide de le refuser quand même. Juste pour l’instant, afin que nous puissions faire monter la tension plus longtemps et essayer ça au lit. Si nous faisons l’amour tout de suite, nous savons tous les deux que nous n’allons pas jouer à ce jeu.

À son tour, il remplit la même mission que celle que j’ai reçue sur mon téléphone : « Massez la région pubienne de votre partenaire en pressant et en frottant alternativement (doucement), mais ne touchez pas son clitoris autant que possible (vous pouvez évidemment le toucher par accident). Si possible, utilisez une huile de massage et, si nécessaire, déshabillez votre partenaire de manière sensuelle ».
Il me prend par la main et se tient devant moi, devant le canapé. D’abord, il me déshabille lentement jusqu’à ce que je ne sois plus qu’en body devant lui. Il me pousse légèrement sur le canapé et il prend place entre mes jambes. Il ouvre mon body par le bas et commence son massage. Il ne faut pas longtemps avant que je sois excitée et que j’en veuille plus. Le fait d’esquiver précisément mon clitoris me donne envie de le voir me toucher à cet endroit. En attendant, il s’en tient à la carte en caressant mes lèvres et en les pressant et les massant doucement de temps en temps.
Je commence à mouiller et lui en demande plus avec mes yeux. Je ne me soucie plus de savoir si cela fait partie de la mission ou non. Heureusement, il réagit à ça et se met à caresser mon clitoris, après quoi il m’insère deux doigts et masse également mon point G. Alors qu’il me rend de plus en plus excité, il continue à me regarder. Je suis moi-même piégée dans son regard, jusqu’à ce qu’il rompe notre contact. Avec un sourire sur le visage et un sourcil levé, il demande si la mission est réussie. Pendant un moment, je fais mine d’être exigeante, mais à peine ai-je refermé mon body que je déplace son pion de deux places vers l’avant. Quel homme incroyable.

La mission que je reçois alors est également exécutée avec amour. « Enlevez le boxer de votre partenaire avec votre bouche, sans utiliser vos mains ». Le sablier peut être utilisé, mais je suis sûre à 100 % qu’il sera bientôt à ses chevilles. Aussitôt dit, aussitôt fait. Maintenant que j’ai terminé la mission, je pense que je peux à nouveau utiliser mes mains et lorsque je suis à genoux devant lui, je commence à le caresser. Je ne laisse aucun endroit laissé inexploré et quand il devient raide, je le prends dans ma bouche. J’aime le sucer et, en attendant, découvrir davantage avec mes doigts. Ainsi, j’apprends ce qui le fait réagir et ce que je peux faire pour qu’il prenne du plaisir. Il grossit de plus en plus à mesure que je le lèche et le suce et je décide d’accélérer le rythme.

Ensuite, il met sa main sous mon menton et me tire vers le haut. Ses yeux s’assombrissent et je sens que nous n’allons pas finir notre partie. Toute sa passion remonte à la surface dans le baiser qu’il me donne. Mes mains s’enlacent automatiquement autour de son cou. Je veux le goûter davantage. Il me pousse sur le canapé et vient sur moi. Avec nos bras et nos jambes enlacés, nous nous embrassons encore et encore.
Son pénis se frotte contre mon clitoris et je ne veux rien d’autre que de faire corps avec lui. D’un seul geste, je détache mon body, il a libre accès. Nous sommes tous les deux prêts et alors qu’il déplace mes hanches légèrement vers le haut en mettant sa main sous mes fesses, il entre en moi. Dès qu’il me pénètre complètement, nous restons immobiles pendant quelques secondes et nous nous regardons. Je le sens bouger en moi et tous mes muscles se resserrent autour de lui. Je bouge ensuite doucement mes hanches en faisant de longs mouvements de haut en bas. Au moment où il veut bouger, je resserre mes jambes autour de lui pour qu’il n’en ait pas l’occasion. Ce n’est que lorsque nous ne pouvons vraiment plus se retenir qu’il aura la main libre. Je veux d’abord le taquiner et le laisser profiter. Cependant, notre jeu n’est jamais à sens unique. Pendant que je me laisse glisser lentement sur lui, il masse mon clitoris avec son pouce. Je continue mon jeu, mais je sens l’excitation monter en moi et je sais que c’est comme ça que j’arrive au point où je perds le contrôle. Il prend les rênes et continue à me prendre au même rythme lent. Au moment où je suis presque à l’orgasme, il fait des mouvements plus rapides et plus courts tout en restant un peu plus longtemps en moi à chaque coup de reins. L’orgasme se propage dans tout mon corps et tous mes muscles se contractent.

Je le regarde avec des yeux scintillants. Je l’aime tellement que je peux me laisser aller complètement avec lui. Quand il sort de moi, je me retourne et je me mets à quatre pattes devant lui. Avant de me pénétrer, il me mordille une fesse. Cela me fait rire. Je ne m’y attendais pas, chaque stimulus que je reçois de lui me donne un plaisir intense. Après l’orgasme, mon corps est également très sensible. Dès qu’il entre en moi, je ressens à nouveau tout mon corps. Il augmente le rythme assez vite et je presse mes fesses contre lui. À chaque coup, il heurte mon point G et je sens une deuxième vague qui me traverse le corps. Mes muscles se resserrent autour de lui et je sens que je sens que je jouis sur lui. Il ne peut plus se retenir lui non plus et se laisse complètement aller avec quelques derniers coups de reins. Nous n’avons peut-être pas terminé le jeu, mais ce n’est que partie remise !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

59 vues

Écrit par

La masturbation à deux, communément appelée « travail de la main », consiste à stimuler le pénis de son partenaire à l’aide de la main. Cette pratique se distingue de l’auto-masturbation par le fait qu’elle est réalisée par une autre personne. Les techniques varient en fonction du nombre de doigts…
59 vues
303 vues

Écrit par

Le lavement anal, souvent entouré de tabous et de malentendus, mérite une place dans les discussions ouvertes sur la santé et le plaisir sexuel. Chez Adam et Eve, nous croyons à l’importance de s’informer correctement pour profiter pleinement de …
303 vues