Au diable le summer body !

summer body

Eh oui, c’est l’été ! Et nous sommes entourées de publicités affichant des femmes en bikinis toutes aussi sveltes les unes que les autres. Quel est le message qui se cache derrière ? Faites du sport et un régime draconien pour avoir ce fameux summer body. Dans cet article, nous vous aidons à ne pas vous laisser empoisonner par ce genre de message toxique. Mais comment faire ?

Certes, nous pouvons constater de grands progrès ces dernières années. De plus en plus de corps différents ornent les couvertures des magazines et les publicités sur nos écrans. Ainsi, l’idéal de beauté dominant, jeune, mince et svelte, est férocement grignoté. Mais nous pouvons aller encore plus loin. Car aujourd’hui dans les médias, une femme sur dix est ronde contre neuf femmes aux corps sveltes et photoshopés.

Et ce d’autant plus si on regarde de plus près les réseaux sociaux. Dès que les algorithmes détectent qu’ils ont affaire à une femme qui a accidentellement cliqué sur un régime pour perdre du poids, vos timelines sont inondées de conseils sportifs, de gourous de la perte de poids et des dernières tendances en matière de régime. L’idéal de beauté du summer body que la société essaie malheureusement de nous inculquer est d’être mince et bronzée.

L’incertitude comme modèle de revenu

Ces magazines et ces entreprises n’ont pas grand-chose à gagner à ce que les femmes se sentent bien comme elles sont. Ils veulent que vous regardiez l’une de ces femmes photoshopées et que vous vous sentiez mal dans votre peau. Pour ensuite acheter des tas de poudres, de gélules, de substituts de repas et de suppléments censés vous faire maigrir. Même les entreprises qui prétendent soutenir les « vraies femmes » (Dove, par exemple) vendent des crèmes anticellulite et photoshopent leurs modèles.

Dove est bien sûr une entreprises conviviale, mais beaucoup d’entre elles jouent un jeu empoisonné. Car que pensez-vous, lorsque vous voyez une affiche d’une femme mince et élégante en bikini avec inscrit « êtes-vous prête pour l’été ? » C’est vrai, vous pensez inconsciemment que vous ne méritez pas de parader sur la plage sans complexe si vous ne ressemblez pas à ce genre de femme. C’est ainsi que les entreprises et les publicitaires se nourrissent de l’insécurité des femmes. Tout pour que ces femmes en question courent au magasin ou s’empressent sur leur boutique en ligne et achètent tous leurs produits.

“Ils veulent que vous regardiez l’une de ces femmes photoshopées et que vous vous sentiez mal dans votre peau.”

Le piège du body shaming

Et cela se produit tous les jours et tout autour de vous. Un certain type de corps est vendu par toutes ces publicités et campagnes et cette image corporelle s’infiltre lentement mais sûrement dans votre subconscient. Elle finit ensuite par s’installer et vous rend peu sûre de votre propre corps.

Il reste donc difficile de lutter contre le piège du « body shaming ». Et c’est bien dommage, parce que votre corps est beau et suffisant comme il est. Vous n’avez pas besoin d’avoir des abdos ou des fesses sans cellulite pour profiter du soleil, de la plage, des coquillages et d’une soirée autour d’un feu de camp.

Alors comment combattre l’idée d’un corps idéal en bikini ou ce misérable « summer body » ?

“Vous n’avez pas besoin d’avoir des abdos ou des fesses sans cellulite pour profiter du soleil, de la plage, des coquillages et d’une soirée autour d’un feu de camp.”

Les effets toxiques du summer body

Premièrement, il faut reconnaître les tactiques insidieuses et les effets subversifs du summer body. En constatant que la façon dont les femmes modifient leur corps pour correspondre à un idéal de beauté est malsaine et oppressante.

De plus, les publicités sexistes d’antan ne mâchaient pas leurs mots. En tant que femme, vous deviez perdre cinq kilos, sinon vous risquiez de passer à côté de l’homme de vos rêves et de finir seule. Mais même dans les publicités d’aujourd’hui, la force, la puissance et la réussite sont synonymes d’un certain type de corps. À cet égard, peu de choses ont changé.

Et ceci a deux conséquences :

  • Body shaming ?

Lorsque nous enseignons aux gens que tout le monde doit avoir une certaine apparence, il y a toujours ceux qui utilisent cette idée pour justifier le body shaming. De l’exclusion sociale aux commentaires condescendants sur les réseaux sociaux, ils n’hésitent pas à faire la leçon à toute personne ayant un IMC plus élevé que la moyenne. Certains moralistes prétendent se soucier de leurs semblables plus gros et les assaillent de faits concernant les crises cardiaques et le diabète.

Pendant ce temps, ils rejettent tous ceux qui ne se conforment pas à leur image idéale comme les personnes en surpoids qui ont juste besoin de faire preuve d’un peu plus de discipline physique. Ils ne se rendent pas compte que tout le monde ne veut pas vivre selon cet idéal. Nous sommes tous différents et nous voulons tous des choses différentes. Cela devrait être mis en avant au lieu qu’on soit comme coincé dans une sorte de moule à Barbie.

  • Sexisme ?

Dire aux femmes de ressembler à une certaine image ? Suggérer qu’un seul type de corps est sain et attirant ? En supposant que toutes les femmes veulent rentrer dans une taille 36 ? Tout cela tombe sous le coup du sexisme. Depuis des siècles, les femmes suivent toutes les modes et les tendances qui dictent certains corps. Les années 20 ? Garçonne. Les années 50 ? Voluptueuse à la Marilyn. Les années 90 ? Héroïne chic. Les années 2000 ? Athlétique. Aujourd’hui ? Grosses fesses et mini jupes.

Mais nous oublions que ce sont nos propres corps et que nous devons les embrasser, quelle que soit notre morphologie. Si nous sommes satisfaites de notre corps, nous n’avons pas besoin de laisser quiconque nous dicter que nous devrions le changer pour être encore plus heureuses. Et certainement pas par des entreprises qui n’ont qu’un seul objectif en tête, gagner beaucoup d’argent grâce à nos insécurités.

“Si nous sommes satisfaites de notre corps, nous n’avons pas besoin de laisser quiconque nous dicter que nous devrions le changer pour être encore plus heureuses.”

Cinq mantras contre le summer body

1. Chaque corps est un summer body

N’oubliez pas qu’aucun corps n’est parfait. Et c’est pourquoi toute femme peut enfiler un bikini. Pour bronzer sans complexe sur la plage, plonger dans la mer et célébrer l’été. La plage, les lacs et les piscines sont faits pour s’amuser, pas pour supporter toutes sortes de jugements sexistes. Ne laissez donc pas les regards désapprobateurs vous déranger, qu’ils soient réels ou qu’ils hantent votre esprit. Et faites ce qui vous plaît !

2. Le bonheur vient de l’intérieur

Nous pouvons penser que nous serions beaucoup plus heureuses en perdant cinq kilos, mais le vrai bonheur ne vient pas du fait de compter les calories et d’atteindre un soi-disant poids idéal. Le vrai bonheur vient de l’intérieur. Regardez donc votre corps de manière positive et acceptez-le. Vous êtes belle telle que vous êtes. Vous vous sentirez mieux si vous perdez quelques kilos ? Pour pouvoir plus facilement courir, sauter et danser par exemple ? Alors faites-le. Mais à partir d’un état d’esprit positif, car c’est beaucoup plus facile de faire des choix qui ont un impact sain sur votre corps.

3. Dans vingt ans, j’aimerai cette version de moi

Vous arrive-t-il de regarder des photos datant, disons, des années 90, et de vous émerveiller devant votre magnifique corps ? Et vous vous souvenez à quel point vous vous sentiez grosse et moche à l’époque ? Et comment vous vous teniez devant le miroir chaque matin, en soupirant de désespoir ? Gardez ce sentiment à l’esprit ! Et transportez-le dans vingt ans. Vous vous retrouverez sans doute avec une photo d’aujourd’hui et vous réaliserez à quel point vous étiez belle et suffisante. Alors profitez de votre corps tel qu’il est maintenant. Et apprécier ce dont il est capable de faire, car tout change.

4. Je ne me compare pas aux autres

Les réseaux sociaux sont un pur poison lorsqu’il s’agit de se créer une image déformée de soi. Ils vous bombardent de corps photoshopés à longueur de journée. Sachez que ces photos ont fait l’objet de nombreuses retouches et de filtres avant d’être publiées. Et pour le plaisir, regardez les photos des influenceuses qui n’ont pas peur de publier des photos réalistes d’elles-mêmes à côté des œuvres d’art standard dignes d’Insta. Vous verrez que tout le monde est humain. Vous êtes attirée par tous ces modèles « parfaits » ? Dans ce cas, quittez les réseaux sociaux pour un temps ou supprimez tous les comptes qui vous font vous sentir mal dans votre peau.

5. J’ai confiance en mon corps

Faites attention à ce que vous pensez de votre corps, de la nourriture et du sport. Faites confiance à votre corps et écoutez-le lorsque vous avez faim, par exemple. Mangez avec toute votre attention et prêtez attention au goût, à la texture et au plaisir que vous procurent les aliments. Recherchez un équilibre sain et ne passez pas tout le printemps à essayer de perdre quelques kilos pour avoir un summer body.

Mangez avec plaisir, bougez avec plaisir et ne vous faites pas de mal avec les vélos d’appartement si vous n’aimez pas ça. Au lieu de cela, prenez un grand bol d’air frais en vous promenant dans la nature. Vous pouvez aussi vous mettre au yoga, à la natation ou à la danse et faire bouger votre corps de manière ludique. Et essayez de remplacer les pensées négatives sur votre corps par des pensées positives. Soyez heureuse d’être en bonne santé et n’ayez pas honte parce que vous ne vous conformez pas aux normes sexistes concernant le corps des femmes.

Ne vous laissez pas aveugler par ces idées toxiques, Car « every body is a summer body ! »

En fin de compte, un corps en bikini est un corps avec un bikini dessus. Et un « corps d’été » n’est pas différent d’un « corps de printemps », d’un « corps d’automne » ou d’un « corps d’hiver ». C’est votre corps, c’est aussi simple que ça. Et ce corps n’est peut-être pas conforme à un idéal de beauté photoshopé et svelte, mais beaucoup de corps ne le sont pas. Il suffit de regarder autour de vous, à la plage ou à la piscine.

Est-ce que vous apercevez un de ces corps parfaits que l’on voit dans les publicités ? Non, n’est-ce pas ? Au lieu de cela, on voit des femmes de toutes les formes et de toutes les tailles, avec de la cellulite, des bourrelets, des vergetures et des poignées d’amour. Gros ou petits seins, fesses pleines ou fesses plates : tout le monde se bat avec ses propres complexes. Et c’est un grand réconfort de le savoir, car ceci devrait être une raison d’embrasser le corps de toutes les femmes.

Nous sommes toutes différentes, mais nous sommes toutes des femmes. Et nous devrions avoir suffisamment confiance en nous pour ne pas nous laisser laver le cerveau par des entreprises et des publicitaires qui veulent gagner de l’argent grâce à nos insécurités. Les personnes satisfaites n’ont besoin de rien d’autre. Alors allons de l’avant, soyons satisfaites de nos corps. Profitez des rayons du soleil sur votre peau, nagez dans la mer salée et soyez heureuse de votre magnifique corps. Il vous appartient !

Histoires pertinentes

Répondre ou poser une question

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas dans votre commentaire.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tags

Suivez-nous!