Jetez un oeil dans notre boutique

496 vues

Pourquoi se dispute-t-on souvent à Noël ?

22 décembre 2022,

written by

Paix et tranquillité pendant les fêtes de Noël ? Pas vraiment. En effet, aussi chaleureux que puisse paraître un dîner de Noël, dans la pratique, il se transforme régulièrement en querelles et en frustrations. Pourquoi sommes-nous si prompts à nous disputer à Noël ?

Vos journées de Noël ressemblent à celles qui sortent tout droit d’un film de Noël ? Vous en avez de la chance ! Rien ne vaut un Noël où tout le monde est heureux de se voir et où les rires fusent autour de la table. Malheureusement, ce n’est pas aussi génial pour tout le monde. Et vous devrez faire des efforts considérables pour passer un Noël qui ne se terminent pas par des disputes, des portes qui claquent et des larmes.

Pourtant, cela arrive plus souvent que vous ne le pensez. Car au mépris de l’image de Noël parfaite, les fêtes de fin d’année suscitent aussi de nombreuses tensions sociales. En fait, pour certains, cette période est le moment le plus stressant de l’année. Pourquoi ? Parce qu’ils se sentent obligés de passer du temps avec des membres de leur famille avec lesquels ils n’ont rien ou presque rien en commun. Au mieux, cela se traduit par des discussions embarrassantes, et au pire, par un sentiment de dégoût et de malaise.

Pourquoi se dispute-t-on à Noël ?

Être ensemble à Noël peut être stressant pour plusieurs raisons. Par exemple, si vous n’êtes pas très proche de votre famille, cela peut faire resurgir des souvenirs de conflits et de tensions passés. Vous pouvez également être renvoyé à de vieilles habitudes.

Mais que se passe-t-il réellement ? Votre cerveau commence à bouillonner et vous vous mettez sur la défensive pour vous protéger. La moindre remarque peut suffire à éveiller vos soupçons ou à vous agacer. Vous réagissez comme une guêpe : vive et sur la défensive. Parfois, on a l’impression de revenir 20 ans en arrière et de se comporter à nouveau comme une adolescente rebelle. Et parfois, vous êtes l’instigatrice, car vous vous attendez inconsciemment à ce que les choses tournent mal.

De petites différences

Un article de The Atlantic l’explique joliment. Car ne vous êtes-vous jamais demandée pourquoi vous êtes si incroyablement agacée par votre mère, alors qu’en même temps vous vous ressemblez tant ? Freud a appelé cela le « narcissisme des petites différences ». Selon lui, ce sont précisément les petites différences entre les personnes qui conduisent à l’hostilité, surtout lorsque ces personnes ont par ailleurs beaucoup en commun et ont le même passé.

Bien sûr, le fait que nous reflétions le plus souvent les personnes les plus proches de nous n’aide pas non plus. Lorsqu’ils font ou disent quelque chose qui nous agace, nous le voyons secrètement comme une réflexion négative sur nous-mêmes. Peut-être que votre mère et vous aimez le thé et les film dramatiques et que vous passez du bon temps ensemble lors de ces après-midi, mais que vous pouvez l’étrangler lorsqu’elle fait une réflexion méchante sur les immigrés. Cela vous frappe alors beaucoup plus fort que si un ami ou une connaissance disait quelque chose de ce genre. Vous avez honte, précisément parce que vous vous sentez si connectée.

C’est exactement la raison pour laquelle il est parfois sage d’éviter les sujets tels que la politique et la religion lors du dîner de Noël. Surtout quand on sait que les idées à ce sujet se sont éloignées au fil du temps.

Des blagues ambiguës

Les répétitions prévisibles peuvent également vous conduire à la folie. N’est-il pas fatigant de s’asseoir à la table de Noël en sachant que vous allez devoir affronter une soirée de blagues ambiguës de la part de l’oncle Paul ou de lamentations de la part de la tante Berthe ?

Nous connaissons nos proches et surtout leurs petites bêtises qui se répètent ad nauseam. Cela devient particulièrement difficile lorsque vous êtes loin de chez vous depuis un certain temps et que vous ne voyez ces membres de la famille que lors des fêtes et à Noël. Après tout, lorsque vous avez pris un peu plus de recul, tous ces petits traits agaçants deviennent doublement apparents.

Qu’il s’agisse de faire craquer vos articulations, de rire aux éclats ou de poser chaque année des questions sur votre statut de célibataire, le dîner de Noël est parfois un terrain miné qu’il faut arpenter avec une bonne dose de patience.

De vieilles histoires

Nous l’avons brièvement évoqué, mais une autre raison pour laquelle les dîners de Noël peuvent dérailler en scènes dramatiques est le conflit non résolu. De nombreuses familles ont tendance à ne pas parler suffisamment des conflits et à les balayer sous le tapis. Tout cela dans l’intérêt de la paix, mais lorsque certains membres de la famille ne se sentent pas suffisamment entendus, ces sentiments négatifs continuent de se cacher et de couver sous la surface jusqu’à ce qu’ils éclatent à un moment très gênant.

Comme pendant le repas de Noël, lorsque tout le monde se retrouve dans une même pièce et que les boissons alcoolisées coulent à flot. Surtout si vous ne passez pas beaucoup de temps ensemble, ou si vous vous voyez régulièrement mais n’avez pas de conversations profondes, il peut arriver que cette vieille histoire refasse surface. Cela commence souvent par de rires jaunes et des piques et peut se terminer par deux coqs ou plus qui font ressurgir des années de frustration.

De plus, il est parfois difficile d’être un peu à part dans la famille. Vous êtes peut-être timide, mais vos frères et sœurs sont des extravertis qui exigent toute l’attention. Ou peut-être êtes-vous une dominatrice exigeante alors que vos frères et sœurs se contentent de tout et ne font pas preuve d’initiative. Si tel est le cas, vous risquez de ne pas aimer du tout le tempérament de l’autre et les irritations risquent de fuser de part et d’autre de la table.

feestdagen

Sur quoi portent la plupart des disputes de Noël ?

Outre les querelles de clocher et les conflits de personnalités, il y a quelques sujets sur lesquels la plupart des gens se disputent à Noël. Nous avons répertorié pour vous les sujets les plus courants, ainsi que quelques conseils pour éviter un massacre de Noël !

1 : La belle-famille

Parfois, vous n’avez pas la relation la plus optimale avec vos beaux-parents. C’est ennuyeux, mais dans la vie de tous les jours, on peut souvent s’en accommoder raisonnablement. C’est différent à Noël, où l’on est obligé de passer une journée entière ensemble. Souvent, vous l’attendez déjà avec un peu d’impatience et vous êtes sur les nerfs dès que vous franchissez la porte. Dans une atmosphère aussi tendue, le moindre commentaire ou regard de travers peut être mal pris, bien sûr.

Rappelez-vous que vous ne pouvez pas changer quelqu’un d’autre, mais que vous pouvez décider de faire les choses différemment. Après des années de contrariétés, vous savez exactement ce qui vous agace, alors décidez, par exemple, d’aller vous promener ou d’aider à la cuisine à ces moments-là. Asseyez-vous avec les personnes avec lesquelles vous avez le plus d’affinités et essayez de laisser échapper certains commentaires ou plaisanteries. Si nécessaire, vous pouvez penser à l’avance à quelques réponses polies qui vous aideront à étouffer toute dispute naissante.

2 : De trop grandes attentes

Êtes-vous une véritable amoureuse de Noël mais votre famille ne prend cela pas au sérieux ? Si tel est le cas, des tensions seront inévitables autour du sapin de Noël. Après tout, pourquoi votre père porte son vieux jogging pour le diner de Noël ? Pourquoi y a-t-il des casseroles sur la table au lieu d’une belle vaisselle ? Pourquoi vos parents n’ont pas allumé de bougies ? Et qui a eu l’idée de regarder un film au lieu d’organiser une soirée jeux ?

Certaines personnes attendent tellement de Noël que la réalité les déçoit irrévocablement. Dans leur tête, le tableau de Noël idéal a déjà été dessiné et, comme ils veulent que tout soit parfait, ils placent la barre très haut. Pour eux-mêmes, mais aussi pour ceux qui les entourent. Dommage, car si cette scène de Noël nostalgique est très chaleureuse, l’important est de passer un bon moment ensemble. Si vous êtes du genre à transformer votre propre maison en un véritable château de Noël, essayez d’accepter que les choses soient différentes chez les autres. Oui, même chez vos parents.

3 : L’organisation

Plus il y a de gens, plus il y a de problèmes. Surtout quand il s’agit d’organisation. Alors que vos journées de Noël étaient auparavant merveilleusement prévisibles, cela change dès que vous avez un partenaire et des beaux-parents. Et c’est encore pire lorsque ces parents sont également divorcés et que vous devez les voir séparément.

Qui s’occupe du repas le jour de Noël ? Et du Nouvel An ? Bien que la fête de Noël soit une célébration de la charité, elle dégénère trop souvent en querelles. Et c’est pour cela que bien souvent les gens préfèrent réserver un voyage de dernière minute dans un pays chaud.

Est-ce une solution ? Pas vraiment, à moins que vous ne désiriez vraiment passer un Noël à Ibiza. Si vous le faites uniquement pour échapper aux stress et aux obligations, il existe de meilleurs remèdes. Par exemple, définissez clairement avec votre partenaire la manière dont vous souhaitez procéder et communiquez-la aux familles de manière bienveillante, mais ferme.

4 : Les traditions

Chacun construit ses propres traditions de Noël au cours de sa vie. Et bien sûr, cela ne signifie pas que vos traditions correspondront à celles de votre futur partenaire. Vous êtes peut-être habitué à un petit déjeuner de Noël chez vos parents, mais votre partenaire fait la grasse matinée le jour de Noël. De telles différences peuvent facilement conduire à des frictions.

Encore une fois, les mots magiques ici sont ajuster, remanier et faire des compromis. Mettez un peu d’eau dans votre vin et secouez ce programme rigide pour une fois. Qui sait, peut-être que de toutes nouvelles, et très belles, traditions en sortiront !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

7 vues

Écrit par

Immergez-vous dans les profondeurs émotionnelles et romantiques des Poissons, un signe zodiacal connu pour son mystère et sa sensibilité. Explorez les traits distinctifs des Poissons, leur comportement en amour et en intimité, révélés par un horoscope amoureux et sexuel complet. Les étoiles dévoilent comment ces natifs naviguent dans…
7 vues
36 vues

Écrit par

L’entraînement ciblé des muscles du plancher pelvien, notamment à travers l’utilisation de loveballs ou boules de Geisha, améliore les sensations sexuelles et aide à contrôler l’orgasme et l’éjaculation. Ces exercices sont particulièrement utiles après un accouchement et pour prévenir l’incontinence chez les personnes âgées. En intégrant des routines…
36 vues
40 vues

Écrit par

Les Taureaux sont ouverts à l’expérimentation pour exprimer leur sensualité tout en restant pragmatiques au quotidien. Ils préfèrent les positions sexuelles éprouvées et intimes, évitant les configurations trop complexes ou inhabituelles. L’utilisation de sextoys qui stimulent les deux partenaires équitablement peut enrichir l’expérience, renforçant ainsi la connexion émotionnelle…
40 vues