Les bonnes résolutions du Nouvel An : comment les tenir ?

goede voornemens

Moins de grignotage, plus de sport, moins de ceci, plus de cela. Le 1er janvier, nous commençons nos résolutions avec la meilleur volonté du monde. Mais quelques semaines plus tard, on se retrouve à nouveau sur notre canapé, avec des snacks et du vin. Comment briser ce schéma ? Et comment faire en sorte que les bonnes résolutions deviennent de bonnes habitudes ?

Il n’y a pas de jour plus porteur d’espoir que le 1er janvier. Le réveillon du Nouvel An est le moment idéal pour prendre un nouveau départ. Il n’est pas étonnant que nous utilisions collectivement ce jour pour prendre de bonnes résolutions. Et pour se débarrasser des mauvaises habitudes contre lesquelles nous luttons depuis trop longtemps. Comme le grignotage, les addictions aux smartphones et la négligence envers nos proches.

Malheureusement, c’est beaucoup plus facile de prendre de bonnes résolutions que de les tenir. C’est pourquoi près de la moitié des résolutions finissent aux oubliettes après seulement quelques jours, semaines ou mois. De quoi se sentir coupables de ne pas avoir réussi à tenir parole.

Plus maintenant. Grâce à ces conseils, vous pourrez rompre avec les vieilles habitudes et faire enfin partie du groupe sélect de ceux qui réussissent à prendre de bonnes résolutions !

Pourquoi prenons-nous de bonnes résolutions ?

Avant de répondre à cette question, faisons d’abord un saut dans le temps. C’est à Babylone, il y a quatre mille ans, qu’est née notre tradition de prendre des résolutions pour le Nouvel An.

Les dieux babyloniens

Les Babyloniens étaient les premiers à célébrer le changement d’année. Pas en janvier, d’ailleurs, mais en mars, car c’est à ce moment-là que les cultures commençaient. Au cours d’une grande fête de douze jours, ils promettaient aux dieux de payer leurs dettes et de rendre les objets qu’ils avaient empruntés. Si les Babyloniens tenaient leur parole, les dieux leur seraient favorables au cours de la nouvelle année.

Quatre mille ans plus tard, nous faisons nous aussi des promesses pour la nouvelle année. Pas aux dieux, mais à nous-mêmes. Mais pourquoi faisons-nous cela ? Pourquoi des millions de personnes ressentent-elles le besoin de prendre un nouveau départ le 1er janvier et de jeter les vieux schémas par-dessus bord ?

Pourquoi des millions de personnes ressentent-elles le besoin de prendre un nouveau départ au 1er janvier ?

Flûtes de champagne collantes

Tout d’abord, le jour de l’an est le moment idéal pour faire le bilan de l’année écoulée. Qu’est-ce qui s’est bien passé ? Que voudriez-vous changer à l’avenir ? Toutes sortes de pensées vous viendront probablement en tête, alors que vous regardez l’année écoulée avec une flûte de champagne collante à la main.

Vous avez peut-être travaillé dur, mais à cause de cela, vous avez eu trop peu de temps pour vos proches. Ou peut-être en avez-vous assez de regarder la télévision tous les soirs et vous avez besoin d’un nouveau loisir ou de faire plus de sport. Les bonnes résolutions découlent donc d’un désir de bouleverser les habitudes et d’apporter du changement.

Des attentes élevées

Par ailleurs, les gens ont traditionnellement besoin d’un point de référence auquel tout est possible. Ils n’ont pas envie de faire un changement radical un mardi au hasard, non. Cela doit se faire à un moment grandiose et monumental. Comme le 1er janvier.

Et si les attentes sont parfois trop élevées, elles sont aussi justes. Les personnes qui prennent de bonnes résolutions semblent avoir beaucoup plus de chances de les tenir que celles qui s’y essaient mollement et sans trop grande conviction. Les résolutions aident, ne serait-ce que parce qu’il s’agit d’un événement presque collectif, ce qui vous fait inconsciemment vous sentir soutenu et encouragé à réussir.

Le changement doit se faire à un moment monumental et grandiose. Le nouvel an est donc le moment idéal !

Pourquoi est-il si difficile de tenir une résolution du Nouvel An ?

Une étude de l’université de Scranton a révélé que 23 % des personnes ont jeté l’éponge après seulement deux semaines et que seulement 19 % ont atteint leurs objectifs.

Les habitudes

Pourquoi en est-il ainsi ? Nous sommes et restons des créatures d’habitudes. Nous faisons les choses parce que nous les avons toujours faites de cette façon et que nous nous y sommes habitués. Et il nous est extrêmement difficile de nous défaire de schémas bien ancrés qui ne sont pas toujours bons pour nous. D’autant plus que sous ces schémas se cachent souvent des insécurités et des peurs que nous ne voulons pas affronter. Le grignotage excessif pour chasser notre tristesse est bien sûr un suspect habituel. Tout comme ces paquets de cigarettes que l’on fume en période de stress.

Mais les résolutions plus complexes ont souvent aussi des sentiments sous-jacents. Supposons, par exemple, que vous souhaitiez moins travailler. C’est plus facile à dire qu’à faire, si vous avez toujours été un·e travailleur·se acharné·e. Vous vous êtes d’ailleurs déjà demandé·e pourquoi vous travaillez plus que de raison ? Avez-vous peut-être un besoin excessif d’appréciation ? Ou peut-être avez-vous une obsessions pour les promotions ou les retours positifs ? Ou avez-vous peur de ne pas être suffisant·e si vous ne vous asseyez pas derrière votre ordinateur portable tous les soirs ? Ce n’est peut-être pas aussi difficile qu’on ne le pense de travailler quelques heures de moins. En revanche, s’attaquer aux raisons sous-jacentes est une autre histoire. Il faut vraiment le vouloir.

Nous faisons les choses parce que nous les avons toujours faites de cette façon et que nous nous y sommes habitués.

Sur les chapeaux de roues

Nous avons également tendance à nous surestimer et à commencer sur les chapeaux de roues. Nous dressons de longues listes de tout ce que nous voulons changer, sans nous rendre compte qu’une telle liste de bonnes résolutions est totalement irréaliste.

Vous voulez manger moins de sucreries, faire plus de sport et arrêter de fumer ? Bonne chance, car ce sont là trois énormes résolutions qui constituent presque une attaque contre la vie telle que vous la connaissez. Vous y parviendrez peut-être pendant une semaine ou deux, mais après cela, vous deviendrez irritable et grincheux·se au point que votre entourage vous suppliera d’allumer cette cigarette ou d’ouvrir ce paquet de chips.

Vous n’êtes pas un·e super-héros·ïne, il n’y a quasi personne capable de changer de cap sur autant de fronts à la fois. Et heureusement, vous n’avez pas à le faire !

Vous n’êtes pas un·e super-héros·ïne, et vous n’avez pas à l’être !

Sept conseils pour réussir vos résolutions du Nouvel An !

Vous paniquez déjà à propos de vos bonnes résolutions ? Pour vous faciliter la tâche en janvier et au-delà, nous avons rassemblé quelques conseils pratiques. Utilisez-les à votre avantage !

1 : Faites une introspection

Se connaitre soi-même est essentiel pour acquérir de nouvelles et meilleures habitudes. Il est donc préférable de s’examiner de manière critique avant de commencer quoi que ce soit. Vous prenez cette résolution parce que vous voulez répondre aux exigences des autres ou de la société ? Alors les chances de réussites sont minces. Une bonne résolution doit venir de vous, d’un besoin ou d’un désir qui vous tient à cœur.

Par ailleurs, la résolution doit vous convenir, de même que sa mise en œuvre. Par exemple, si vous souhaitez courir davantage, ne le faites pas le matin si vous êtes plutôt du soir. Il est également important de savoir si vous êtes du type obéissant ou rebelle. Les personnes rebelles répondent généralement moins bien aux rendez-vous. Pour eux, aller à la salle de sport avec un ami ne fera pas une grande différence, alors que pour un type plus fidèle, cela peut très bien fonctionner.

Alors plongez profondément dans vos motivations et vos besoins. Et tenez un journal des bonnes résolutions, où vous pouvez écrire vos motivations, vos réussites et vos difficultés. Grâce à vos progrès, vous pourrez toujours vous inspirer lorsque vous serez sur le point d’abandonner.

Assurez-vous que vos bonnes résolutions soient réalistes et appropriées pour vous.

2 : Choisissez un objectif spécifique

Chaque année, des millions de personnes prennent la résolution de « perdre du poids », de « faire plus de sport » ou bien « d’être plus productif ». Ce qu’ils ne réalisent pas, c’est que ces résolutions sont plutôt ambiguës, vagues et globales. Ils peuvent aller dans n’importe quelle direction, et c’est exactement la raison pour laquelle les gens abandonnent après quelques temps.

Concentrez-vous plutôt sur un objectif concret que vous pouvez atteindre de manière réaliste. Par exemple, commencez par perdre cinq kilos, faire une heure de marche quatre fois par semaine ou tenir une liste quotidienne de choses à faire. Assurez-vous que votre objectif est réaliste et pas trop radical.

Un objectif aussi précis vous donne la possibilité de planifier comment vous allez l’atteindre. En plus, cela permet d’obtenir des victoires plus rapidement. Et les victoires renforcent votre confiance en vous, ce qui permet de garder les yeux sur l’objectif plus facilement.

Concentrez-vous sur l’objectif, cela rend les choses plus faciles !

3 : Établissez un plan

Un plan détaillé peut vous aider à respecter votre bonne résolution. Cela vous permet d’écrire les tactiques que vous utiliserez lorsque vous aurez des difficultés et que vous voudrez abandonner. Les personnes qui travaillent à un objectif sans plan sont plus susceptibles d’abandonner lorsqu’elles sont confrontées à des difficultés.

Imaginons que vous voulez courir trois fois par semaine. Que faites-vous si vous manquez quelques jours parce que vous êtes malade, par exemple ? Il est conseillé de penser à ces choses à l’avance. Notez donc votre objectif, dressez une liste d’étapes claires à suivre pour l’atteindre et notez les obstacles qui pourraient vous empêcher de le réaliser. Portez également un regard critique sur vous-même et réfléchissez aux excuses et aux subterfuges que vous êtes susceptible d’utiliser lorsque vous n’êtes pas motivé·e. Puis réfléchissez comment vous pouvez y répondre au mieux.

Si vous savez exactement ce que vous voulez atteindre et quels sont les épreuves que vous pourriez rencontrer, vous serez bien mieux préparé·e à tenir votre bonne résolution et à surmonter les obstacles.

4 : Commencez par de petites étapes

Nous l’avons déjà dit : mettre sept objectifs différents sur la liste avec des bottes de sept lieux n’est jamais un bon plan. Il est beaucoup plus judicieux d’étaler vos résolutions sur toute l’année. En avez-vous fait un et êtes-vous sûr·e que vous ne serez pas tenté·e de retomber dans vos vieilles habitudes ? Alors, commencez tranquillement la suivante.

Commencez petit, avec un objectif clair que vous pouvez diviser en parties toutes aussi claires. Par exemple, vous voulez courir un marathon cette année à venir ? Alors commencez par faire du jogging deux ou trois fois par semaine. Augmentez progressivement la fréquence avec des séances plus longues et plus nombreuses. Vous voulez manger plus sainement ? Tout d’abord, éliminez certains groupes d’aliments malsains de votre alimentation et remplacez-les par des alternatives plus saines. Une fois cela fait, attaquez-vous à un autre élément de vos habitudes alimentaires, par exemple en réduisant la taille des portions ou en mangeant moins au restaurant.

Cela peut sembler illogique, mais ces petits changements facilitent l’adhésion à votre nouvelle habitude. Ils augmentent également vos chances de réussite à long terme. Ainsi, décomposez les grandes tâches en petites sous-tâches et vous verrez avec quelle facilité vous traverserez cette première phase. Après tout, rien ne vous motive plus qu’une petite victoire ici et là, et vous aurez plus de facilité à continuer.

Il n’y a absolument aucune honte à commencer petit.

5 : Demandez de l’aide

Oui, parfois on a du mal à demander de l’aide. Nous préférons nous débrouiller seuls plutôt que de laisser les autres connaître nos soi-disant faiblesses. Il est temps de mettre votre fierté de côté, car le système d’entraide fonctionne à merveille. Si vous vous sentez soutenu·e, il vous sera plus facile de rester motivé·e. En plus, le collectif rend la poursuite des bonnes résolutions beaucoup plus amusante.

Trouvez donc quelqu’un avec qui vous êtes sur la même longueur d’onde et qui souhaite atteindre les mêmes objectifs que vous. Ensemble, vous pouvez vous motiver mutuellement et surmonter les moments de faiblesse. Vous pouvez aussi dire à vos amis et à votre famille quels sont vos objectifs et leur demander de vous tendre un miroir de temps en temps. Mieux encore, rejoignez un groupe de personnes qui souhaitent également faire plus d’exercice, manger plus sainement ou tout autre objectif que vous souhaitez atteindre.

En bref, demandez de l’aide, surtout si votre résolution est liée à une dépendance, comme le tabagisme. Parfois, on a juste besoin de quelqu’un.

6 : Soyez indulgent·e envers vous-même

La rechute est l’une des principales raisons pour lesquelles les gens renoncent à leurs résolutions. Bien qu’il soit parfaitement normal de lâcher les rênes de temps en temps. Le chemin vers votre objectif n’est jamais parfaitement droit et est semé d’embûches. Si vous vous laissez aller de temps en temps, vous n’avez pas à en avoir honte. Au contraire, voyez-y une occasion d’apprendre et de grandir.

Malheureusement, de nombreux perfectionnistes s’en veulent lorsqu’ils retombent dans leurs vieilles habitudes. Puis ils pensent que tout cela est inutile et jettent l’éponge, déçus. Alors que les chances de réussites sont beaucoup plus élevées si vous êtes un peu plus indulgent·e. Les erreurs font partie du processus, alors ne soyez pas trop dur·e avec vous-même si vous n’allez pas à la salle de sport pour une fois ou si vous ouvrez votre ordinateur portable le soir alors que vous aviez convenu de travailler moins.

Qu’est-ce qui est intelligent ? Un peu d’auto-réflexion. Alors écrivez votre rechute dans votre journal des bonnes intentions. Que faisiez-vous auparavant ? Qu’est-ce qui a déclenché votre rechute ? Que pourriez-vous faire différemment la prochaine fois ? Comprendre les défis auxquels vous êtes confronté·e vous aidera à mieux être préparé·e pour la prochaine fois.

Les erreurs font partie du processus, alors ne soyez pas trop dur·e avec vous-même.

7 : Dormez suffisamment

Nous le savons tous. Si vous avez eu une nuit de sommeil en moins, votre corps réclame des en-cas riches en calories et de la malbouffe. Lorsque vous ne dormez pas assez, votre cerveau reçoit moins de signaux indiquant que votre corps a absorbé suffisamment de nourriture.

Le résultat ? Vous avez faim et vous vous rabattez sur des aliments dont le signal énergétique est plus riche, comme les sucres rapides et les graisses. Le manque de sommeil entraîne une poussée de sucre, ce qui n’est pas très pratique si vous voulez manger plus sainement. Il est également difficile de garder de bonnes résolutions lorsqu’on est trop fatigué·e, qu’il s’agisse d’une alimentation plus saine ou d’autre chose. Votre niveau de discipline chute, vous devenez irritable et vous vous sentez vidé·e. Veillez donc à dormir suffisamment chaque nuit.

Et rangez votre téléphone la nuit. Aussi tentant soit-il, faire défiler le fil d’actualité des réseaux sociaux au lit est un véritable cauchemar. Prenez plutôt un livre et observez comment vous devenez naturellement fatigué·e et prêt·e à dormir.

Ne vous découragez pas, vous allez y arriver !

Pour conclure, acquérir de bonnes habitudes demande du temps et de l’énergie. Il ne s’agit pas d’un simple vœu, où vous fermez les yeux dans votre lit le soir et vous vous réveillez le lendemain matin avec une toute nouvelle routine. Il faut généralement environ trois mois pour que vos nouvelles habitudes soient prises.

Ne paniquez donc pas si, après deux mois, vous avez toujours envie d’une cigarette. Si vous rêvez toujours de montagnes de chocolat ou si vous avez du mal à dire « non ».

Et ne soyez pas trop déçu·e si vous faites un petit écart de temps en temps. Nous sommes tous humains et la chair est juste faible. Tenez bon, car vous finirez par réussir !

Histoires pertinentes

Répondre ou poser une question

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas dans votre commentaire.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tags

Suivez-nous!