Jetez un oeil dans notre boutique

Le cycle féminin : de l’adolescence à la ménopause

26 mars 2022,

written by

De l’adolescence à la ménopause, il y a tout un monde. Vous subissez des changements radicaux, non seulement physiquement mais aussi mentalement. Souvent, ils sont motivés par des expériences, mais il ne faut pas négliger les fluctuations des niveaux d’hormones. Plongeons un peu plus dans ce monde du cycle féminin.

Voulez-vous comprendre les étapes de la vie d’une femme ? Alors commencez par la biologie. Cela peut sembler un peu vieux jeu de résumer l’histoire de votre vie aux différentes étapes telles que les menstruations, la grossesse et la ménopause. Mais juste pour le plaisir, faisons-le quand même.

Il se passe beaucoup de changements dans votre corps et dans votre tête lorsque ces hormones s’en mêlent. Vous passez d’une enfant heureuse à une adolescente rebelle et en colère. Et de cette adolescente rebelle et en colère, vous vous transformez en une femme et/ou une mère pleine d’entrain. Et lorsque vous vous êtes enfin habituée à ce cycle de la vie, vous vous retrouvez soudain avec des bouffées de chaleur, avec une tête rouge vif et une libido qui pointe le bout de son nez. Sympa, mais aussi un peu déroutant.

C’est fascinant de constater que nous subissons autant de transformations à cause de toutes ces hormones dans notre corps. Examinons de plus près les trois cycles les plus importants de la vie !

L’adolescente rebelle

Pendant l’adolescence, les filles sont un véritable tourbillon d’hormones. C’est en effet tout un parcours pour arriver de la jeune fille à la jeune femme. Quels sont les signes physiques ? L’augmentation de la poitrine, l’élargissement des hanches, la pilosité pubienne, les odeurs corporelles, la peau grasse et l’acné. Et, bien sûr, les premières règles. La plupart des filles ont en moyenne leurs premières règles entre 10 et 15 ans. Mais chaque corps est différent et chaque fille a son propre rythme.

En quête de sensations

La première menstruation marque également le début du cycle fertile de la vie. Et ce n’est pas seulement dans le sens physique que nous le remarquons. Notre libido s’emballe, nos émotions se déchaînent et nous pouvons nous perdre dans un coup de foudre d’un instant à l’autre. Un tel amour fougueux s’accompagne souvent de décisions impulsives et irréfléchies. Le cerveau de l’adolescente, poussée par ses hormones, se déchaîne pendant toutes ces années.

Ces sentiments sexuels naissants peuvent causer des situations délicates. Pendant l’adolescence, nos émotions se développent beaucoup plus vite que notre raison, nous perdons souvent le contrôle de nos actions et recherchons l’excitation et les sentiments intenses. Prendre le temps de réfléchir à nos choix ? Pas vraiment, car notre envie impulsive est tout simplement trop forte pour y résister. C’est pourquoi les adolescentes en quête de sensations fortes sont plus susceptibles d’avoir des problèmes avec l’alcool, la drogue ou les rapports sexuels non protégés.

Drama queens

La joie et la tristesse se succèdent à la vitesse de l’éclair chez les adolescentes qui jouent les drama queens. Tous ces hauts et ces bas peuvent parfois être très intenses et ce n’est pas pour rien que les adolescents souffrent de sautes d’humeur et d’états dépressifs. Pour de nombreuses adolescentes, le fait que leur corps subisse des changements aussi radicaux n’aide pas. Elles ne se sentent pas à l’aise avec leur apparence et sont très sensibles à la pression de leurs copines et des photos de « corps parfaits » publiées sur les réseaux sociaux et dans les magazines.

L’envie d’être « normal » et d’appartenir à un groupe est omniprésente et, en même temps, elles sont en train de développer leur propre identité. Bref, une période confuse, où la rébellion, les portes qui claquent et les pleurs alternent avec la recherche de la sécurité du foyer.

La femme adulte

Et puis soudain, vous devenez adulte. De nombreuses femmes connaissent des changements majeurs au cours de ce cycle de la vie. L’un des changements les plus radicaux est l’arrivée de votre premier enfant. Après la puberté, vous êtes physiquement plus sereine, à l’exception de quelques sauts d’humeurs mensuels. Mais cette sérénité relative est immédiatement rompue dès que vous tombez enceinte.

La grossesse ouvre une toute nouvelle boîte de Pandore remplie de rebondissements et de bombardements hormonaux hystériques. Non seulement votre corps va subir une transformation considérable, mais vous fondrez aussi soudainement en larmes à la vue d’une volée d’oiseaux ou d’un documentaire sur la nature.

Les poignées d’amour

Des douleurs dans tout le corps, des nuits blanches et une mémoire qui vous joue des tours. Parfois, vous avez l’impression d’avoir pris neuf ans en neuf mois. Sans parler du merveilleux phénomène de l’allaitement. Bien sûr, c’est une belle chose de pouvoir nourrir son bébé de son sein, mais sept fois par jour et une infection mammaire plus tard, cela peut aussi finir par être lourd à porter. Surtout lorsque vous vous regardez dans le miroir et que vous voyez vos cheveux gras et vos poignées d’amour.

Dans la vingtaine et la trentaine vous êtes heureusement au sommet de votre forme physique. Et il existe plusieurs choses que vous pouvez faire pour maintenir cette base solide. Mangez sainement, bougez et, surtout, ne vous surmenez pas. C’est facile de s’oublier et de concentrer toute son attention sur ses enfants, son travail et son partenaire. Mais vous êtes toujours là et plus votre corps et votre esprit seront forts, plus il vous sera facile de traverser les hauts et les bas.

Ne vous inquiétez pas car au bout du compte, vous restez une femme fabuleuse. Peut-être avec quelques kilos et vergetures en plus prouvant que vous avez été une battante. Mais vous finirez par revenir en force, ne vous inquiétez pas.

levensfase vrouw

La crise de la trentaine

Pour la plupart des femmes, ce cycle de la vie est une accumulation de grandes décisions. Si l’on en croit les magazines, nous sommes confrontées à la crise de la trentaine. Est-ce que vous allez enfin pouvoir vous poser ? Est-ce que vous voulez des enfants ou non ? Et est-ce que vous allez poursuivre votre carrière ou plutôt prendre du recul ?

Certes, c’est un luxe. Car nos ancêtres n’avaient pas à se poser ces genres de questions compliquées sur la vie. Ces femmes épousaient le premier venu, mettaient au monde une douzaine d’enfants et restaient derrière les fourneaux.

Coachs et groupes de discussion

Nous allons voir des coachs, participons à des formations et des groupes de discussion pour trentenaires errants qui ne savent pas quoi faire de leur vie. Il y a tellement d’options qui s’offrent à nous et faire des choix devient de plus en plus difficile. Petit rappel : il n’y a que peu de choses dans la vie que l’on peut vraiment choisir. Le reste arrivera tout seul. Ne vous rendez pas la tâche trop difficile, mais naviguer à travers tout ce que la vie vous offre.

Vous êtes devant un choix de vie sérieux ? Alors n’essayez pas de l’analyser en détail. Quel que soit la situation, suivez votre instinct et ayez confiance dans le fait que tout finira par s’arranger. Car que vous soyez heureuse célibataire, heureuse sans enfant ou heureuse dans votre appartement : tant que vous êtes heureuse, tout va bien.

La ménopause

La ménopause est là. Une période pendant laquelle vos ovaires cessent de produire des ovules et vos règles deviennent de plus en plus irrégulières jusqu’à leur arrêt complet.

Ce phénomène n’a pas la meilleure des réputations. Entre les bouffées de chaleur, les coups de stress, les articulations douloureuses, la fatigue et la sécheresse vaginale (vive le lubrifiant !). Sans parler de la perte de cheveux, du relâchement de la peau et de l’élargissement de vos hanches.

Physiquement, ce n’est pas une partie de plaisir et ça peut être très difficile à vivre mentalement. En même temps, il y a beaucoup de femmes qui s’en sortent relativement bien, grâce à leur expérience de vie. Par ailleurs, il y a de l’espoir à l’horizon. Après la ménopause, de nombreuses femmes se sentent beaucoup plus sûres d’elles, ce qui leur permet de faire des choix audacieux.

La périménopause, un peu comme une puberté à l’envers

Ces choix audacieux s’expriment de nombreuses manières. Certaines femmes quittent leur emploi sans avenir, d’autres quittent un mariage qui bat de l’aile depuis des années. Tandis que d’autres femmes trouvent enfin l’espace nécessaire pour travailler sur elles-mêmes, que ce soit sur le plan émotionnel ou mental. Elles poursuivent de vieux rêves et de vieilles passions pour lesquels elles ont désormais plus de temps à consacrer. Elles saisissent toutes les opportunités pour se développer complètement.

Pourquoi ? Parce qu’il y a simplement plus d’espace lorsque les enfants ont quittés le cocon familial et que vous voyez enfin la possibilité de faire d’autres choix. Mais il arrive aussi que cette transition vous oblige à vous rendre à l’évidence. La partie fructueuse de votre vie est derrière vous. Si vous voulez encore essayer, expérimenter ou changer, vous devez le faire maintenant. Avant que le temps ne s’épuise et qu’il ne reste plus grand-chose à choisir.

On peut voir la ménopause comme une sorte de puberté à l’envers. Comme à l’adolescence, votre corps change et les hormones se bousculent dans votre corps. Et comme pendant la puberté, vous vous battez avec qui vous êtes et celle que vous voulez devenir. Un tel changement d’identité peut susciter des sentiments flous et vous plonger dans la confusion. La réflexion ne peut pas faire de mal, mais tout comme la puberté, la ménopause est prometteuse. La promesse de la croissance, du changement et d’une nouvelle énergie. Comme un serpent qui se libère de sa vieille peau.

Sur le plan de travail

Par ailleurs, la ménopause agit sur votre vie sexuelle. Qu’on se le dise, votre vagin n’est plus aussi humide qu’avant, mais c’est à cela que servent les lubrifiants. En plus, il parait que les rapports sexuels après la ménopause sont bien meilleurs qu’avant.

En tant que femme, vous n’avez plus à vous soucier de grossesses non désirées et, ironiquement, vous vous sentez souvent mieux dans votre peau que lorsque vous étiez jeune. Vous savez ce que vous aimez, vous n’avez pas peur d’en parler et dans votre maison règne le calme. Fini les cris de bébés ou d’adolescents, vous pouvez vous donner du plaisir sur le plan de travail de la cuisine, puis vous détendre en ouvrant une bonne bouteille de vin.

Vous voyez, ce n’est pas obligatoirement la fin du monde. Bien que nous nous accrochions encore obstinément à l’image idéale d’être jeune et mince, nous nous sentons beaucoup plus fortes après la ménopause. Nous sommes plus optimistes face à la vie, nous savons ce que nous valons et nous envisageons les années à venir avec confiance !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

21 vues

Écrit par

Horoscope amoureux du Lion : comment les étoiles s’alignent-elles pour les Lions optimistes en matière d’amour, de relations, de rencontres et de sexe ? Le grand horoscope amoureux et sexuel du Lion révèle comment ce signe astrologique fonctionne en tant que partenaire et au lit, ce que les…
21 vues
65 vues

Écrit par

Choisir un lieu pour un premier rendez-vous peut être un véritable défi. Il est crucial d’éviter les silences malaisants ou les activités trop extravagantes qui pourraient incommoder une personne que l’on découvre tout juste. Voici une sélection d’idées pour un rendez-vous initial qui promet d’être mémorable…
65 vues