Jetez un oeil dans notre boutique

986 vues

La pilule pour homme, c’est quoi ?

1 février 2021,

written by

Depuis 1962, les femmes prennent la pilule contraceptive pour éviter une grossesse non désirée. Pourtant, près de soixante ans plus tard, il n’existe toujours pas de pilule contraceptive pour hommes sur le marché. Et pourtant, plus de quarante pour cent des grossesses dans le monde ne sont pas planifiées. Pourquoi la pilule pour homme n’existe-t-elle pas encore ?

La pilule pour homme, c’est quoi ?

Quand on parle de la pilule pour homme, on parle d’un contraceptif qui empêche les femmes de tomber enceintes. De tous les contraceptifs, il n’existe qu’une seule solution (temporaire) pour les hommes : le préservatif. Le reste des contraceptifs, tels que le stérilet, la pilule contraceptive, le diaphragme, l’anneau contraceptif et le patch contraceptif sont utilisés par les femmes. Par conséquent, c’est généralement elle qui les paie.

« De toutes les méthodes contraceptives, il n’y a qu’une seule solution (temporaire) pour les hommes : le préservatif. »

Pour éviter une grossesse non désirée, les hommes peuvent faire la méthode du retrait, qui n’est pas vraiment fiable. Ou se faire stériliser, qui est une solution permanente. La question de la pilule pour homme n’est donc pas si étrange que ça : de cette façon, vous évitez ensemble une grossesse non désirée. Mais alors, qu’est-ce qu’on attend ?

Lire aussi : Les moyens de contraception pour les femmes

Bref historique de la pilule

La pilule contraceptive a d’abord été développée spécifiquement pour les hommes. Cependant, les médecins ont trouvé les effets secondaires trop importants pour l’homme. En paralysant la production de sperme avec de la progestérone, le niveau de testostérone diminue également. Il faudrait alors compenser ce problème par une injection de testostérone. De plus, cette pilule s’est avérée moins fiable que la pilule contraceptive pour femmes. En bref, il en est ressorti que les femmes seraient mieux à même de faire face aux effets secondaires désagréables des hormones qu’elles prenaient, et voilà : la pilule contraceptive pour les femmes est née.

La pilule pour homme existe bel et bien

La réponse à la question de savoir où se trouve la pilule pour homme peut vous surprendre : elle existe déjà. Cette pilule a été testée et semble bien fonctionner. Mieux encore : deux d’entre elles sont en cours de développement.

La pilule pour homme DMAU

Il y a environ deux ans, les résultats d’une étude menée par l’université de Washington et LA BioMed ont été présentés. Pour cette étude, 83 hommes en bonne santé ont pris la pilule DMAU (diméthandrolone undécanoate) une fois par jour pendant un mois, soit la durée de l’étude. « La DMAU est un grand pas en avant dans le développement d’une pilule pour homme quotidienne », a déclaré le Dr Stéphanie Page, professeure de médecine à l’université de Washington et l’une des chercheuses principales. « Beaucoup d’hommes disent préférer prendre une pilule quotidienne plutôt que des injections ou des gels à action prolongée, qui sont également en cours de développement ». Contrairement à la pilule qui a été développée précédemment, la DMAU n’a pas d’effet négatif sur le taux de testostérone. Lire ici plus d’informations sur la pilule DMAU.

11-beta-MNTDC

La pilule pour homme 11-bêta-MNTDC (11-béta-méthyl-19-nortestostérone dodécylcarbonate) est également développée par une équipe de l’Université de Washington et de LA BioMed. Un groupe de quarante hommes a participé à une étude, en prenant une pilule par jour pendant 28 jours. Les résultats ont été positifs : les hommes qui ont pris la pilule ont produit beaucoup moins de sperme. De plus, ils ont eu peu d’effets secondaires. Toutefois, des recherches beaucoup plus longues et plus approfondies doivent être menées. Il faut au moins deux à trois mois pour que la production de sperme soit complètement arrêtée.

Autres nouvelles formes de contraception masculine

Nous les avons déjà mentionnés : des gels et des injections également développés comme contraception masculine.

Gel hormonal

Le gel hormonal est appliqué sur les épaules et le haut des bras. Le progestatif arrête la production de testostérone, qui à son tour arrête la production de sperme. Il y a également une version artificielle de testostérone dans le gel. Il n’y a donc pas d’effet négatif sur la libido. Si un homme oublie d’appliquer le gel, cela n’a pas d’importance : les spermatozoïdes sont à nouveau libérés lors de l’éjaculation après seulement 72 heures. L’avantage du gel est qu’il est directement absorbé par la peau dans le sang. Cela contraste avec la pilule qui est avalée et où les hormones sont rapidement décomposées par le foie.

Le gel hormonal est testé dans le monde entier par les deux institutions susmentionnées, mais aussi par des universités en Suède, en Écosse, en Angleterre, en Italie, au Kenya et au Chili. Ce n’est que fin 2021 que l’on saura si ce gel hormonal est fiable : on examinera alors combien de grossesses ont eu lieu et quels en sont les effets secondaires.

Injections

Christina Wang, chercheuse senior de LA BioMed, déclare : « À notre connaissance, nous pouvons consommer moins de ce médicament lorsque nous nous l’injectons ». C’est vrai pour le 11-bêta-MNTDC et la DMAU. « Mais comme il est injecté et reste dans le corps beaucoup plus longtemps, le développement des tests est un peu plus lent. Chaque fois que nous augmentons la dose, nous devons en discuter avant de pouvoir continuer les recherches ».

Pourquoi ces produits ne sont-ils pas encore en vente ?

Les chercheurs de l’Université de Washington et de LA BioMed affirment qu’il pourrait se passer encore une décennie avant que la pilule pour homme ne soit commercialisée. Ils pensent cependant qu’il y a suffisamment de demande pour ce type de produit. « Si nous interrogeons les hommes sur la contraception hormonale, 50 % sont prêts à l’essayer. Et si vous demandez à leurs partenaires, le nombre est encore plus élevé », explique le Dr Page.

L’intérêt de l’industrie pharmaceutique est moins prononcé. « Dans les années 80 et 90, l’industrie pharmaceutique était intéressée, mais malheureusement, cela a changé ces dernières années. Je soupçonne qu’ils pensent que le marché pour une méthode contraceptive masculine est trop faible. » affirme le Dr Page. En outre, il faut beaucoup de temps et d’argent pour développer et tester les médicaments. Si l’industrie pharmaceutique pense que ce n’est pas rentable, alors les intérêts baissent aussi. Par conséquent, le développement de ces deux pilules pour hommes n’est pas sponsorisé par les laboratoires pharmaceutiques, mais par l’Institut national de la santé infantile et du développement humain (NICHD) Eunice Kennedy Shriver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

2 vues

Écrit par

Ce ne devrait plus être un secret pour personne : les jouets peuvent enrichir incroyablement ta vie sexuelle et apporter de la variété lors de tes ébats en solo ou avec ton·a partenaire. Mais comme pour tout ce qui concerne notre corps, l’hygiène est un aspect important….
2 vues