L’art de la fessée : vous connaissez sans doute ce terme. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Comment évoquez-vous le fait que vous pourriez avoir envie de prendre une fessée ? Et faut-il s’immerger dans le monde du BDSM pour se faire battre avec un fouet ? Dans cet article, nous expliquons ce qu’est la fessée et donnons des conseils sur les produits que vous pouvez utiliser.

Qu’est-ce que la fessée ?

La fessée est un acte érotique dans lequel le partenaire est battu sur les fesses par l’autre. La fessée peut se faire avec les mains, une palette ou un fouet. Depuis le succès des films et des livres de la trilogie 50 Shades, la fessée s’est normalisée : elle n’existe plus seulement dans le monde du BDSM. En raison de la douleur, l’endorphine, l’hormone du bonheur, est produite.

Fessée BDSM

Dans le passé, la fessée était principalement donnée par des personnes qui pratiquaient le BDSM ou le SM. L’intention était d’être soumis – ou dominant, selon le rôle de chacun. Tout comme la douleur associée au fouet ou à l’utilisation d’un martinet : cela fait partie du sadomasochisme. La douleur et la soumission – et d’autre part la douleur et la domination – fournissent aux partenaires un stimulus érotique. Cependant, cet effet peut aussi survenir dans la chambre d’un couple qui n’a pas grand chose à voir avec le BDSM !

Jouets pour la fessée

Pour la fessée, vous pouvez utiliser différents jouets, mais également vos mains. Vous trouverez ci-dessous plus d’informations sur toutes les possibilités.

Fessée avec la main

Vous souhaitez recevoir une fessée pour la première fois ? De nombreuses personnes commencent par donner une fessée avec leur main pendant leurs rapports sexuels. Avec votre main, vous pouvez mieux contrôler l’intensité de la fessée que vous donnez.

Fessée avec une palette

Une palette (ou paddle) est une petite planche munie d’une poignée, que vous pouvez utiliser pour donner la fessée. Elle ressemble un peu à une batte de softball, mais en plus petit. Les palette à fessée sont disponibles dans toutes les formes, tailles et matériaux. Il existe des palettes en silicone, qui conviennent parfaitement aux débutants. Les palettes en cuir sont souvent utilisées par les plus expérimentés. Certains ont un relief qui laisse une empreinte sur le corps. Enfin, il y a les palettes en métal : elles sont principalement adaptées aux fessés plus avancées. En utilisant une palette à crampons ou à rainures, vous procurez deux fois plus de sensation à votre partenaire.

Fessée avec un fouet ou un martinet

Vous pouvez aussi utiliser un fouet pour donner une fessée à votre partenaire. Vous avez des fouets qui se composent d’un seul brin, par exemple une cravache. Le martinet est aussi apprécié : c’est un fouet à plusieurs brins. Avec ce fouet à bande, vous pouvez donner une bonne fessée à votre partenaire. Très souvent, cette « flagellation » est moins douloureuse qu’une fessée avec un fouet ordinaire.

Quatre conseils sur l’art de la fessée

  • Convenir d’un mot d’arrêt. Si l’un de vous se prend trop au jeu, il risque de perdre de vue ses limites. Et cela peut nuire à la confiance ! Dès que l’un des partenaires prononce le mot d’arrêt, l’autre arrêtera immédiatement.
  • Commencez doucement ! Faites l’expérience d’une fessée avec votre main et voyez si cela vous excite. Vous pouvez vous-même indiquer si votre partenaire peut vous donner une fessée plus forte. Vous pourrez par la suite passer au fouet, à la palette ou au martinet.
  • Lors d’une fessée, il est important de trouver le bon endroit. Visez les fesses. Les endroits à éviter sont : le coccyx, les cuisses, sous les fesses et l’arrière des genoux. La fessée devrait être un moyen agréable de pimenter votre vie sexuelle : vous ne voulez pas que votre partenaire ait des sensations désagréables le jour suivant.
  • Enfin, parlez-en entre vous. Vous aimeriez recevoir ou donner une fessée pour pimenter votre vie sexuelle ? Soyez honnête et positif : « Tu sais ce que j’ai toujours voulu essayer ? » Même lorsque vous ne souhaitez plus le faire, signalez-le. Personne ne veut agir contre la volonté de son partenaire.