Jetez un oeil dans notre boutique

15 796 vues

Histoire érotique : un massage inoubliable

1 octobre 2022,

written by

Dans cette histoire érotique, nous stimulons tous vos sens. Amy se livre à un massage comme elle n’en a jamais connu. La température grimpe rapidement dans la salle de massage lorsqu’elle aperçoit sa belle masseuse Isa.

Des joues rouges

« Laissez tous vos sens en éveil avec notre massage sensuel », indiquait la publicité. Le concept m’a immédiatement séduite, mais voilà que je déambule depuis quelques minutes devant le bâtiment où a lieu ce fameux massage. Un peu tendue, je me demande si je ne devrais pas faire demi-tour et rentrer chez moi. Vous savez, ces petits ange et diable sur votre épaule qui vous incitent à prendre des décisions sages ou non. « Rentre chez toi, ce n’est pas pour toi », dit l’ange. Mais le petit diable murmure : « Tu as un emploi du temps toujours si chargé, sort de ta zone de confort et fais-toi plaisir pour une fois. » Je soupire. J’en ai envie, bien sûr. Mais toute cette tension… Je me sens un peu nauséeuse et mon cœur s’emballe plus vite que d’habitude. Je n’ai encore rien fait et j’ai déjà de la sueur qui perle sur mon front.

Au moment où je presse la sonnette en laiton, la grande porte peinte en rouge s’ouvre. J’entends une vieille sonnette qui retentit au plafond. Une femme à la mine décontractée sort du bâtiment, les joues rouges. Elle me sourit chaleureusement. « Vous êtes là pour le massage ? » me demande-t-elle. Je hoche la tête et fais un pas en avant en entrant par cette grande porte ouverte en exclamant « Je suis tellement anxieuse. »

La femme sourit et arrange ses longs cheveux blonds. Je l’était aussi il y a une heure et demie, mais je suis bien heureuse d’y être allée. Elle se mordille la lèvre et ajoute : « C’est une expérience inoubliable. » J’aperçois une lueur dans ses yeux qui éveille ma curiosité. C’est le petit coup de pouce dont j’ai besoin.

« Merci », lui répondis-je en franchissant le seuil menant à l’intérieur du bâtiment. Le vieux plancher en bois craque sous mes pieds et je jette un coup d’œil dans l’étroit couloir. Une réceptionniste se trouve à ma droite, je me présente à elle.

Impossible de quitter ses belles fesses des yeux

« Amy ? » me demande une jeune femme en tenue blanche impeccable, en me regardant d’un air rayonnant. Je m’appelle Isa, votre masseuse. « Voulez-vous bien me suivre ? » Je marche derrière Isa, traverse le hall majestueux au papier peint doré jusqu’à l’une des salles de massage. Elle a de longs cheveux noirs qui dansent sur son dos, elle a des fesses à envier. Elles sont larges, mais fermes. Elle a de belles hanches et à chaque pas, je remarque que ses fesses rebondissent quelque peu. Difficile de les quitter des yeux. Je réalise avec une certaine nervosité qu’elle est sur le point de toucher mon corps nu.

« C’est la première fois que vous réservez ce massage ? » J’acquiesce en faisant un mouvement de tête, « Et je vous avoue que je suis un peu tendue ».

« Ne vous inquiétez pas, je ne ferai rien qui aille à l’encontre de votre volonté. C’est pourquoi j’aimerais savoir ce que je peux et ne peux pas faire. »

Les mots qu’elle prononce ne font qu’accélérer les battements de mon cœur et je sens de nouvelles gouttes de sueur se former sur mon front. « Dans ce massage, tous vos sens sont stimulés », poursuit Isa. « C’est un massage sensuel, mais pas sexuel. Je reste simplement habillée et je ne toucherai pas vos parties intimes. Cependant, de nombreuses femmes aiment se faire masser la poitrine. Que pensez-vous de cela ? » Je ris un peu nerveusement. « Je n’y vois pas d’inconvénient » lui répondis-je.

« Très bien, et en ce qui concerne vos fesses ? »

Je fais oui de la tête en guise de réponse. Je sens mes joues rougir.

« Nous avons donc tout évoqué pour l’instant. Vous pouvez vous déshabiller là derrière », dit Isa en pointant du doigt un paravent japonais en papier de riz couleur sable placé dans un coin de la pièce.« Vous pourrez ensuite vous allonger sur la table de massage et vous couvrir avec cette serviette. » Elle désigne une épaisse serviette blanche prête à l’emploi. Ses ongles sont courts et sans vernis, un contraste frappant avec son visage parfaitement soigné.

« Elle me fait de l’effet »

Quand elle s’éloigne, je la regarde et je ressens un drôle de fourmillement dans mon bas-ventre. J’ai l’impression d’être en chute libre sur des montagnes russes. Le rythme de mon cœur s’accélère et, sans savoir pourquoi, un sourire se dessine sur mon visage. Sa peau couleur olive, ses yeux en amande et ses fesses rondes lui procurent une aura sensuelle. Une qui apparemment me fait de l’effet. Je me dirige précipitamment vers le paravent et me déshabille. Mes tétons se durcissent à cause de l’air frais qui effleure ma peau nue.

Complètement nue, j’enfile les chaussons blancs et moelleux qui sont à ma disposition et me dirige vers la table de massage. Je m’allonge sur la table et tire maladroitement la serviette sur mon dos et mes fesses. Au même moment, quelqu’un frappe doucement à la porte. « Amy, je peux entrer ? »

J’entends qu’elle en utilise en grande quantité

« Oui, entrez ! » Crie-je avec un peu trop d’enthousiasme. Isa entre dans la pièce avec un sourire. Elle a l’air d’avoir au moins dix ans de moins que moi.
« Vous êtes confortablement installée ? » demande-t-elle en ajustant soigneusement la serviette sur mon corps. « Très bien », dis-je en plongeant mon visage dans le trou de la table. La serviette picote légèrement ma peau et l’odeur du linge propre pénètre mon nez. L’odeur est fraîche, mais aussi un peu épicée. Mon nez commence à chatouiller.

La musique commence à retentir doucement. C’est une interprétation au piano d’une chanson célèbre d’il y a quelques années. Je soupire profondément et je ferme les yeux. Je sens un parfum familier, mais je n’arrive pas à le situer. Ça vient probablement de l’encens qui brûle sur la table dans un coin. Relaxe, me dis-je, et je prends une autre grande bouffée d’air. Juste à côté de moi, j’entends Isa dévisser un bouchon. Le bruit pas très sexy qu’elle fait en pressant l’huile hors de la bouteille me rappelle le dernier reste de mayonnaise que vous pressez hors d’une bouteille. Isa glousse discrètement. Elle l’a donc également entendu. Elle frotte l’huile dans ses mains et ce bruit est bien plus excitant. J’entends qu’elle en utilise en grande quantité.

Le parfum est chaleureux et excitant

« J’utilise une huile chaude », dit-elle, avant de toucher ma jambe. Je sens un parfum d’ylang-ylang et de jasmin avec un soupçon de vanille. L’odeur est chaleureuse et étrangement excitante. Avec ses deux mains, elle applique l’huile avec des mouvements circulaires sur ma peau, depuis mes chevilles jusqu’au bas de mes fesses. Elle fait la même chose sur mon autre jambe.

C’est tout ? Me dis-je intérieurement, juste avant qu’Isa ne commence le vrai massage. Ses doigts pincent, pressent et massent mes muscles tendus, parfois avec de longs et lents mouvements et parfois en pétrissant de manière intense et rapide. Je prends une profonde inspiration et expiration et je suis un peu stressée par le sentiment que je dois absolument me détendre. Les mains d’Isa s’arrêtent un instant. Elle s’éloigne de moi d’un pas, puis revient.

Mes orteils se contractent

Je suis surprise par son toucher tendre sur la plante de mes pieds. Il me faut un moment pour réaliser ce qui se passe, mais soudain je comprends qu’elle me chatouille avec deux plumes. Mes orteils se contractent pour compenser la sensation de chatouillement. Puis elle continue sur sa lancée, faisant passer les plumes sur la plante de mes pieds, en zigzaguant sur mes chevilles et mes mollets. Quand elle atteint mes genoux, j’ai la chair de poule sur tout le corps. « Vous aimez ? » me demande-t-elle. « Beaucoup », lui répondis-je en jetant un coup d’œil vers elle pour tenter d’établir un contact visuel. Elle sourit et je referme les yeux avec béatitude. Isa continue à me caresser avec ses plumes. C’est au tour de mes cuisses. Encore et encore, les plumes glissent entre mes jambes, vers des parties toujours plus intimes. Je sens mes joues devenir brûlantes, mais j’écarte légèrement les jambes.

Je veux goûter ses lèvres pulpeuses

Tout doucement, je sens une plume effleurer mes lèvres. Alors que mon corps réagit, Isa pose ses mains sur mes épaules. Un peu déçue, je me tourne vers elle. Elle me regarde avec un sourire et j’ai envie de goûter ses lèvres pulpeuses.

C’était exactement ce dont j’avais besoin, je pense. Après qu’Isa ait également caressé mon cou, mes épaules et mon dos avec ses mains et ses plumes. Le massage reprit une touche d’érotisme lorsqu’elle caressa le côté de mes seins. La sensation de palpitation entre mes jambes est vite revenue.

« Je vais continuer avec vos fesses maintenant, si vous êtes d’accord ? » Isa me regarde d’un air interrogateur et je hoche la tête, sentant mes joues rougir à nouveau. Elle me fait un clin d’oeil et me dit : « Allongez-vous ».

Mon corps en redemande

En soupirant, je place mon visage sur la table de massage tandis qu’Isa recouvre mes épaules et le bas de mes jambes avec deux serviettes. Elle verse à nouveau de l’huile dans ses mains et l’odeur sensuelle me parvient à nouveau. Avec ses deux mains, elle manipule mes fesses. Je ne savais pas qu’il était possible de masser des fesses aussi intensément. J’avais peur d’être mal à l’aise avec mes fesses exposées pendant qu’une inconnue les pétrit dans tous les sens. Mais étonnamment, j’arrive à me détendre sans aucun problème.

Je sens ses doigts s’approcher dangereusement de mes lèvres. J’aime ça, mais j’ai aussi peur de mouiller et qu’elle le remarque. Pourtant, je ne peux m’empêcher de pousser un gémissement, ou plutôt un profond soupir, qui vient s’échapper de ma bouche.

Bien que l’intention semble toujours être bien présente, rien de déplacé ne se produit. Je ne suis pas sûre de ce que je penserais de ça. En réalité, mon corps réclame, non, il supplie pour en avoir plus. Je suis si excitée en ce moment qu’elle pourrait me faire tout ce qu’elle veut.

Elle me demande plutôt de me tourner sur le dos, ce que je fais pendant qu’Isa me couvre avec les serviettes. Cette fois, ce sont mes épaules qu’elle masse en premier. Isa se tient derrière ma tête et ses cheveux chatouillent légèrement mon visage. Je sens qu’elle s’est lissé les cheveux avec un fer à lisser. La douce odeur du produit anti-chaleur et l’odeur ardente de la chaleur sur ses cheveux.

Désolée, me dit-elle en se retournant pour attacher ses cheveux en queue de cheval.
Ce n’est pas grave, ça ajoute un peu de piment, lui répondis-je.
« Hmm, vous pensez ? » dit-elle. Je hoche la tête et souris. Elle lâche à nouveau ses beaux cheveux. En se penchant davantage, elle effleure ma poitrine de ses cheveux. « Et ça ? » rétorqua-t-elle. « Parfait », répondis-je, sans que je réalise tout à fait ce qu’il se passe. Isa retire doucement la serviette de mes seins et de mon ventre. « Est-ce que c’est toujours ok ? » Je la regarde et lui souris.

Approbateur et désireux

De ses mains chaudes, elle malaxe mes muscles et ma peau. Je sens ses doigts chauds sur mon cou, qui est moite à cause de l’huile de massage et de ma sueur. Lentement, ses mains glissent vers ma poitrine, où elles s’attardent juste au-dessus de mes seins. D’une lenteur agonisante, elle chatouille tout doucement mes tétons avec ses ongles. Oh la vache, c’est à peine supportable. Mes tétons sont si durs que je peux y sentir les battements de mon cœur. Elle me regarde d’un air interrogateur lorsqu’elle est juste au-dessus de mes tétons. Je lui adresse un signe de tête approbateur et désireux. Quand elle saisit enfin mes tétons avec force, je gémis involontairement beaucoup plus fort que prévu. Je regarde Isa lécher ses lèvres pulpeuses alors qu’elle poursuit son chemin.

Elle fait des mouvements circulaires, de l’extérieur vers l’intérieur. Puis elle reprend ses plumes. Elles sont noires. À l’aide des plumes, elle trace une ligne de mon bas-ventre à mes seins et contourne mes tétons. Je gémis doucement et bouge le bas de mon corps d’avant en arrière avec envie. Isa sourit d’un air satisfait.

Je glisse délicatement ma main sous la serviette, tout en me demandant : « Est-ce que je suis vraiment en train de faire ça ? »

Mes mains sous la serviette

Isa a évidemment compris ce que je faisais et saisit à nouveau mes seins dans ses mains. Elle se tient maintenant à côté de moi et m’observe avec ses yeux marron clair. Ses lèvres sont humides et légèrement ouvertes. « Je ne fais jamais ça d’habitude », dit-elle, avant de se pencher en avant. Ses lèvres sont soyeuses et elle a le goût de la menthe poivrée, me dis-je en répondant à son baiser. Sa langue pénètre dans ma bouche et je caresse mon entrejambe avec mes doigts.

Humide n’est pas le bon mot. C’est comme si une véritable inondation avait eu lieu. Isa interrompt notre baiser et se dirige vers un de mes tétons pour le mettre dans sa bouche. Elle le suce intensément et gémit. Pendant ce temps, je sens son autre main glisser sur mon ventre. J’écarte un peu plus les jambes et je caresse mon clitoris. Avec ses doigts, elle caresse mes lèvres, puis pénètre en moi.

Je ressens un chatouillement dans mon ventre et des décharges jusqu’à mon clitoris

« Hmmm oui », dis-je en soupirant, tirant son visage vers moi avec ma main libre. Elle me regarde avec des yeux à moitié fermés, avant de m’embrasser à nouveau. Encore plus fort, ardemment. Des deux mains, je déboutonne sa veste blanche. Un des boutons se détache et tombe à terre. J’aperçois une chemise sexy en dessous, d’une belle couleur violette profonde. Une partie transparente, en dentelle, laisse entrevoir une partie de son soutien-gorge noir. Ses seins sont petits et fermes et au-dessus de son téton droit se trouve un petit grain de beauté.

Pendant qu’elle caresse vigoureusement mon clitoris, je prends ses tétons dans ma bouche, un par un. Je la saisis par ces fesses rondes qui me font de l’œil de manière si provocante depuis le début et je les malaxe, aussi fort que possible en étant allongé. Il ne faut pas longtemps pour que je sente des fourmillements dans mes orteils, puis dans mes pieds, mes mollets et mes cuisses. Je ressens un chatouillement dans mon ventre et des décharges jusqu’à mon clitoris. Mais ça va plus loin, jusqu’à mon cou et l’arrière de ma tête. Je ferme les yeux et je sens une explosion dans tout mon corps. Mes orteils se contractent, mes mains se referment en poings et mes yeux se renversent alors que je me cambre. Tout mon corps se tend avant de se détendre à nouveau par à-coups. Je gémis, j’halète, quasi sauvage.

Une expérience inoubliable

En m’habillant, j’aperçois mon visage dans le miroir. Mes cheveux sont en bataille, mes joues sont rouges et mon mascara a légèrement coulé. Mais surtout, j’aperçois quelque chose que je n’avais depuis longtemps jamais observé en moi. Cette lueur coquine dans mes yeux.

Isa et moi nous disons au revoir avec un petit baiser. « Merci », murmure-je. « Avec plaisir, à la prochaine fois », dit-elle avec des yeux rayonnants. Je croise une femme sur le pas de la porte. Elle me regarde d’un air interrogateur. « Vous êtes ici pour la première fois ? » lui demandais-je. « Oui. Vous avez aussi fait le massage ? Comment c’était ? »

« C’était une expérience inoubliable », lui dis-je en souriant. « Amusez-vous bien ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

1 vues

Écrit par

Le 11 octobre est le Jour du Coming Out, une journée où les individus de la communauté LGBTQIA+ sont encouragés à sortir du placard fièrement et à accroître ainsi la visibilité autour de ce sujet. Mais le coming out n’est généralement pas simple : il représente un pas…
1 vues
98 vues

Écrit par

Le Facesitting est une variante du sexe oral où la personne ayant une vulve s’assoit sur le visage de sa·son partenaire. Ainsi, elle peut contrôler entièrement le rythme et la pression. Le cunnilingus est une méthode courante pour les personnes avec une vulve d’atteindre l’orgasme, car la langue…
98 vues