Jetez un oeil dans notre boutique

13 194 vues

Histoire érotique : Première expérience anale

30 avril 2022,

written by

« Est-ce que je peux te prendre par derrière pour une fois ? » Cette question, il me la pose depuis que nous avons des rapports sexuels ensemble. Et cela se compte en années. Lorsque nous nous regardons, nous savons exactement ce que nous voulons l’un de l’autre. Mais l’anal, c’est une chose que je n’ai jamais osé faire. Non pas parce que je n’en n’ai pas envie, mais parce que ça me fait un peu peur.

Il a immédiatement attiré mon attention

Travis et moi, on se connaît depuis des années. Depuis le lycée, quand on sortait en discothèque. Il m’a tout de suite tapé dans l’œil : beau, grand, musclé. Bref, le type inaccessible. Mais qu’importe, je le voulais et j’ai tout fait pour qu’il n’ait aucune chance de me résister. Peu de temps après notre rencontre, nous faisions l’amour pour la première fois. C’était plutôt maladroit, le genre de rapport sexuel entre deux adolescents inexpérimentés. Puis un jour, de manière tout à fait inappropriée, il a demandé : « Je peux te prendre par derrière ? » J’ai ri. Je n’étais vierge que depuis peu, comment ose-t-il me demander ça ?

Il a éjaculer en quelques minutes

Les années ont passé. Nous nous voyions parfois toutes les semaines et parfois on pouvait passer des mois sans se voir. Il était en couple, et moi aussi, mais quand nos relations se sont toutes deux terminées, nous recommencions à nous voir. Plus tard, alors que nous étions tous les deux en couple chacun de notre côté, nous avons continué à faire l’amour. Principalement dans son bureau où il y travaillait souvent seul. Il y avait un canapé assez grand pour nous deux. Le souvenir le plus excitant est lorsque je lui ai fait une fellation sous son bureau, en présence d’un collègue. Pas dans la pièce bien sûr, mais il aurait pu entrer à tout moment. Il a éjaculer en quelques minutes.

J’ai une surprise pour toi

Pendant toutes ces années, il n’a cessé de me demander si nous pouvions faire du sexe anal. Jamais de manière intrusive et il n’a jamais introduit son pénis dans le mauvais trou par « accident ». Aujourd’hui, plus de quinze ans plus tard, ma confiance en moi a grandi et j’ai, bien sûr, beaucoup plus d’expérience sexuelle. J’étais aussi devenue davantage curieuse. Et c’est à ce moment que j’ai commandé un set de plug anal. « J’ai une surprise pour toi », lui dis-je, quelques jours avant de le revoir. Je lui envoie une photo des plugs et en réponse, je reçois une photo de son pénis. Cette idée semble lui plaire.

Il est parfaitement en place

Un peu nerveuse, je prends du temps un après-midi où je suis seule à la maison. Je saisis le plus petit plug anal, du lubrifiant et les pose sur ma table de chevet. Je prends d’abord une douche, histoire de bien me détendre. Après la douche, je m’enveloppe dans une serviette douce et épaisse. Je m’allonge sur le lit, sur le côté et j’applique un peu de lubrifiant autour de mon anus à l’aide de mon index. Ça chatouille un peu, mais ce n’est pas désagréable. J’applique ensuite un peu de lubrifiant sur le plug anal, je me positionne à genoux sur le lit. Je me penche en avant en m’appuyant sur une main, tandis que j’essaie d’insérer le plug anal avec l’autre.

Pendant un instant, je me souviens des suppositoires que l’on nous donne lorsqu’on est enfant. Je le pousse un peu plus loin, sans exercer trop de pression. Il glisse entièrement en moi de manière soudaine. Je suis surprise mais à mon grand soulagement, tout va bien et il est parfaitement en place. C’est pas du tout désagréable, me dis-je, mais un petit plug anal n’est pas pareil qu’un pénis. Et si j’essayais une plus grande taille ? Je retire le petit plug avec précaution et je prends celui qui est un peu plus gros. Encore une fois, j’applique beaucoup de lubrifiant. Je m’allonge de nouveau sur le côté et je mets un film excitant sur mon téléphone. Je trouve ces nouvelles sensations très agréables et excitantes, mais en même temps un peu étranges.

Il me donne du plaisir anal et vaginal

Lorsque Travis sonne à la porte quelques jours plus tard, il est en rut. « Montre-les-moi », dit-il tout en m’embrassant, en faisant référence aux plugs. « Il faut que tu saches que je ne suis pas encore prête pour toi », lui répondis-je. « Ce n’est pas grave, ça fait quinze ans que j’attends, j’ai encore un peu de patience. Mais on peut jouer avec ? » Il est déjà en train d’enlever ma chemise et nos vêtements se retrouvent dans les escaliers, sur le palier et dans la chambre à même le sol.

Le défiant, je me mets à genoux devant lui sur le lit. Travis saisit le plus petit plug et applique avec son doigt un peu de lubrifiant sur mon anus. Il fait de doux mouvements de rotation et j’essaie de me détendre. Posant ensuite le plug contre mon anus, je lui demande de faire très attention. Il est si respectueux et incroyablement excité, je le vois lorsqu’il me couche sur le dos. Avec sa bouche, il dessine une traînée de baisers de mon cou à mes seins, puis à mon vagin. « C’est merveilleux », dit-il, en me léchant. Les sensations de la stimulation clitoridienne et anale m’amènent rapidement à l’orgasme.

Je me suis beaucoup exercée

Quelques semaines plus tard, je revois Travis. Je me suis beaucoup exercée avec mes plugs anaux. Même le plus grand des trois plugs n’est plus un défi pour moi.  Travis arrive bientôt et je veux lui faire la surprise. Cette fois, nous avons convenu de nous retrouver dans un hôtel. Quand je frappe à sa porte et qu’il l’ouvre, je le laisse presque deviner ma surprise. Alors qu’il enlève ma culotte, un grand sourire apparaît sur son visage. « Waouh Ella, je ne m’attendais pas à ça », s’exclame-t-il. « Et j’ai encore mieux », lui répondis-je de manière sexy. « Je crois que je suis prête pour toi… ». Je n’ai pas eu besoin de le lui dire deux fois. Après avoir retiré le plug dans la salle de bain, il m’invite sur le lit. Je m’allonge et il se met à lécher mon anus et embrasse mes fesses.

Il me demande comment je me sens

Je m’assois, je mets un peu de lubrifiant sur mes mains puis j’en étale sur son pénis. Puis je me retourne, et me positionne sur mes genoux. Je balance mes fesses d’avant en arrière pour le provoquer alors qu’il vient se mettre derrière moi. Il pose le bout de son pénis contre mon anus. Il n’est pas très grand, mais il est épais. « Tu es prête ? » demande-t-il ? « Je pense que oui », lui répondis-je légèrement hésitante. « Tant que tu fais attention. » Lentement, très lentement, il me pénètre.

Il me demande plusieurs fois comment je me sens, ce que j’apprécie beaucoup. « Non seulement ça se passe bien, mais en plus j’aime ça », lui dis-je. Travis prend ça comme une approbation et me pénètre de plus en plus vite. Il ne faut pas longtemps avant qu’il éjacule. « Alors ? », lui dis-je, « Ça t’a plu ? » « Ça valait le coup d’attendre », dit-il en m’embrassant. Je me blottis contre lui, tandis qu’il me touche avec ses doigts pour s’assurer que j’atteigne moi aussi l’orgasme. « Ca m’a beaucoup plu aussi », lui répondis-je totalement satisfaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

51 vues

Écrit par

Il y a bondage et bondage. Le bondage artistique a les intentions les plus diverses et il existe de nombreux types de bondage ainsi que des techniques et des positions de bondage très différentes. Qu’il s’agisse de bondage de torture, de bondage décoratif, de hogtie, de spread eagle…
51 vues
54 vues

Écrit par

As-tu un·e partenaire qui n’a jamais utilisé de jouets érotiques, mais tu aimerais que cela devienne un aspect plus central de votre intimité ? Ou souhaite-tu simplement surprendre ton partenaire avec quelque chose de nouveau ? Voici quelques astuces pour susciter cet intérêt et augmenter le plaisir…
54 vues