Histoire érotique : Les bonnes résolutions

erotisch verhaal

« On dirait bien que tu es heureuse de me voir », dit-il en haletant et avec un sourire en coin sexy. Il s’essuie la bouche d’une main. Je regarde en bas : mes jambes nues, mon string sur les chevilles et mon ex. « Tu sais que je ne peux pas te résister », soupirais-je. Il se met à quatre pattes et je sens son corps se presser contre moi. Avec mes mains sur sa nuque, je le serre contre moi jusqu’à ce que je puisse enfin l’embrasser. Son pénis raide se presse contre moi, puis glisse doucement en moi. Il murmure à mon oreille, « Je ne suis pas du tout d’accord avec tes bonnes résolutions. »

Projet « Fini le sexe avec mon ex »

Ah oui, les bonnes résolutions. Il m’a fallu pas moins de vingt jours pour classer mon projet « Fini le sexe avec mon ex » dans les bonnes résolutions ratées. Quinze jours, si on compte ce fantasme excitant où je me suis donné du plaisir en pensant à lui. Mais les fantasmes ne comptent pas, n’est-ce pas ? Et maintenant, je suis allongée sous lui, pensant à ma liste de bonnes résolutions, tandis que son corps fait des vas-et-vient en rythme et que sa langue tourbillonne autour de mon cou. Tout avait si bien commencé. Mais ça fait aussi tellement de bien.

Faire l’amour partout

« Je ne coucherai plus jamais avec Jules », annonçais-je fièrement à ma meilleure amie en faisant tinter mon verre de champagne contre le sien. « Au lieu de ça » continuais-je, « je vais trouver un homme ce soir et faire l’amour partout. » Esther s’est écriée, faisant gicler du champagne sur mon visage. « Quoi ! Tu ne me crois pas ? » lui répondais-je, me sentant un quelque peu insultée. Elle lève une main en s’excusant. « Non, non ce n’est pas ça. Je crois que tu peux te faire un homme ici et maintenant. Mais je te connais depuis longtemps et je pense juste que ce sera très dur pour toi de ne plus jamais voir Justin. » « Eh bien, c’est ce qu’on va voir… »

Il porte encore le parfum que je lui ai offert

Juste se voir n’est pas un problème, ai-je pensé. Alors quand Jules m’a envoyé un message ce matin pour qu’on se voit ce soir, je lui ai répondu : j’adorerais te voir, mais on ne couchera pas ensemble. Fièrement, j’ai relu mon message avant de l’envoyer. Je l’aime toujours, mais pas en tant que partenaire, alors je veux juste le voir. Quand j’ouvre la porte, la première chose que je remarque est qu’il porte le parfum que je lui ai offert. Il est audacieux et épicé et correspond parfaitement à son look décontracté de bûcheron. Il enlève son manteau et le suspend au portemanteau. Sous son manteau, il porte sa signature, une chemise à carreaux rouge et noire, avec un T-shirt en dessous. Comme je l’ai dit : look de bûcheron. Ses cheveux bruns sont ébouriffés et je dois me retenir de ne pas effleurer la mèche sur son front.

Il sourit de son petit sourire en coin malicieux et sexy

« Bonne année », dit-il en m’embrassant extrêmement lentement sur la joue gauche, puis sur la droite et enfin sur la bouche. Je fais un pas en arrière : « Ça fait trois semaines que je tiens bon. Et je ne vais pas t’embrasser. » Dans la cuisine, je verse un verre de vin pour lui. Avec mon propre verre à la main, je m’enfonce dans le canapé. « Pourquoi ne veux-tu plus coucher avec moi ? » demande-t-il. Nous ne sommes peut-être pas compatibles dans la vie de tous les jours, mais il n’y a aucun problème de communication. « Parce que… Je ne veux plus. Ce n’est pas bon pour moi. » Il sourit de son sourire en coin malicieux et sexy et dit : « Dommage.»

Il tire sur la lanière de mon string

Une bouteille de vin vide plus tard, je m’accroche à lui sur le canapé alors que nous regardons une série. « Je veux refaire ça avec toi », dit-il en faisant un signe de tête vers l’écran et faisant ramper sa main vers ma poitrine. Mon téton réagit immédiatement. « Alors tu n’as pas de chance, parce que je ne coucherai plus avec toi, tu te souviens ? », ai-je rétorqué. « Oui, oui », répond-il. En même temps, il laisse sa main glisser le long de mon dos pendant que je pose mon verre. Il tire sur la sangle de mon string. « Et ça, tu l’a mis spécialement pour ce soir, n’est-ce pas ? » Je me sens pris au dépourvu et je lui donne une claque sur la poitrine. Il me connaît trop bien. Avec son doigt, il continue à tracer la sangle, le long de ma hanche et vers l’avant, au-dessus de mon pantalon. « Je veux juste l’inspecter un peu mieux », dit-il en déboutonnant mon jean.

Mon clitoris palpite d’impatience

Volontairement, mes hanches se soulèvent alors qu’il baisse mon pantalon. Et quand ses doigts suivent la lanière de mon string, mon corps frissonne. « Tu es vraiment douée pour ça », dit-il en clignant de l’œil. « On ne s’est pas encore embrassés », lui répondais-je, et au moment où je dis ça, je sens sa bouche. Pas sur la mienne, mais dans mon aine. Il mordille doucement ma peau comme s’il voulait me manger et mon clitoris palpite d’impatience. Avec ses dents, il tire sur mon string. Allongé à nouveau entre mes jambes, il explore mes points sensibles avec deux doigts. Avec un pouce humide, il fait le tour de mon clitoris. Sa langue suit la trace de mes petits poils.

Il est tout en moi

Il est tout en moi et je ne me soucie plus de mes bonnes résolutions. Il me lèche sauvagement et je presse son visage contre mon corps pour le sentir encore mieux. Avec ses mains, il s’assure que mon corps entier soit en feu. Un moment il tire sur mes tétons, le suivant je le sens atteindre mon point G. « Je parie que je peux te faire jouir », grogne-t-il entre deux lèches. Ses cheveux pendent de façon séduisante sur son front en sueur. Je m’abandonne à lui, en pensant à toutes les autres choses qu’il peut me faire pour m’amener à l’extase, comme son gros membre. Cette pensée m’aide à franchir le seuil. Mes orteils fourmillent et mon vagin est en feu alors que tout bouillonne pour enfin exploser et mon fluide s’écoule de moi. Il lève les yeux et me fait un clin d’œil : « On dirait que tu es heureuse de me revoir. »

Histoires pertinentes

Répondre ou poser une question

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas dans votre commentaire.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tags

Suivez-nous!