Jetez un oeil dans notre boutique

1 922 views

Guide du dirty talk : tout ce que vous voulez savoir !

5 octobre 2022,

written by

Les « Tu aimes quand je te lèche hein ? » ou « Je veux que tu éjacules en moi », c’est ce qu’on appelle « dirty talk », le parler cru qu’utilisent les couples sous la couette pour pimenter la libido. Mais comment faire si rien que les mots seins ou bite vous font rougir ? Alors, parler de façon cru est un grand pas. Et est-ce encore acceptable, à l’ère du #metoo ?

Le dirty talk, c’est quoi ?

Le dirty talk consiste à faire des commentaires sexuels pendant les préliminaires ou les rapports sexuels pour rendre l’acte un peu plus excitant. Il s’agit généralement de choses que vous ne diriez pas à quelqu’un en public, car le parler cru peut être assez explicites. Cela rend la chose excitante, mais aussi gênante pour certaines personnes. Nous sommes facilement embarrassés lorsque nous exposons nos désirs sexuels au grand jour.

Dans la série Netflix Sex Education, par exemple, on voit Colin appeler sa femme une belle chienne au lieu du mot qui sous-entend cochonne qu’elle a demandée. Doux et poli, mais pas vraiment excitant. Et dans Sex and the City, Miranda apprend de son amant à dire des mots salaces. Elle décrit tout ce qu’elle lui fait, jusqu’à lui mettre le doigt dans l’anus. Soudain, elle va trop loin et cela casse toute excitation. Il est donc logique que certaines personnes aient du mal à se laisser aller à ce genre de parler cru pendant l’acte.

Les femmes adorent le dirty talk

Si vous ne pratiquez pas le dirty talk, vous pourriez passer à côté de quelque chose de vraiment excitant. Bien qu’il n’y ait pas eu beaucoup de recherches à ce sujet, certaines études démontrent des conclusions intéressantes. Par exemple, Justin Lehmiller, de l’Institut Kinsey de l’université de l’Indiana, a découvert que 93 % des femmes – sur 4 000 Américaines interrogées – fantasment sur le dirty talk avec leur partenaire. Et la moitié d’entre elles avouent qu’elles fantasment souvent à ce sujet.

Commencer ou se concerter d’abord ?

Est-ce qu’il faut juste commencer à parler cru ou est-il plus sage d’en discuter d’abord avec votre partenaire ? Nous conseillons la seconde solution. Ce n’est peut-être pas sexy, mais d’une certaine manière ça l’est, car vous montrez que vous considérez le consentement comme important. Ainsi, vous évitez de mettre votre partenaire mal à l’aise si vous lui criez soudainement toutes sortes de choses explicites auxquelles il ou elle ne s’attend pas du tout.

L’experte en sexualité Jen Hinds : « Avant de plonger sous les draps l’un avec l’autre, il est judicieux de parler de ce que vous aimez et n’aimez pas au lit, de ce qui vous excite et ne vous excite pas et s’il existe des interdits absolus. » Même si vous êtes en couple depuis longtemps, vous pouvez toujours en parler. Demandez à votre partenaire s’il ou elle trouve le dirty talk excitant. Si oui, quelles seraient les choses acceptables et celles qui ne le seraient pas ? Certaines femmes adorent se faire traiter de cochonne (au lit), tandis que pour d’autres, c’est tout le contraire.

[blockquote style= »pinkxl »]Certaines femmes trouvent excitant d’être traitées de cochonnes au lit, tandis que d’autres peuvent en être blessées ou en colère. »[/blockquote]

Le dirty talk pour les débutants

Le dirty talk peut aller des noms qui sont interdits dans la vie quotidienne à la prononciation élaborée d’actes sexuels. Certaines personnes aiment être traitées de cochonne, tandis que d’autres préfèrent des mots plus insultants. Pourtant, d’autres personnes ne trouvent pas du tout ces mots excitants et préfèrent les entendre à propos de certaines parties du corps.

Pensez à des choses comme : « Je veux sentir ta queue bien dure en moi » ou « J’aime quand tu mouille comme ça ». C’est une question de consentement. Le dirty talk peut être très cru, mais vous pouvez aussi le garder plus léger, comme par exemple : « Je suis allongée dans mon lit et je pense à toi ». En fin de compte, il s’agit d’essayer ce que vous aimez quand vous êtes d’humeur. Parce que tout semble souvent différent à ce moment-là que lorsque vous en discutez au petit-déjeuner.

Commencez par vous envoyer des messages sexy

Commencer à avoir un dialogue sexy. Comment s’y prendre ? Dans tous les cas, faites-le à votre propre rythme. Vous ne devez rien à personne. De plus, il est important de se concentrer sur ce que vous voulez et non sur ce que vous pensez que l’autre personne aimerait entendre.

Le sexting peut être un moyen très amusant d’explorer le dirty talk. C’est moins embarrassant (bien qu’il n’y ait aucune raison d’en avoir honte !) parce que l’autre personne ne peut pas vous voir. De plus, c’est une excellente façon de faire des préliminaires. Après une journée de sexting, l’excitation est telle que des étincelles sont susceptibles de jaillir. Ce qui est intéressant avec les sextos, c’est que la vérité ne doit pas forcément correspondre à ce que vous envoyez. D’après mon expérience, les hommes sont très prompts à demander : « Qu’est-ce que tu portes ? ». Vous pouvez répondre sans hésiter que vous êtes nue ou que vous portez une lingerie sexy, alors qu’en réalité vous vous prélassez sur le canapé dans votre plus vieux pantalon de survêtement.

[blockquote style= »related » link= »https://mag.adameteve.fr/sextos-cest-quoi-et-comment-s-y-prendre/ »]Sextos : c’est quoi et comment s’y prendre ?[/blockquote]

Ce que vous pouvez lui envoyer

Nous sommes arrivés au dirty talk, le vrai de vrai. Comme nous l’avons mentionné, cela peut aller d’une simple conversation cochonne à des remarques vraiment grossières. C’est là que vous pouvez trouver votre propre équilibre. Voici un peu d’inspiration :

Décrivez ce que vous portez

  • Je porte ce tailleur que tu aimes tant.
  • Je porte une robe sans rien en dessous.
  • Je ne porte qu’une culotte…

Décrivez ce que vous faites

  • Je suis couchée dans mon lit et…
  • Mon/Ma… est si dur/mouillée.
  • Je me donne du plaisir et j’imagine que c’est ta main.

Dites-lui ce que vous voulez faire avec lui/elle

  • Envoie-moi une photo de toi…
  • J’aimerais que tu sois là avec moi, je te mettrais sur mon bureau et…
  • Quand tu rentreras à la maison, je te déshabillerai et…

Exemples de dirty talk

Une fois que vous serez un peu plus à l’aise avec le dirty talk par messages, vous pourrez l’essayer dans la vie réelle. Mais que dire ? Voici quelques exemples :

Faire des compliments

  • Tu sais si bien faire…
  • Tu as une si belle…
  • J’aime quand tu…
  • Ton… est en phase avec mon …
  • Il est tellement gros/dur.
  • Tu me fait mouiller.
  • Tu es si sexy, j’aime quand tu fais ça.

Générer le désir

  • Je vais te gâter avec mon…
  • Je vais éjaculer à l’intérieur de ton/ta…
  • Si tu continues à te comporter comme ça, je vais devoir te punir.
  • Qu’est-ce que tu veux que je te fasse ?
  • Sois gentille… et écarte les jambes pour moi.
  • J’ai hâte de sentir ton…

Les demandes sexy

  • J’ai été vilaine et je mérite une punition.
  • Est-ce que tu veux me…
  • Touche mon/ma… avec ton…

N’oubliez pas : le dirty talk doit rester un plaisir ! C’est quelque chose qui peut enrichir votre vie sexuelle, mais ce n’est pas une obligation. Si vous ne vous sentez pas (encore) à l’aise, dites-le à votre partenaire. Et écoutez aussi votre partenaire, si il/elle vous dit que quelque chose ne lui convient pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

348 vues

Écrit par

La masturbation à deux, communément appelée « travail de la main », consiste à stimuler le pénis de son partenaire à l’aide de la main. Cette pratique se distingue de l’auto-masturbation par le fait qu’elle est réalisée par une autre personne. Les techniques varient en fonction du nombre de doigts…
348 vues
444 vues

Écrit par

Le lavement anal, souvent entouré de tabous et de malentendus, mérite une place dans les discussions ouvertes sur la santé et le plaisir sexuel. Chez Adam et Eve, nous croyons à l’importance de s’informer correctement pour profiter pleinement de …
444 vues