Jetez un oeil dans notre boutique

5 526 views

Femdom : une femme dominante comme partenaire

8 juillet 2020,

written by

Femdom signifie Female Domination (domination féminine en français). La femme est la partenaire dominante dans le couple. La femdom fait partie d’un jeu ou d’un mode de vie de pouvoir et de soumission. Le nom fait référence à une femme qui est la partenaire dominante. Vous pouvez aller aussi loin que vous le souhaitez. Dans les activités BDSM, la femdom est souvent limitée à la chambre. Mais saviez-vous que vous pouvez instaurer votre femdom dans tous les aspects de votre couple ? Il y a des femmes qui adoptent la femdom comme style de vie, considérant que les femmes sont supérieures aux hommes

Qu’est-ce que la femdom ?

La femdom est souvent associée au latex noir, aux collants résille et aux talons aiguilles. En effet, ce mouvement est né en 1986, lorsque la femdom était utilisée dans la pornographie. Elle trouve son origine dans le BDSM (bondage, discipline, sadisme et masochisme), où une femme dominante prend en charge un partenaire soumis. Une femdom est donc une femme dominante, une maitresse. Dans la plupart des cas, cela se passe dans la chambre et c’est quelque chose de temporaire. La relation en dehors de la chambre est égale.

Cependant, il y a suffisamment de personnes dans lesquelles la femme est toujours la personne dominante. La chose la plus importante pour une female dom est le pouvoir qu’elle possède : elle apprécie le sadisme, la douleur et l’humiliation qu’elle inflige à quelqu’un d’autre. Le soumis (souvent un homme) subit la douleur et l’humiliation avec autant de plaisir. Peu importe comment vous êtes habillé.

La femdom comme partie intégrante de votre couple

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise chose dans la femdom et pour chaque couple, pour chaque femme, c’est différent. La domination féminine passe avant tout, mais la façon dont vous l’interprétez dépend de chaque individu. Lorsque vous choisissez de laisser la femdom faire partie de votre relation, vous pouvez le faire sous différentes formes. Discutez, par exemple, des jours où vous vous efforcez de devenir une femdom, ou à certains moments de la journée. Cela permet de conserver simplement une relation d’égalité, où l’homme est égal à la femme. Ou, si vous avez une relation lesbienne, la femme dominante est égale à la femme soumise.

La relation femdom complète : la femme décide

Dans les cas extrêmes, la femdom prend le dessus sur votre couple. En d’autres termes, une relation dans laquelle la femme dom détermine tout : que ce soit la façon dont l’argent est dépensé ou le moment où l’homme ou la femme soumis doit aller se coucher. Vous souhaitez introduire la femdom dans tous les aspects de votre couple ? Alors vous devez tous deux être bien dans vos chaussures pour persévérer de manière consciente et constante. Rendre la femme supérieure aura sans aucun doute un impact sur votre relation. En théorie, cela semble extrêmement excitant, la maîtresse toujours souveraine. Mais réfléchissez bien à la manière dont vous pourrez trouver ensemble un soutien émotionnel. Seuls quelques rares individus semblent être en mesure de le faire. Il existe de nombreuses histoires en ligne sur les hommes soumis. Essayez d’imaginer si vous pouviez maintenir ce mode de vie et établir des accords clairs.

La femdom comme style de vie

Les femmes qui adoptent un mode de vie femdom disent souvent qu’elles ont eu besoin de pouvoir dès leur plus jeune âge. Ce n’est donc pas seulement un jeu, mais cela peut devenir une partie de votre identité. Cela signifie que vous êtes aussi la patronne en dehors de la chambre. Vous n’avez même pas besoin d’être en couple pour cela. Vous exigez d’un partenaire qu’il soit soumis et asservi, sous une forme légère ou extrême, que vous soyez en couple ou non. C’est comme ça que vous vous comportez : vous vous sentez puissante, vous êtes autoritaire et vous appréciez les moments où vous contrôlez quelqu’un. Une femdom s’habille souvent de façon sexy, mais ce n’est pas toujours nécessaire. En fin de compte, c’est une question d’état d’esprit et chaque femme donne sa propre définition de la femdom.

Engager une maitresse

Il existe également d’autres types de relations, où la maitresse est engagée par un soumis. Elle est la patronne et décide de ce qu’il doit faire, mais elle est payée par lui. Il est plus facile de trouver une maîtresse en ligne, par exemple sur des sites web comme le site de rencontres bdsmattitude.com ou wannonce.com. Ce dernier est un site web de petites annonces gratuites, où vous pouvez rechercher des personnes près de chez vous partageant les mêmes envies.

Pas où commencer ?

Commencez petit : apprenez à connaître la femdom au sein de votre relation. Faites l’expérience de ce que c’est que de jouer au jeu du pouvoir et développez cela progressivement. Votre partenaire est-il ouvert à cette possibilité dans le cadre de votre couple ? Alors commencez par fixer un moment de la journée où il ou elle doit faire tout ce que vous dites. Parlez de vos fantasmes et mettez-vous d’accord sur les limites afin que cela reste amusant pour vous deux.

Quelques conseils pour commencer :

  • À vos pieds : quoi de plus soumis qu’un partenaire prosterné devant vous et vous embrasse ou vous lèche les chaussures ? C’est particulièrement vrai si vous portez une paire de bottes sexy et que ses mains ou sa bouche glissent le long de votre jambe.
  • Bondage du pénis et des testicules. Cela semble extrême, mais ce n’est pas forcément le cas. Si vous débutez, essayez un anneau pénien qui fait un peu mal, mais qui est quand même un peu confortable. De cette façon, vous vous habituez tous les deux au style de vie femdom.
  • Déguisez-vous : certains hommes aiment les jeux de rôle. Le déguisement de la femdom consiste à ce que la femme détermine ce qui attire l’autre. Sous-vêtements, bretelles, vêtements d’autres femmes ou des bas en résilles. Ou rien, bien sûr.
  • Le bondage est une chose que nous recommandons à chacun d’essayer au moins une fois dans sa vie, mais en ce qui concerne la femdom, le bondage est indispensable. Attacher les poignets ou les chevilles de quelqu’un donne un sentiment de pouvoir. Dans les cas extrêmes, le soumis peut être enfermé dans une cage.
  • Le dernier élément dont toute femdom a besoin est un peu de provocation. Que votre partenaire soit attaché ou que vous lui disiez de ne pas vous toucher, les provocations en font partie. Cela le pousse à bout. Prenez un plumeau ou un fouet et entrez dans ce rôle de femdom.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

51 vues

Écrit par

Le lavement anal, souvent entouré de tabous et de malentendus, mérite une place dans les discussions ouvertes sur la santé et le plaisir sexuel. Chez Adam et Eve, nous croyons à l’importance de s’informer correctement pour profiter pleinement de …
51 vues