Jetez un oeil dans notre boutique

930 views

Fall in love avec moi-même : l’identité sexuelle

24 octobre 2020,

written by

Nous entendons de plus en plus souvent dire qu’il est important de pouvoir partager nos désirs sexuels avec notre partenaire. Qu’il faut prendre le temps de découvrir à quoi ressemble votre identité sexuelle. C’est essentiel de connaître ses propres désirs, surtout quand il s’agit de sexe. Mais cela soulève également des questions sur la manière de procéder. Comment découvrir vos désirs, savoir ce dont vous avez besoin ? Comment pouvez-vous savoir quels sont vos fantasmes ? Et comment déterminer qui vous attire ?

Il n’y a pas de réponse simple à ces questions. Ou peut-être bien que oui : prenez votre temps, soyez ouvert(e) d’esprit et sachez que vous pouvez toujours dire non. La sexualité est encore un sujet qui soulève des questions, des sentiments de gêne et d’incertitude. Elle fait ricaner et siffler les gens. Et d’une certaine manière, nous pensons tous que les autres savent exactement ce qu’ils font quand il s’agit de sexe. Mais je peux vous dire que la plupart des gens n’ont pas la moindre idée de ce qu’ils font en matière de sexe. Ou alors ils font simplement ce qu’ils font depuis des années.

Apprendre l’identité sexuelle

Pendant l’adolescence, nous sommes censés apprendre à connaître la sexualité sans que personne ne nous donne les bons outils : l’éducation sexuelle à l’école est médiocre, tandis qu’Internet nous montre toutes sortes de choses que nous ne devrions pas voir avant d’avoir une idée de ce à quoi peut ressembler le sexe. De plus, nos parents, nos éducateurs et nos enseignants parlent à peine de ce sujet. À la fin de notre adolescence, nous savons que nous devons utiliser des préservatifs pour pouvoir avoir des relations sexuelles en toute sécurité. Mais le sexe sans risque est bien plus que le simple fait d’utiliser un préservatif pour éviter une grossesse non désirée ou une MST.

Les rapports sexuels protégés est un peu comme le sexe sage. Savoir prendre des décisions pour soi-même, sur ses propres désirs, envies et besoins, mais aussi sur ses limites. Avoir des relations sexuelles sûres et raisonnables signifie avoir une certaine connaissance pour faire des choix sexuels sûrs et raisonnables, parce que vous savez que vous avez le choix. Mais au lieu d’offrir ces connaissances, nous partons du principe que nous sommes prêts à avoir des rapports sexuels à 17 ou 18 ans.

Et devinez quoi : la plupart d’entre nous n’étions pas prêts à faire face à toute l’étendue de la sexualité à ce moment-là. Et c’est tout à fait normal. C’est peut-être le message le plus important que je veux faire passer à ce sujet : il est normal de ne pas être totalement préparé lorsque l’on commence à découvrir sa sexualité. Et pour être très honnête, certaines personnes ne seront jamais totalement préparées. Mais il n’y a aucun mal à cela.

Être conscient de sa propre identité sexuelle

Soyez conscient de l’idée, ou peut-être du fait, que la découverte de votre sexualité prend toute une vie. Il peut sembler que vous sachiez à quoi ressemble votre identité sexuelle pendant une période de votre vie, mais il y aura toujours une période de transition lorsque vous entrerez dans une nouvelle étape de votre vie. La sexualité est fluide, ce qui signifie qu’elle change avec le temps. Au cours des différentes étapes de votre vie, vous pouvez avoir des désirs et des besoins différents. Vous pouvez aspirer à d’autres choses, peut-être même au point de ne plus rien désirer du tout pendant une période.

Afin de découvrir vos désirs et vos besoins sexuels et de connaître vos attentes et vos limites, il est important de garder l’esprit ouvert. Essayez de ne pas vous blâmer. Ensuite, plongez dans tout ce qu’il y a à savoir sur la sexualité : écoutez des podcasts, lisez des articles, des interviews et des livres. Parlez-en avec votre partenaire, vos amis ou votre thérapeute. Ayez une conversation ouverte sur la polyvalence de la sexualité. Faites l’amour ! Avec soi-même et avec les autres. Soyez curieux, sans avoir honte. Soyez bien dans votre peau, acceptez votre corps et adoptez l’idée de l’amour de soi. Il y a des formations et des ateliers que vous pouvez suivre. N’oubliez pas de vérifier les compétences de la personne qui donne la formation ou l’atelier. Écoutez votre intuition, chaque fois que vous sentez que vous ne voulez pas participer à quelque chose.

Mais essayez aussi de vous remettre en question : essayez de nouvelles choses, découvrez toute l’étendue de la sexualité. Et le plus important, c’est sans doute de vous donner le temps de découvrir à quoi pourrait ressembler votre sexualité. Cela n’arrive pas en un seul jour. Il faut parfois des années. Surtout si vous n’arrivez pas à y accorder suffisamment d’attention, entre le travail, les études, le rôle de parent, le ménage, la salle de sport et le simple fait de vivre votre vie. Identifier sa propre sexualité, savoir ce que l’on désire, quels sont ses besoins sexuels et quelles sont ses valeurs et ses attentes, requiert beaucoup d’attention. Le voyage peut être long. Mais il faut prendre le temps de faire ce voyage.

Pour terminer, je voudrais ajouter ceci : la découverte de votre propre identité sexuelle peut vous faire prendre conscience que le sexe n’est pas si important que ça pour vous. Et il n’y a pas de mal à cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

58 vues

Écrit par

La masturbation à deux, communément appelée « travail de la main », consiste à stimuler le pénis de son partenaire à l’aide de la main. Cette pratique se distingue de l’auto-masturbation par le fait qu’elle est réalisée par une autre personne. Les techniques varient en fonction du nombre de doigts…
58 vues
303 vues

Écrit par

Le lavement anal, souvent entouré de tabous et de malentendus, mérite une place dans les discussions ouvertes sur la santé et le plaisir sexuel. Chez Adam et Eve, nous croyons à l’importance de s’informer correctement pour profiter pleinement de …
303 vues