Jetez un oeil dans notre boutique

Fabiënne Schriek (26). Briseuse de tabous

28 février 2021,

written by

Avec une bonne dose de sobriété et de nonchalance, la jeune influenceuse de 26 ans brise de nombreux tabous. Elle n’a pas peur des critiques, gagne de l’argent en montrant son corps sur OnlyFans et est ouverte sur sa sexualité. La vingtaine met en garde les jeunes femmes contre les manipulations des grandes entreprises de marketing et des médias. « C’est la principale raison pour laquelle les femmes sont si peu sûres de leur corps. » Grâce à son action de sensibilisation, elle espère inspirer les jeunes femmes à être heureuses avec leur corps.

Mannequin Grande taille et influenceuse

À l’âge de 16 ans, Fabiënne a fait un stage chez un photographe. Elle a vite découvert que le photographe faisait des prises de vue pour des marques célèbres. Elle s’est inscrite, mais a été rejetée parce que ses hanches étaient trop larges. Malgré ce revers, elle n’a pas abandonné et a participé à l’émission de télévision « Curvy Super Models » aux Pays-Bas en 2018. Elle a donc acquis une certaine notoriété et vit depuis lors des revenus de son job de mannequin, de son statut d’influenceuse et de la publication de photos sur OnlyFans.

« Je cherche les limites »

Onlyfans est un service d’abonnement où les créateurs peuvent gagner de l’argent en montrant du contenu à leurs « fans ». Il s’agit souvent de matériel pornographique. Beaucoup de gens ont une opinion bien arrêtée à ce sujet et le qualifient de vulgaire, mais Fabiënne voit les choses différemment : « Une étroitesse d’esprit typique. Je ne montre que des photos avec des vêtements transparents et je gagne 8 000 euros par mois avec. Je fais la même chose sur Instagram, mais je ne gagne rien. Alors le choix est vite fait. » Elle n’a pas peur des réactions négatives. Mieux encore : elle cherche des limites pour savoir quelles personnes sont bornées et lesquelles ne le sont pas. « Séparer le bon blé de la paille », dit-elle.

Une ouverture sur la sexualité

Malgré les nombreux tabous auxquels elle est confrontée, Fabiënne voit un avenir prometteur. Dans le monde des réseaux sociaux, elle a remarqué que les gens s’ouvrent de plus en plus à la sexualité. Par exemple sur la forme des lèvres, sur la façon dont on peut satisfaire quelqu’un et sur les différentes positions. Elle décrit la situation comme elle seule peut le faire : « De nos jours, il n’est plus nécessaire d’aller dans un sex shop pour acheter un sex toy. Tout est tellement plus accessible maintenant. »

Pour finir, que voit-on dans le portrait de Fabiënne selon elle ?
« Une femme qui n’a pas peur d’affronter le monde. Les gens recherchent tellement l’approbation des autres, mais je rayonne par le fait que je vis pour moi-même. »

Lire aussi : Une femme influente au profil de velours

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

22 vues

Écrit par

« Alors, t’as quelqu’un » ? – cette question, tous les célibataires ne la connaissent que trop bien. Et au bout du troisième repas de famille, on a envie de répondre au tonton trop curieux : « Une seule personne ? Si tu savais… ! »…
22 vues