Jetez un oeil dans notre boutique

De Beyonce à Courtney Love : le body positive dans la musique !

14 juillet 2022,

written by

Il arrive qu’on se sente terriblement mal lorsqu’on se regarde dans le miroir. Qu’est-ce qui aide alors ? Le body positive. Remplissez vos pensées de paroles de femmes influentes qui boostent votre estime de soi. Laissez-vous aller sur des rythmes entraînants et des solos de guitare brûlants. Soyez fière de votre corps et écoutez ces chansons qui débordent de body positive !

Dans une société où les corps minces et photoshoppés semblent vous juger en permanence, il n’est pas étonnant que vous ayez de temps en temps une mauvaise estime de vous-même. Heureusement, le mouvement du body positive gagne du terrain. Diverses marques de mode et annonceurs mettent l’accent sur différents types de corps, et les mannequins grande taille ornent le plus souvent les couvertures des magazines.

Le body positive, c’est quoi exactement ? Il s’agit de remettre en question les idéaux de beauté standard, de donner une image positive de soi et de faire en sorte que chacune puisse traverser la vie en toute confiance. Fines ou grosses cuisses, on s’en fiche ! Ce qui compte, c’est que vos jambes vous mènent d’un point A au point B. Leur forme ne doit pas être un sujet de discussion, bien au contraire. Vous devez vous accepter tel que vous êtes.

Les reines du R&B

Cependant, il est toujours plus facile d’être aveuglée par ce que l’on n’a pas. De longues jambes, un ventre plat ou une peau éclatante et sans pores, par exemple. Car voyons les choses en face, même si vous croisez une centaine de femmes que vous qualifiez comme étant « imparfaites », la vue de cette unique déesse sans imperfections continuera à hanter votre petite estime de vous.

Les femmes qui chantent leurs hymnes au body positive dans le monde tentent de faire taire cette petite voix avec leurs chansons. Elles vous rappellent de vous regarder dans le miroir et d’être satisfaite de ce que vous voyez. Elles ont également appris à embrasser leurs propres courbes.

Bien sûr, des artistes comme Beyonce, Shakira et Jennifer Lopez passent des journées entières à la salle de sport pour garder leur corps en forme, mais cela ne signifie pas qu’elles se conforment à un idéal de beauté qui consiste à être toujours plus mince. Elles ne rentrent pas dans une taille zéro, elles ont des courbes et elles n’ont pas peur de les montrer. En effet, beaucoup de ces artistes utilisent leur influence pour attaquer et renverser l’idéal de beauté ultra-mince véhiculé par les médias.

Les garces en furie

Ces chanteuses pop et R&B n’étaient pas les premières à le faire. Dès les années 90, il y avait des femmes influentes qui en avaient assez des exigences imposées aux femmes dans le monde.

Avec des paroles provocatrices, elles ont mis en lumière la laideur d’une société dans laquelle les femmes étaient traitées comme des objets ou forcées de se fondre dans un moule de beauté. Et c’est avec des chansons douces et des chansons rock parfois furieusement hurlantes que ces « garces en furie » ont lancé leur réquisitoire dans le monde.

Comme Alanis Morissette qui, dans Mary Jane, brosse le portrait d’une fille peu sûre d’elle, qui pense toujours qu’elle n’est pas assez bien aux yeux du monde extérieur : « J’ai entendu dire que tu perdais à nouveau du poids, Mary Jane, ne te demandes-tu jamais pour qui tu en perds ? »

Ou Tunic (song for Karen), la chanson que Kim Gordon de Sonic Youth a écrite pour Karen Carpenter, la chanteuse des Carpenters, décédée au début des années 1980 après un long combat contre l’anorexie :

‘Dreaming, dreaming of a girl like me
Hey what are you waiting for, feeding, feeding me
I feel like I’m disappearing, getting smaller every day
But I look in the mirror, I’m bigger in every way’

Traduction :

‘Je rêvant, je rêve d’une fille comme moi
Qu’est-ce que tu attends, nourris-moi, nourris-moi
J’ai l’impression de disparaître, de rétrécir chaque jour
Mais je me regarde dans le miroir, je parais plus grosse dans tous les sens du terme’

Courtney Love

Quand on parle de garces en furie, on ne peut pas ignorer Courtney Love. La femme de front de Hole et veuve de Kurt Cobain s’est donné pour mission dans la vie de remplir ses albums de textes féministes sur les abus, le sexisme et les problèmes d’image de soi.

Comme aucune autre, elle a écrit sur ce que signifie grandir en tant que femme dans un monde obsédé par la vanité. Dans Miss World, par exemple, elle décrit la pression exercée par les pairs pour se conformer à l’image parfaite d’une « jolie fille » :

‘Cute girls watch when I eat ether
Suck me under
Maybe forever, my friends

Now I’ve made my bed, I’ll lie in it
I’ve made my bed, I’ll die in it’

Traduction :

‘Des jolies filles regardent quand je mange de l’éther
Suce-moi
Peut-être pour toujours, mes amis

J’ai fait mon lit, je me coucherai dedans
J’ai fait mon lit, je mourrai dedans’

Selon Courtney Love, vous avez toujours le choix. Vous n’êtes pas obligée de vous priver de manger et de suivre le chemin des reines de beauté. Mais si Courtney Love s’insurge contre les idéaux de beauté destructeurs, elle en est également victime. Non seulement elle a apporté d’innombrables changements à son corps et à son visage, mais elle a également déclaré qu’elle avait tellement peur de paraître grosse lorsqu’elle jouait une femme enceinte dans un film qu’elle avait l’habitude de retirer un peu de rembourrage de son costume de grossesse tous les jours avant que les caméras ne commencent à tourner.

Dix hymnes de body positive à écouter sans modération !

Les problèmes d’estime de soi concernent tout le monde, y compris les pionnières influentes comme Courtney Love. Heureusement, de nombreuses femmes ont suivi ses traces du body positive, elles osent défier l’idéal de beauté et font des chansons exaltantes ou bourrées d’empathie qu’on peut écouter sans modération.

Vous vous sentez mal ? Vous souffrez du fameux blues de l’estime de soi ? Alors montez le son et dansez sur ces chansons. Vous êtes belle, même si vous n’arrivez pas à faire rentrer vos fesses dans un jean moulant.

Les voilà !

Clip vidéo d’India Arie

Vous n’avez pas besoin de ressembler aux femmes dans les clips vidéo, même si vous êtes une femme dans un clip vidéo. C’est ce que dit India Arie, qui chante que chaque tache de rousseur est là où elle doit être et que son « créateur » n’a pas fait d’erreur en la créant.

‘I’m not the average girl from your video
And I ain’t built like a supermodel
But I learned to love myself unconditionally
Because I am a queen’

Traduction :

‘Je ne suis pas la fille modèle de ton clip
Et je ne suis pas faite comme un top model
Mais j’ai appris à m’aimer d’un amour inconditionnel
Parce que je suis une reine’

All About That Bass de Meghan Trainor

Cette chanson a secoué le monde de la musique jusque dans ses fondements. Non seulement à cause du bon gros son de basse, mais aussi parce que Meghan a chanté au sujet de garces maigres et a semblé exclure toute une section de femmes du mouvement du body positive. En même temps, la chanson a touché une corde sensible, d’autant plus qu’elle n’a pas mâché ses mots et s’est lancée dans une attaque larmoyante contre les corps photoshoppés dans les magazines.

‘Yeah, it’s pretty clear, I ain’t no size two
But I can shake it, shake it, like I’m supposed to do
Cause I got that boom boom that all the boys chase
And all the right junk in all the right places

I see the magazines working that Photoshop
We know that shit ain’t real, come on now, make it stop
If you got beauty beauty just raise ’em up
Cause every inch of you is perfect from the bottom to the top’

Traduction :

‘C’est assez clair, je ne fais pas une taille 36
Mais je peux le secouer, le secouer, comme je suis censé le faire
Parce que j’ai ce boom boom que tous les gars convoitent
Et toutes les bonnes choses aux bons endroits

Je vois les magazines qui utilisent Photoshop
Nous savons que cette merde n’est pas réelle, allez maintenant, faites que ça s’arrête
Si tu veux de la beauté, il suffit de te lever
Car chaque centimètre de toi est parfait, de haut en bas’

Unpretty de TLC

Cette chanson des reines du R&B de TLC date, mais le message est toujours aussi pertinent qu’il l’était lorsqu’il a envahi les charts au début des années 2000. Vous pouvez faire tout ce que vous voulez à l’extérieur, mais si vous ne vous demandez pas pourquoi vous vous sentez si moche, cela ne servira à rien.

‘You can buy your hair if it won’t grow
You can fix your nose if he says so
You can buy all the make-up
That M.A.C. can make, but if
You can’t look inside you
Find out who am I to
Be in the position that make me feel
So damn unpretty’

Traduction :

‘Tu peux t’acheter des cheveux si les tiens ne poussent pas
Tu peux réparer ton nez si c’est ce qu’il dit de faire
Tu peux t’acheter toute une panoplie de maquillage
Mais si tu ne peux pas regarder en toi
Trouver ton qui je suis
Pour être dans une position qui me fait me sentir
Terriblement moche’

Who You Are de Jessie J

Jessie J. insuffle également à ses chansons une forte dose de body positive. Dans Queen, par exemple, elle encourage les femmes à s’aimer et à ne pas se laisser déranger par ceux qui les rabaissent parce qu’elles sont différentes de la norme. Aussi dans Who you are, elle chante combien il est important de rester fidèle à ce que l’on est.

‘I stare at my reflection in the mirror
Why am I doing this to myself?
Losing my mind on a tiny error
I nearly left the real me on the shelf

Traduction :

‘Je fixe mon reflet dans le miroir
Pourquoi est-ce que je m’inflige ça ?
Je perds la tête pour une petite erreur
J’ai failli laisser le vrai moi aux oubliettes’

Born This Way de Lady Gaga

S’il y a bien quelqu’un qui défend les marginaux et les personnes qui ne peuvent être cataloguées, c’est bien Lady Gaga. Ses chansons sont imprégnées du message d’acceptation de soi et d’amour de soi. Après avoir reçu de nombreuses insultes en ligne en 2017 pour avoir semblé grosse pendant le Super Bowl, voici ce qu’elle partage à ses fans sur Instagram : « Je suis fière de mon corps et vous devriez aussi être fières du vôtre ». Soyez vous, sans relâche. C’est l’étoffe des champions.

‘So hold your head up, girl, and you’ll go far
Listen to me when I say

I’m beautiful in my way
‘Cause God makes no mistakes
I’m on the right track, baby
I was born this way’

Traduction :

‘Alors garde la tête haute, ma fille, et tu iras loin
Écoute-moi quand je dis

Je suis belle à ma façon
Parce que Dieu ne fait pas d’erreurs
Je suis sur la bonne voie
Je suis née comme ça’

Biggie Smalls de CupCakKe

En plus de toutes les paroles pleines d’émotions, il y a aussi des artistes qui ajoutent une bonne dose d’humour à leurs textes. La rappeuse CupCakKe associe le langage cochon à de touchants moments d’introspection et vous dit, à sa manière inventive et pleine de bon sens, que vous devriez être tolérante avec votre corps. Elle préfère le Burger King aux brocolis, boit du soda en guise de passe-temps et ne s’étire que lorsqu’elle a besoin de manger.

‘Body of all shapes, no difference, they all great
I’m eatin’ out the pot if you make me a small plate
You could call me fat or anythin’ under the sun (I don’t care)
Afterwards, I’ma still go buy a honeybun (yep)’

Traduction :

‘Les corps de toutes les formes, aucune différence, ils sont tous magnifiques
Je mange dans la casserole si tu me sers une petite assiette
Tu peux me traiter de grosse ou de n’importe quoi d’autre (je m’en fiche)
Après ça, j’irai encore m’acheter une brioche au miel’

Beautiful de Christina Aguilera

La chanson de Christina sur l’acceptation de soi et le body positive est un classique populaire pour toutes celles qui ont besoin d’un peu d’estime de soi. Vous avez tendance à vous comparer aux autres ? Et vous pensez que les autres sont toujours plus belles ou meilleures que vous ? Alors écoutez Beautiful et acceptez la beauté qui est en vous.

‘I am beautiful no matter what they say
Words can’t bring me down
I am beautiful in every single way
Yes, words can’t bring me down, oh no
So don’t you bring me down today’

Traduction :

‘Je suis belle, peu importe ce qu’ils disent
Les mots ne peuvent pas me faire sombrer
Je suis belle dans tous les sens du terme
Oui, les mots ne peuvent pas me faire sombrer
Alors ne me fais pas sombrer aujourd’hui’

Shameless de Lissie

Avec Shameless, l’artiste indépendante Lissie a livré une tirade féroce contre les systèmes qui tentent de prendre le dessus sur son identité et son estime de soi. Comme les magazines avec des modèles parfaits sur les couvertures.

‘I stole your magazine
The one with the beauty queen on the front
I see her look at me, I swear that it is mockingly
What the fuck?
And you decide what I should like
But I don’t buy no hype
Like in the magazine
The one with the beauty queen on the front’

Traduction :

‘J’ai volé ton magazine
Celui avec la reine de beauté sur la couverture
Je la vois me regarder, je jure qu’elle se moque de moi
C’est quoi ce bordel ?
Et tu décides de ce que je dois aimer
Mais je n’achète pas la mode
Comme dans le magazine
Celui avec la reine de beauté sur la couverture’

Thunder thighs de Miss Eaves

« Franchement… Après avoir regardé le clip, je suis fière de mes grosses cuisses qui se touchent », c’est le premier commentaire sous le clip de Thunder thighs de Miss Eaves sur YouTube qui balance qu’elle n’a que faire de l’obsession du thigh gap (« écart entre les cuisses »). Ce clip est une ode exaltante aux femmes qui ont des cuisses de toutes les tailles, de toutes les formes, et qui sont belles sans répondre à aucun diktat.

‘Chub Rub
The day is just heating up…
So what?
These boy shorts are inching up

Thick thighs, sundress, I’m looking good’

Traduction :

‘Chub Rub
La journée ne fait que commencer…
Alors quoi ?
Ces shorts de garçon sont en train de monter

Grosses cuisses, robe d’été, je me sens belle’

‘I’m really hot’ de Missy Elliot

Missy Elliot a ouvert la voie aux femmes qui, après elle, ont fait un gros doigt d’honneur à l’idéal de la poupée Barbie. Même dans son premier album, Supa Dupa Fly (1997), elle joue avec les standards de beauté qu’on exige des corps, des genres et de la sexualité. Ce n’est pas pour rien qu’elle est l’une des premières femmes du R&B à faire passer le message qui dit que vous êtes parfaite telle que vous êtes.

‘Look, let me move to the left
Go head, let me feel myself
Touch my chest my sweat
Show that DJ how I shake my breast
Jiggle, jiggle, jangle
Watch how my gludius dangle
I do a 1-2 step, stop
No, I ain’t done yet’

Traduction :

‘Regarde, laisse-moi bouger vers la gauche
Vas-y tête, laisse-moi me sentir
Touche ma poitrine, ma sueur
Je montre au DJ comment je remue ma poitrine
Balance-toi, balance-toi, secoue-toi
Regardez comment mon corps se balance
Je fais un double pas, stop
Non, je n’ai pas encore terminé’

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

1 vues

Écrit par

Immergez-vous dans les profondeurs émotionnelles et romantiques des Poissons, un signe zodiacal connu pour son mystère et sa sensibilité. Explorez les traits distinctifs des Poissons, leur comportement en amour et en intimité, révélés par un horoscope amoureux et sexuel complet. Les étoiles dévoilent comment ces natifs naviguent dans…
1 vues
26 vues

Écrit par

L’entraînement ciblé des muscles du plancher pelvien, notamment à travers l’utilisation de loveballs ou boules de Geisha, améliore les sensations sexuelles et aide à contrôler l’orgasme et l’éjaculation. Ces exercices sont particulièrement utiles après un accouchement et pour prévenir l’incontinence chez les personnes âgées. En intégrant des routines…
26 vues
36 vues

Écrit par

Les Taureaux sont ouverts à l’expérimentation pour exprimer leur sensualité tout en restant pragmatiques au quotidien. Ils préfèrent les positions sexuelles éprouvées et intimes, évitant les configurations trop complexes ou inhabituelles. L’utilisation de sextoys qui stimulent les deux partenaires équitablement peut enrichir l’expérience, renforçant ainsi la connexion émotionnelle…
36 vues