Jetez un oeil dans notre boutique

2 705 vues

Amants #4

19 mars 2020,

written by

La semaine dernière, j’ai passé la nuit avec J. pour la première fois. Après nos délicieux ébats qui ont suivi juste après mon arrivée, nous l’avons fait un nombre incalculable de fois. Cela va d’un jeu séduction aux préliminaires prolongés et se termine par du sexe passionné. Nous avons tous les deux beaucoup apprécié et nous nous sommes donc mis d’accord pour nous voir plus souvent. Prétendant que nous aimons tous les deux les mêmes séries et que nous voulons les regardons ensemble pendant toute la nuit. C’est vrai, mais nous ne regarderons pas plus de deux épisodes de suite lorsque nous sommes ensemble, et ce même si nous sommes ensemble pendant une nuit et un jour.

Décembre 2018
J’ai une mission aujourd’hui. Ce soir, j’offre un massage à J. et j’ai besoin d’une huile de massage. Je ne veux pas me procurer de l’huile de massage en pharmacie, je veux quelque chose de spécial. Je ne sais pas par où commencer, alors je vais en ville avec un ami en espérant trouver quelque chose.

Pendant les essayages, nous discutons aussi de ses dernières conquêtes et il m’explique qu’il a besoin de quelque chose pour sa chambre. Est-ce que je trouve gênant d’aller dans un magasin érotique ? En tout cas, je n’ose pas admettre que je n’y avait jamais mis les pieds auparavant. Et en plus, je suis beaucoup trop curieuse et je sais que pourrais même y trouver quelque chose pour notre partie de jambe en l’air avec J. Tant qu’il pense que c’est pour un usage domestique et que mon partenaire n’est pas au courant de mes achats, il n’y a rien de mal. Oui, c’est le danger d’avoir des amis communs, mais cela rend la chose encore plus excitante.

Dès que nous entrons, je suis impressionnée par ce que je vois. Toutes ces possibilités ! Je décide de faire comme si c’était la chose la plus normale au monde que je sois dans cet endroit et je demande conseil. Quelles sont les possibilités dans le domaine du massage, puis-je utiliser un lubrifiant pour cela, qu’est-ce qu’une bonne marque et y a-t-il d’autres possibilités ? Finalement, je rentre chez moi avec un délicieux lubrifiant de Pjur, un plumeau et deux bougies de massage. Je suis très curieuse de savoir ce que J. va en penser. J’en saurais plus ce soir.

Un massage innocent

Je peux sentir les mains de J. passer sur mon corps aussitôt que je suis avec lui dans le salon. Je décide de rester sage et lui demande de me servir un verre pendant que je range mes affaires à l’étage. Bien évidemment, je détourne son attention uniquement pour pouvoir allumer la bougie de massage. L’huile a besoin d’un certain temps pour fondre. De retour au rez-de-chaussée, je prends quelques gorgées de mon verre et je demande à J. s’il aimerait que je lui fasse un massage. Après avoir dit ces mots, il me prend par la main et m’emmène à l’étage.

Lorsqu’il voit la bougie, il comprend immédiatement le message. Sans plus tarder, il retire ses vêtements et s’allonge sur le lit. Pour rendre les choses un peu plus excitantes, je lui ordonne de fermer les yeux et je me déshabille sans faire le moindre bruit. Je suis assise nue sur J. et je sens un frisson traverser son corps. Rien que le fait de le surprendre me satisfait grandement. Avec précaution, je laisse l’huile de la bougie s’écouler sur son corps et je dessine avec mes doigts sur son dos. Après cela, je commence mon massage.

De ses épaules à son cou, puis je redescends. Quand j’atteins le bas de son dos, je lui masse aussi le côté et de temps en temps, je laisse mes doigts glisser un peu plus bas que ce que requiert un massage. Je remarque que ça excite J. et je vais encore un peu plus loin. Ce sentiment de pouvoir est extraordinaire. Mais cela ne dure pas longtemps. J. me ramène sous lui et estime que c’est à son tour de me savourer. Je dois fermer les yeux et je n’ai pas le droit de regarder tant qu’il ne me l’a pas dit.

erotische massage

Profiter sans regarder

J’entends que J. ouvre le tiroir de sa table de chevet et je veux secrètement y jeter un coup d’œil. J. me rappelle à l’ordre. Soudain, je sens le contact du cuir sur mes bras. Une sensation particulière maintenant que je suis allongé ici, nu, les yeux fermés. Puis J. amène mes bras au-dessus de ma tête et les attache au lit. Le doute s’installe quelque peu en moi, mais je sais que je peux lui faire confiance.

Quand je me détends à nouveau, J. parcourt mon corps avec ses doigts. Je n’ai aucune idée de ce qui m’attend, mais je le découvrirai bientôt. Après ses doigts, je sens quelque chose d’autre passer sur mon corps. Je suppose que c’est une plume, mais je n’en suis pas certaine. Sur mes bras, mon ventre, le long de mon aine, J. passe par toutes mes zones érogènes. J’ai très envie de sentir J. ; sur moi, en moi. J. remarque que je commence à mouiller et que je suis agitée. Un signe pour lui de passer à autre chose…

Un désir vibrant

Soudainement J. me libère et je l’entends de nouveau ouvrir le tiroir de sa table de nuit. C’est sûrement pour ranger le plumeau, mais je me trompe. Je distingue un doux bourdonnement et mon corps est complètement excité. J. laisse ses mains glisser sur mes jambes, puis je le sens sur le bas de mon abdomen, un vibromasseur ! Cela fait 15 ans que je n’ai plus jamais utilisé de jouet pendant l’acte sexuel.

Je ne suis pas nerveuse, je suis juste de plus en plus excitée. J. passe le jouet sur mes grandes lèvres et finalement il pose le vibromasseur sur mon clitoris. Il constate que j’aime ça et accélère le rythme. Puis soudain, il enfonce le vibromasseur en moi pendant qu’il me stimule avec son pouce. Au moment où j’atteins presque l’orgasme, J. se retire et me murmure à l’oreille que quoi qu’il arrive, je ne dois pas jouir. Puis il continue, il accélère la cadence encore et encore. Dès que J. me donne la permission de jouir, je me laisse aller, mon corps vibre et je laisse échapper un fort gémissement pendant l’orgasme. Je me sens gênée, mais J. me rassure en me montrant qu’il aime m’amener jusqu’au summum.

Alors que je suis encore sous le choc, il me pénètre. Aussitôt, mes muscles se contractent à nouveau et je sens l’excitation grandir en moi. Mon corps a encore assez d’énergie pour le prochain tour.

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

14 vues

Écrit par

14 vues