Tout savoir sur les fouets, les floggers et les paddles

vloggers

Une petite claque sur les fesses, les mains liées avec un foulard ou les yeux bandés : beaucoup de gens expérimentent le (BD)SM dans leur vie sexuelle. Vous aimez la fessée et vous aimeriez la vivre d’une manière différente ? Ou voulez-vous vous occuper de votre partenaire ? Voici les fouets, floggers et paddles les plus excitants. Convient aux débutants, mais aussi aux plus avancés.

SM : c’est quoi déjà ?

SM signifie sado-masochisme. Cela signifie que vous éprouvez de l’excitation lorsque vous faites du mal à quelqu’un (sadisme) ou quand quelqu’un vous fait du mal (masochisme). Le BDSM et le SM ne sont pas identiques : le BDSM implique également le bondage et la discipline. Ainsi, attacher quelqu’un n’est pas une pratique SM, mais utiliser des fouets et des paddles en fait partie. Avant de vous lancer dans une expérience SM, il est important de conclure des accords clairs avec votre partenaire. Il ou elle doit savoir quand s’arrêter et il est important que vous lui fassiez pleinement confiance. C’est difficile d’exprimer la douleur causée par un fouet. Cela dépend du fouet, de la force exercée par le partenaire et de la partie du corps qui est frappée.

Pourquoi les gens pratiquent-ils le sadomasochisme ?

Les gens pratique le SM parce que la douleur et le plaisir sont proches. Si vous ressentez une douleur, des endorphines sont libérées dans le cerveau, ce qui vous procure un sentiment de bonheur. Elle libère également de l’adrénaline, qui agit comme un antidouleur naturel. L’association d’endorphines et d’adrénaline peut donc vous permettre de vous sentir à la fois heureux et de ressentir une diminution de la douleur. C’est pourquoi la douleur peut être agréable. De plus, les gens trouvent souvent les choses taboues excitantes. Et dire lors d’une fête que vous aimez qu’on vous frappe pendant les rapports sexuels ?

Fouets SM

Un fouet est le sex-toy idéal si vous voulez expérimenter le SM. Bien que ce ne soit pas tout à fait le bon nom. Aujourd’hui, le terme « fouet » est utilisé pour presque tous les instruments de torture. C’est compréhensible, car les objets de torture n’ont pas non plus un son très convivial. Dans tous les cas, il existe différentes sortes de fouets. Nous les divisons en trois groupes principaux : les fouets à une seule queue, les fouets classiques et les paddles. Au sein des fouets à une seule queue, il existe à nouveau différentes variantes, telles que la cravache et le fouet. Nous vous en disons plus à ce sujet.

Fouets à une seule queue

Les fouets à une seule queue sont des outils avec une seule mèche sur le manche.

Cravache :

Une cravache ou un fouet d’équitation est exactement ce que son nom indique : un fouet qui ressemble à la cravache utilisée en équitation. Ce type de fouet comporte une bande (large), souvent en cuir. C’est un fouet parfait pour les débutants.

Bullwhip :

Pensez à Indiana Jones et au fouet qu’il utilise pour rassembler le bétail, avec une détonation lorsqu’il le fait claquer. Vous voyez le genre ? C’est un fouet Bullwhip. C’est un long fouet tressé avec une poignée rigide. Les fouets Bullwhip ne conviennent qu’aux personnes expérimentées et même dans ce cas, ils doivent être manipulés avec beaucoup de précaution.

Fouets à plusieurs lanières : floggers

Le fouet flogger est également connu sous le nom de cravache. Avec un fouet flogger, plusieurs bandes courtes sont attachées au manche. Il en existe différents types, comme le chat à neuf queues avec des boutons ou des perles au bout des bandes. Il s’agit d’un fouet flogger robuste qui convient mieux aux utilisateurs expérimentés.

De nombreux débutants choisissent le fouet ordinaire. Vous pouvez caresser votre partenaire avec, mais bien sûr, vous pouvez aussi le frapper avec. Le coup d’un fouet flogger doux émet à un bruit sourd.

Paddles

Un paddle est une sorte de fouet plat, souvent fabriqué en bois et pouvant être recouvert de cuir ou d’un autre matériau. La zone pour frapper et la poignée sont fixées l’une à l’autre. Les paddles sont faites d’un matériau dur, mais sont une façon assez douce de punir. C’est similaire à la fessée à la main. Les paddles conviennent donc parfaitement aux débutants. Choisir un paddle avec des inscriptions ou des piques rend la douleur un peu plus vive et peut également laisser des marques sur votre peau.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire quand on utilise des fouets, des floggers ou des paddles

Continuez à communiquer

Une bonne communication entre vous et votre partenaire est primordiale. Avec une bonne communication, l’autre personne indique quand elle en a assez. Respectez votre mot d’ordre, mais vérifiez aussi régulièrement pour vous-même si les choses se déroulent convenablement avec votre partenaire. Si vous lui donnez une claque sur les fesses, mais que vous voulez essayer une autre partie du corps, demandez d’abord la permission. Ce n’est que de cette manière que vous pourrez continuer à vous faire entièrement confiance.

Ne jamais frapper au visage

Dans le BDSM, on ne frappe jamais au visage.\ Si vous utilisez un fouet, un fouet flogger ou un paddle pour la première fois, entraînez-vous d’abord sur un coussin. De cette façon, vous pouvez être sûr de frapper votre partenaire au bon endroit.

Utilisez vos fouets pour une seule personne

Idéalement, vous devriez utiliser votre outils sur une seule personne à la fois. Il est tout à fait possible, surtout lorsqu’on utilise des outils avancés, que la peau soit endommagée. Cela rend possible la propagation de maladies avec le fouet.

Nettoyez vos fouets

Un fouet peut être nettoyé avec un spray désinfectant. Si votre fouet ou votre paddle est en caoutchouc, vous pouvez également utiliser du savon. Un fouet en cuir peut être entretenu en traitant le cuir avec une huile ou une graisse spéciale.

Histoires pertinentes

Répondre ou poser une question

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas dans votre commentaire.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tags

Suivez-nous!