Jetez un oeil dans notre boutique

2 433 vues

Qu’est-ce que le squirt ou l’éjaculation féminine ?

6 août 2023,

written by

L’éjaculation féminine, connue sous le nom de « squirt », est-elle une réalité ou une simple fiction cinématographique ? Dans cet article, nous explorons l’univers du squirt. Est-ce que toutes les femmes peuvent le faire ? Comment ? Quel type de liquide est expulsé lorsqu’une femme éjacule ? Vous voulez savoir comment faire éjaculer votre femme ou votre petite amie ? Nous vous invitons à la session « comment provoquer le squirt ».

Qu’est-ce que le squirt ?

Commençons par le commencement. Qu’est-ce que le squirt exactement ? Vous l’avez peut-être aperçu dans des films pour adultes. Lors de cette éjaculation féminine, la femme expulse un liquide. Des fois quelques gouttes, mais parfois beaucoup plus. Pendant longtemps, on s’est demandé si ce liquide était de l’urine ou autre chose. Des études scientifiques aux États-Unis ont révélé que le liquide libéré lors de l’éjaculation féminine est en fait de l’urine.

Pour certaines femmes, il a été constaté que la composition du liquide était légèrement différente de celle de leur urine, mais qu’elle provenait néanmoins de la vessie. De plus, les glandes para-urétrales semblent jouer un rôle. Elles sont situées entre l’urètre et le vagin. 

 

Comment provoquer le squirt ?

Passons à la partie pratique. Car bien sûr, vous voulez savoir comment une femme peut éjaculer. Le squirt peut se produire lorsque le point G est stimulé. Il est important de noter que l’éjaculation n’est possible que si l’on est totalement détendu. En stimulant le bon endroit, vous ressentez une pression de plus en plus forte. Cela peut vous donner l’impression de vouloir uriner.

C’est un phénomène bien connu, qui fait que beaucoup de femmes n’osent pas aller plus loin. Mais vous êtes sur la bonne voie ! Si vous continuez à stimuler cette zone intime, vous pouvez également obtenir une éjaculation. L’éjaculation féminine est connue pour être un orgasme très intense. Mais bien sûr, chaque personne est différente. En tant que femme, vous pouvez peut-être éjaculer en stimulant non pas directement votre point G, mais la zone qui l’entoure.
[blockquote style= »pinkxl »]Mais bien sûr, chaque personne est différente. En tant que femme, vous pouvez peut-être éjaculer en stimulant non pas directement votre point G, mais la zone qui l’entoure.[/blockquote]

 

Où est le point G ?

Alors, on stimule le point G. C’est généralement nécessaire pour pouvoir squirter. Mais où est le point G ? C’est un défi, mais un défi passionnant ! Le point G n’est pas facile à trouver ou à atteindre pour tout le monde. Vous voulez quand même essayer ?

Le point G est reconnaissable à sa surface nervurée. Insérez vos doigts environ cinq centimètres dans votre vagin et dirigez-les vers votre ventre. C’est l’endroit que nous appelons le point G. Croyez-nous : quand vous l’aurez trouvé, vous saurez immédiatement que vous êtes au bon endroit. Si vous avez un partenaire, c’est encore plus facile. Allongez-vous sur le dos et laissez-le y glisser ses doigts, la paume vers le haut. 

 

Utilisation d’un vibromasseur point G

Bien sûr, vous pouvez aussi vous faciliter la tâche (ou celle de votre partenaire) en utilisant un vibromasseur spécialement conçu pour le point G. La tête est souvent courbée, ce qui facilite la localisation de cette zone intime. Ne vous inquiétez pas : le liquide est transparent et sans odeur, il n’y a donc aucun risque pour votre literie. Ne laissez pas cela vous freiner!

Si néanmoins vous redoutez les tâches, vous pouvez toujours placer une serviette sous votre corps. 

 

Quelle est la différence entre l’orgasme et le squirting ?

La différence principale entre un orgasme et le squirting réside dans leur origine et la nature de l’expérience. Un orgasme est une réponse à l’excitation et à la satisfaction sexuelle, tandis que le squirting est une réaction physique de la stimulation du point G. Bien que certaines femmes affirment que le squirting est accompagné d’un sentiment de plaisir ou même d’un orgasme, d’autres le vivent comme un phénomène distinct qui a lieu avant, pendant ou après un orgasme.

L’expérience de l’orgasme et du squirting varie d’une femme à l’autre, et peut également changer avec le temps et l’expérience. Certaines femmes ressentent un plaisir intense lors du squirting, tandis que d’autres rapportent que l’orgasme reste la partie la plus intense de l’expérience sexuelle. 

 

Peut-on contrôler l’éjaculation féminine, ou est-ce une réaction incontrôlable ?

En termes de contrôle de l’éjaculation féminine, il existe différentes expériences et opinions. Certaines femmes parviennent à la contrôler en se focalisant principalement sur la contraction et la relaxation de certains muscles de la région pelvienne. Cela peut aider à réguler l’intensité et le moment de l’éjaculation. Cependant, il est important de noter que l’éjaculation féminine peut être un réflexe incontrôlable pour certaines personnes, tout comme l’orgasme par exemple.

Chacun est unique et peut avoir des expériences différentes en ce qui concerne l’éjaculation féminine. Ainsi, il est possible que certaines personnes parviennent à la contrôler tandis que pour d’autres, il s’agit d’une réaction plus spontanée et incontrôlable. Il est important de communiquer ouvertement et de respecter les préférences et les limites de votre partenaire, que l’éjaculation soit contrôlée ou non. 

 

Découvrir davantage le squirt féminin

  • La majorité des femmes ne parviennent pas à éjaculer sans stimulation clitoridienne. 
  • Le liquide est clair et sans odeur.  
  • Contrairement à ce que l’on observe souvent dans les films, presque aucune femme n’éjacule lors d’une pénétration.
  • Ne vous sentez pas gênée, assurez-vous d’être totalement détendue et si cela ne marche pas, vous aurez toujours l’opportunité de retenter plus tard ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Liés

17 vues

Écrit par

« Alors, t’as quelqu’un » ? – cette question, tous les célibataires ne la connaissent que trop bien. Et au bout du troisième repas de famille, on a envie de répondre au tonton trop curieux : « Une seule personne ? Si tu savais… ! »…
17 vues